Les premiers parlementaires d'origine non-européenne en Europe

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

Seuls les parlementaires nationaux/fédéraux (donc ni les parlementaires régionaux ni les europarlementaires) sont repris ici afin de donner une cohérence à la comparaison transnationale; pour la même raison, les élus français et portugais d'outremer ne sont pas non plus repris. En octobre 2011, les pays suivants de l'Union européenne n'ont encore jamais eu de parlementaire d'origine non-européenne: Luxembourg, Lituanie, Lettonie, Estonie, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie, Slovénie, Roumanie, Bulgarie, Grèce, Croatie.

1881 France: Severiano de Heredia, d'origine cubaine

1892 Royaume-Uni: Dadabhai Naoroji (Parti libéral), d'origine indienne

1933 Pays-Bas: Roestam Effendi (Parti communiste), d'origine indonésienne

1971 Suisse: Tilo Frey (Parti radical-démocrate, centre-droit), d'origine helvéto-camerounaise

1976 Portugal: Narana Sinai Coissoró (CDS-PP), d'origine goane [1]

1992 Irlande: Moosajee Bhamjee (Parti travailliste), d'origine indienne d'Afrique du Sud

1994 Allemagne: Leyla Onur (Parti socialiste) et Cem Özdemir (Parti vert), d'origine turque

1994 Norvège: Athar Ali (Alliance électorale rouge, extrême gauche), d'origine pakistanaise (a siégé 3 jours en mars 1994 comme suppléant[2])

1994 Suède: Elisa Abascal Reyes (Verts, d'origine chilienne), Juan Fonseca (Parti social-démocrate, d'origine colombienne), Nalin Pekgül (Parti social-démocrate, d'origine turque)

1999 Belgique: Chokri Mahassine (Parti socialiste), d'origine maroco-palestinienne (suppléant appelé à siéger en fin de mandat)

2000 Norvège: Tariq Shahbaz (Parti travailliste), d'origine pakistanaise (suppléant appelé à siéger en fin de mandat)

2001 Danemark: Naser Khader (Parti radical, centriste), d'origine syro-palestinienne, et Kamel Qureshi (Parti socialiste du peuple, extrême gauche), d'origine pakistanaise

2003 Finlande: Sari Essaya (Parti chrétien démocrate), d'origine maroco-finlandaise

2005 Pologne: Hubert Costa (Samoobrona), d'origine bangladeshie

2006 Italie: Khaled Fouad Allam (L'Ulivo, alliance de gauche), d'origine algérienne, Ali Rashid (Refondation communiste, extrême gauche), d'origine jordanienne, Mercedes Lourdes Frias (Refondation communiste), d'origine dominicaine, et le sénateur José Luiz Del Roio (Refondation communiste), d'origine brésilienne

2008 Autriche: Alev Korun (Verts), d'origine turque

2008 Espagne: Luz Elena Sanín Naranjo (Partido Popular, droite), sénatrice d'origine colombienne

Sources et notes

  1. En fait, il y a également eu des parlementaires noirs ou asiatiques avant la Révolution des oeillets, sous le gouvernement de Marcelo Caetano, successeur de Salazar, mais 1) il s'agissait d'un parlement "élu" dans le cadre d'un régime fasciste, et non issu d'élections démocratiques 2) il s'agissait d'élus des "provinces d'outremer", pas de métropole
  2. Ali, Athar ( 1961- ), Stortinget
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils