Ahmed Abdelkader

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Bulletin de vote, scanné par Benoît Soulage, webmaster du site http://www.ceilhes.com/
Ahmed Abdelkader a été maire de Ceilhes-et-Rocozels[1] de 1995 à 2005.

Cantonales de 1999

Suite au décès en janvier 1999 de Mathieu Ciffre (PS), conseiller général et maire de Lunas (Hérault), une élection cantonale partielle fut organisée, à laquelle quatre candidat.e.s prirent part, un PS, un PCF (soutenu par le MDC), une divers droite et Ahmed Abdelkader ("divers gauche"). A. Abdelkader arriva en troisième position avec 23,5%, pas loin du candidat PCF (27,8%), mais les deux se désistèrent en faveur du candidat PS arrivé en tête, qui fut largement élu (72,6%) au second tour face à la candidate divers droite[2].

Fin de mandat

Le 26 septembre 2005, le maire de Ceilhes-et-Rocozels (Hérault), Ahmed Abdelkader, en place depuis mars 1995 et réélu en mars 2001, est condamné par le tribunal correctionnel de Montpellier pour abus de confiance à 18 mois d'emprisonnement, 10.000 euro d'amende et 3 ans d'inéligibilité pour des faits relevant de sa profession de receveur des postes. Il annonce son intention de faire appel et démissionne de sa fonction de maire pour rester simple conseiller municipal, mais six élus (de sa majorité) sur onze au conseil municipal démissionnent le 22 octobre pour exiger son départ, estimant "que le contrat moral entre la population et le maire est rompu"[3]. Ahmed Abdelkader finit par démissionner également de son mandat de conseiller municipal, et de nouvelles élections ont lieu le 27 novembre 2005.

Sources

  1. 256 habitants en 1999, département de l'Hérault, région Languedoc-Roussillon
  2. L'Humanité, 6 mars 1999, 9 mars 1999 et 15 mars 1999
  3. Arnaud Chabé, « Six conseillers démissionnent, le maire aussi : élections en vue », Midi Libre, 16 novembre 2005
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils