Maires métropolitains d'origine non-européenne

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Les précurseurs
Les premiers parlementaires - maires d'origine non-européenne en Europe
En France métropolitaine: parlementaires - maires
Participation politique des Algériens musulmans en métropole avant l'indépendance
Modifier
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat(e)s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier

Précurseurs

(les présidents du conseil (municipal) de Paris n'étaient pas des "maires", cette fonction n'a été rétablie qu'en 1977, avant cela il n'y avait qu'un préfet de Paris; Severiano de Heredia, d'origine cubaine, et René Moatti, d'origine algérienne, ont été présidents du conseil municipal de Paris en 1879-1880 et 1952-1953)

  1. 1790-1794 Louis Guizot (girondin), né à Saint-Domingue d'une mère esclave afro-antillaise, maire de Saint-Géniès (Gard) de 1790 à 1794
  2. 1912-1945 Alexandre Abd-El-Nour (radical), maire de Bazeilles (Ardennes), d'origine syrienne
  3. 1929-1940 Raphaël Élizé (SFIO), maire de Sablé-sur-Sarthe de 1929 à l'occupation nazie, d'origine martiniquaise
  4. 1964-1971 Gaston Monnerville (radical), maire de Saint-Céré (Lot) de 1964 à 1971, d'origine guyanaise
  5. 1971-1989 Elie Baddour (divers droite) de 1971 à 1989 de Jouarre (Seine-et-Marne, 2.765 habitants en 1975), d'origine levantine[1] [2]
  6. 1977-2001 Walter Amsallem (PS) maire de Beauvais, conseiller régional de 1977 à 1999 (et président du CR de 1983 à 1985), d'origine algérienne

Élections municipales de 1989

  1. 1977-2001 Walter Amsallem (PS) maire de Beauvais, conseiller régional de 1977 à 1999 (et président du CR de 1983 à 1985), d'origine algérienne
  2. 1989-2008 Auguste Senghor, maire (d'origine sénégalaise) du May-sur-Èvre (Maine-et-Loire, 3.891 habitants) depuis 1989
  3. 1989-2001 Kofi Yamgnane (PS), d'origine togolaise, à Saint-Coulitz jusqu'en 2001
  4. 1991- Xavier Cadoret (né Karim Kadouri au Maroc), à Saint-Gérand-le-Puy (Allier, 1.029 habitants), devenu maire en 1991 suite au décès de son prédécesseur[3], réélu en 1995, en 2001 et en 2008

Élections municipales de 1995

  1. 1977-2001 Walter Amsallem (PS) maire de Beauvais, conseiller régional de 1977 à 1999 (et président du CR de 1983 à 1985), d'origine algérienne
  2. 1989- Auguste Senghor, maire divers droite (d'origine sénégalaise) du May-sur-Èvre (Maine-et-Loire, 3.891 habitants)
  3. 1989-2001 Kofi Yamgnane (PS), d'origine togolaise, à Saint-Coulitz (Finistère, 416 habitants) conseiller municipal depuis 1983, maire de 1989 jusqu'en 2001
  4. 1991- Xavier Cadoret (né Karim Kadouri au Maroc), à Saint-Gérand-le-Puy (Allier, 1.029 habitants)
  5. 1995-1997 Dominique Strauss-Kahn, d'origine tunisienne[4], maire PS de Sarcelles
  6. 1995-2005 Ahmed Abdelkader, maire divers gauche de Ceilhes-et-Rocozels (Hérault, 256 habitants) depuis 1995, réélu en 2001, jusqu'à sa démission en octobre 2005[5]
  7. 1995- Éric Besson (d'origine franco-libanaise) à Donzère (Drôme, 4.700 habitants) depuis 1995 (PS jusqu'en 2007)
  8. 1995-2001 Youcef Hamami, maire PS de Boviolles (Meuse, 91 habitants) depuis 1995, s'est retiré entre les deux tours en 2001 suite à un incident à caractère raciste[6]

Élections municipales de 2001

  1. 1989- Auguste Senghor, maire (d'origine sénégalaise) du May-sur-Èvre (Maine-et-Loire, 3.891 habitants)
  2. 1991- Xavier Cadoret (né Karim Kadouri au Maroc), à Saint-Gérand-le-Puy (Allier, 1.029 habitants)
  3. 1995-2005 Ahmed Abdelkader, maire divers gauche de Ceilhes-et-Rocozels (256 habitants)
  4. 1995- Éric Besson (d'origine franco-libanaise) à Donzère (Drôme, 4.700 habitants) depuis 1995 (PS jusqu'en 2007)
  5. 2001- Kaddour Derrar (né le 25 août 1948 à Dunkerque), depuis 2001 maire divers gauche de Condette (Pas-de-Calais, 2 675 habitants), que son prédécesseur avait désigné comme son dauphin avant les municipales
  6. 2001- Pierre Pluton, né le 12 mars 1948, maire UMP d'Évry-Grégy-sur-Yerre (Seine-et-Marne, 2.060 habitants) depuis 2001, d'origine martiniquaise[7]
  7. 2001- Mahfoud Aomar maire (sans étiquette) de Guerchy (Yonne, 600 habitants) depuis 2001, d'origine algérienne
  8. 2001- Jean-Claude Gautry, né le 22 août 1953, maire de Paroy (Seine-et-Marne, 198 habitants) depuis 2001, d'origine martiniquaise
  9. 2001- Roger Naccache, maire divers gauche de Beffes (Cher, 692 habitants en 2010), d'origine levantine[1]
  10. 2001- Blaise Diagne (petit-fils du député-maire homonyme), maire sans étiquette de Lourmarin (Vaucluse, 1005 habitants en 2010)[8]
  11. 2001- Samir Triki (né en 1954 à Sfax[9]), maire de Lavault-Sainte-Anne (Allier, 1.203 habitants en 2011)

Élections municipales de 2008

  1. 2008- Auguste Senghor, maire (d'origine sénégalaise) de Saint-Briac (Ille-et-Vilaine, 2.054 habitants, dont le maire sortant, Brice Lalonde ne se représentait pas), seul candidat à avoir été élu au conseil municipal dès le premier tour (52% des votants)
  2. 1991- Xavier Cadoret (né Karim Kadouri au Maroc), à Saint-Gérand-le-Puy (Allier, 1.029 habitants)
  3. 1995- Éric Besson (d'origine franco-libanaise) à Donzère (Drôme, 4.700 habitants) depuis 1995 (PS jusqu'en 2007)
  4. 1995- Jean-François Copé, Meaux (Seine-et-Marne, 52.225 habitants en 2011), député, ancien ministre, RPR puis UMP, d'origine algérienne; se représente en 2014[10]
  5. 2001- Kaddour Derrar (né le 25 août 1948 à Dunkerque), depuis 2001 maire divers gauche de Condette (Pas-de-Calais, 2 675 habitants), que son prédécesseur avait désigné comme son dauphin avant les municipales
  6. 2001- Pierre Pluton, né le 12 mars 1948, maire UMP d'Évry-Grégy-sur-Yerre (Seine-et-Marne, 2.060 habitants) depuis 2001, d'origine martiniquaise
  7. 2001- Mahfoud Aomar maire (sans étiquette) de Guerchy (Yonne, 600 habitants) depuis 2001, d'origine algérienne
  8. 2001- Jean-Claude Gautry, né le 22 août 1953, maire de Paroy (Seine-et-Marne, 198 habitants) depuis 2001, d'origine martiniquaise
  9. 2001- Roger Naccache, maire divers gauche de Beffes (Cher, 692 habitants en 2010), d'origine levantine[1]
  10. 2001- Blaise Diagne (petit-fils du député-maire homonyme), maire sans étiquette de Lourmarin (Vaucluse, 1005 habitants en 2010)
  11. 2001- Samir Triki (né en 1954 à Sfax), maire de Lavault-Sainte-Anne (Allier, 1.203 habitants en 2011)
  12. 2008- Pierre Cohen, né en 1950 à Bizerte, maire de Toulouse (Haute-Garonne, 447.340 habitants en 2011), "élevé dans un pays musulman, son père, militaire de carrière, est juif tunisien et sa mère catholique française"[11]
  13. 2008- Philippe N'Guyen Thanh (PS), maire de Vernon (Eure, 23.700 habitants) (premier maire français d'origine asiatique)
  14. 2008- Eddie Aït (PRG, soutenu par le PS), a battu dès le premier tour le maire sortant UMP de Carrières-sous-Poissy (Yvelines) avec 62,4% des voix, il est devenu le premier maire d'origine maghrébine dans une ville de plus de 10.000 habitants (et par ailleurs militant gay[12])
  15. 2008- Kader Atteyé, d'origine djiboutienne, a été élu maire de Morey (Saône-et-Loire, 184 habitants), mais 5 conseillers sur 11 ont démissionné pour protester contre son élection[13] [14]
  16. 2008- Mohand Hamoumou, responsable associatif harki (divers droite), à Volvic (Puy-de-Dôme, 4.202 habitants).
  17. 2008- Djoudé Merabet, Elbeuf (Seine-Maritime, 16.800 habitants en 2011), PS
  18. 2008- Hubert Zoutu, Heudebouville (Eure, 802 habitants en 2012), PS
  19. 2009- Pascal Cherki, 14e arrondissement de Paris (140.317 habitants en 2011), PS, d'origine algérienne
  20. 2008- Rachida Dati, maire du septième arrondissement de Paris
  21. 2008- Samia Ghali, maire du huitième secteur de Marseille

En cours de mandat

Pour cause de cumul de mandats, deux maires PS d'Île-de-France ont passé la main en 2012 à des jeunes femmes d'origine tunisienne qui n'avaient jamais été candidates à une élection avant d'être élues conseillères municipales en 2008[15]. Elles ont toutes deux été battues aux municipales de 2014, en (grande) partie à cause d'autres élus locaux de leur propre parti qui l'ont quitté pour soutenir d'autres listes ou se présenter contre elles.

  1. 2012 (9 juillet) - 2014 Sonia Dahou, maire PS des Ulis (Essonne, 24.641 habitants en 2011), d'origine tunisienne
  2. 2012 (14 octobre) - 2014 Rafika Rezgui, maire PS de Chilly-Mazarin (Essonne, 18.843 habitants en 2011), d'origine tunisienne

Élections municipales de 2014

A la veille de ces élections municipales il y avait au moins 24 maires métropolitains d'origine non-européenne sur un total de 36.554:

par pays d'origine[16] par habitants de la commune par région par année de 1ère élection
(comme maire)
  • Algérie 8
  • Tunisie 4
  • Sénégal 2
  • Martinique 2
  • Djibouti 1
  • Liban 1
  • Maroc 1
  • Vietnam 1
  • Bénin 1
  • 400.000- : 1
  • 100.000-150.000: 1
  • 50.000-99.999: 3
  • 10.000-30.000: 6
  • 3.500-9.999: 2
  • 1.000-3.499: 6
  • -999: 5
  • 8 en Île-de-France
  • 3 en Auvergne
  • 3 en Haute-Normandie
  • 2 en PACA
  • 2 en Bourgogne
  • 2 en Midi-Pyrénées
  • 1 en Bretagne
  • 1 en Nord-Pas-de-Calais
  • 1 en Rhône-Alpes
  • 1 en région Centre

A noter que la nouvelle maire de Guérande (Loire-Atlantique, 15.693 habitants en 2011), Stéphanie Phan Thanh (DVD), n'est pas d'origine vietnamienne, elle porte le patronyme de son mari Frédéric Phan Thanh[17].

habitants (2011) commune (département) maire pays d'origine maire depuis réélu(e) en 2014
447.340 Toulouse (Haute-Garonne) Pierre Cohen (PS) Tunisie[18] 2008 non
140.317 Paris 14ème Pascal Cherki Algérie 2009 (non candidat)
96.433 Marseille 8ème Samia Ghali (PS) Algérie 2008 réélue
92.018 Tourcoing Gérald Moussa Darmanin (UMP) Algérie (petit-fils de harki) 2014
52.225 Meaux (Seine-et-Marne) Jean-François Copé (UMP) Algérie (mère algérienne) 1995 oui (au 1er tour)
42726 Vaulx-en-Velin (Rhône) Hélène Geoffroy (PS) Guadeloupe 2014
34.830 Stains (Seine-Saint-Denis) Azzedine Taïbi (PCF) Algérie 2014
26.390 Bourgoin-Jallieu (Isère) Vincent Chriqui (UMP) Maroc 2014
24.772 Vernon (Eure) Philippe N'Guyen Thanh (PS) Vietnam 2008 non
24.641 Les Ulis (Essonne) Sonia Dahou (PS) Tunisie 2012 (9 juillet) non
18.843 Chilly-Mazarin (Essonne) Rafika Rezgui (PS) Tunisie 2012 (14 octobre) non
16.800 Elbeuf (Seine-Maritime) Djoudé Merabet (PS) Algérie 2008 oui (1er tour)
15.453 Carrières-sous-Poissy (Yvelines) Eddie Aït (PRG) 2008 non
15.448 Pamiers (Ariège) André Trigano (DVD) Algérie 1995 oui
14.924 Juvisy-sur-Orge Robin Reda (UMP) Egypte[19] 2014
5.351 Donzère (Drôme) Éric Besson (PS, puis UMP depuis 2007) Liban (mère libanaise) 1995 oui (au 1er tour)
4.563 Volvic (Puy-de-Dôme) Mohand Hamoumou (DVD) Algérie (fils de harki) 2008 oui (au 1er tour)
2.485 Évry-Grégy-sur-Yerre (Seine-et-Marne) Pierre Pluton (UMP) Martinique 2001 oui (pas d'autre liste)
2.574 Condette (Pas-de-Calais) Kaddour Derrar (DVG) 2001 oui (au 1er tour)
1.936 Saint-Briac (Ille-et-Vilaine) Auguste Senghor (DVD) Sénégal 2008 (non candidat)
1.203 Lavault-Sainte-Anne (Allier) Samir Triki (DVD) Tunisie[20] 2001 oui (pas d'autre liste)
1.005 Saint-Gérand-le-Puy (Allier) Xavier Cadoret (PS)
(né Karim Kadouri)
Maroc 1991 oui (pas d'autre liste)
1.005 Lourmarin (Vaucluse) Blaise Diagne (DIV) Sénégal 2001 oui (pas d'autre liste)
802 Heudebouville (Eure) Hubert Zoutu (PS) Bénin 2008 oui (au 1er tour)
692 Beffes (Cher) Roger Naccache (DVG) (Syrie-Liban) 2001 oui (au 1er tour)
664 Yèbles (Seine-et-Marne) Marieme Tamata-Varin[21] (SE) Mauritanie 2014 oui (au 1er tour)
635 Guerchy (Yonne) Mahfoud Aomar (SE) Algérie 2001 oui (au 1er tour)
555 Sainte-Juliette-sur-Viaur (Aveyron) Simon Worou (PS) Togo 2014 oui (au 1er tour)
250 Saint-Meslin-du-Bosc (Eure) Jean-Jacques Lebreton (PS) La Réunion 2004 oui (au 1er tour)
208 Morey (Saône-et-Loire Kader Atteyé (SE, puis EELV depuis 2010) Djibouti 2008 oui (au 1er tour)
180 Paroy (Seine-et-Marne) Jean-Claude Gautry Martinique 2001 oui (au 1er tour)

En cours de mandat

Valravillon (1.707 habitants en 2014) est une commune nouvelle située dans le département de l'Yonne, en région Bourgogne-Franche-Comté, qui a été créée le 1er janvier 2016, elle réunit les communes de Laduz, Guerchy, Neuilly et Villemer. Le maire de Guerchy depuis 2001, Mahfoud Aomar, est devenu celui de Valravillon le 4 janvier 2016, ceux des autres communes sont devenus maires délégués de chacune d'elles[22]. Il reste par ailleurs président, élu en 2011[23], réélu en 2014[24], de la Communauté de communes de l'Aillantais, qui comptait 18 communes, 15 depuis la création de Valravillon.

Notes et sources

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Abdallah Naaman, Histoire des Orientaux de France du Ier au XXe siècle, Ellipses, 2004 ISBN 9782729814052 p.269
  2. Georges Blond, « La liste de gauche lance un questionnaire », Le Parisien, 4 janvier 2001
  3. Ghislaine Buffard, « Ils voient en moi un maire, pas un étranger », Aujourd'hui en France, 26 février 1997
  4. sa mère est née à Paris en 1919 de père né en Tunisie
  5. Arnaud Chabé, Six conseillers démissionnent, le maire aussi : élections en vue, Midi Libre, 16 novembre 2005
  6. La sale affaire de Boviolles, revue de presse
  7. Alexandra Guellil, "Politique : plus de places dans les partis pour les élus d’Outre-mer?", Grioo.com, 18 novembre 2008
  8. Corinne Deriot, "Entretien avec Blaise Diagne, maire de Lourmarin", Africultures, 5 décembre 2005
  9. Samir Bouzidi, "Elections municipales en France : les villes gagnables par des Franco-tunisiens !", Tunisiens du monde, mars 2014
  10. "Municipales: Copé officiellement candidat à Meaux", Atlantico.fr, 6 septembre 2013
  11. Sébastien Marti, « Pierre Cohen, le candidat PS côté cœur », La Dépêche du Midi, 2 janvier 2008
  12. "Eddy Aït, candidat gay présenté par la gauche élu maire de Carrières-sous-Poissy", E-llico, 11 mars 2008]
  13. Alain Bollery, "La tristesse d'un maire noir", Le Parisien, 31 mars 2008
  14. Alexis De La Fontaine, "La fronde des conseillers municipaux contre un maire noir", RTL, 31 mars 2008
  15. "Depuis le début de l'année, c'est la valse des élus", Le Parisien, 26 septembre 2012
  16. pas de renseignements quant à l'origine exacte de Kadour Derrar, Roger Naccache, Eddie Aït
  17. Michel Oriot, "La future maire est « une vraie mère »", Ouest-France, 2 avril 2014
  18. Sébastien Marti, « Pierre Cohen, le candidat PS côté cœur », La Dépêche du Midi, 2 janvier 2008
  19. "lssu d'une grande famille égyptienne, l'un de ses ancêtres était gouverneur d'Alexandrie. Aujourd'hui, il est le seul militant politique à la maison.", "Battu Nicolas Sarkozy, maire de Neuilly à 28 ans, battu le record de Jean-Marc Ayrault, élu le plus jeune maire de France à 27 ans", Canal + - Le supplément, le 22 juin 2012
  20. Samir Bouzidi, "Elections municipales en France : les villes gagnables par des Franco-tunisiens !", Tunisiens du monde, mars 2014
  21. Sébastien Blondé, "Yèbles : noire, musulmane et maire", Le Parisien, 29 mars 2014
  22. "Mahfoud Aomar élu maire de Valravillon", L'Yonne républicaine, 9 janvier 2016
  23. Conseil Communautaire - Procès verbal de la séance du 20 octobre 2011 à Aillant sur Tholon
  24. "M. Aomar réélu président de l’intercommunalité", L'Yonne républicaine, 17 avril 2014

Voir aussi

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils