Rafika Rezgui

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Rafika Rezgui, née à Cannes de parents tunisiens, docteur en droit international, est une femme politique socialiste française, devenue maire de Chilly-Mazarin (Essonne, 19.213 habitants en 2012) le 14 octobre 2012 et, de janvier 2013 à mars 2014, vice-présidente de la Communauté d’agglomération Europ’Essonne en charge du développement économique.

Carrière professionnelle et politique

Elle était jusqu'en 2012 sixième adjointe à la mairie chargée des solidarités, de l'emploi et de la petite enfance (2008-2012), et précédemment (1999-2001)assistante parlementaire du député PS François Lamy, directrice de son cabinet à la mairie de Palaiseau (2001-2005) puis à la Communauté d’agglomération du plateau de Saclay (2005-2007)[1] [2].

Dissidence au PS suite à sa désignation comme maire

Mécontent d'avoir été évincé de la succession à l'ancien maire, dénonçant « le simulacre de démocratie qui a prévalu pour désigner la candidate au poste de maire au sein de la majorité municipale », Henri Fiori, premier adjoint PS et secrétaire de la section socialiste de Chilly-Mazarin, a démissionné du PS et quitté la majorité, et siège depuis novembre 2012 avec trois autres colistiers (Habib Hanana, ex-maire adjoint à la culture et à la jeunesse, Miranda Waessem et Hugues Raucy) dans un groupe d'opposition divers gauche, "Chilly, citoyens solidaires"[3] [4] [5]. Il a annoncé en septembre 2013 qu'il mènera une liste hors partis aux municipales de 2014[6].

Premier tract de la campagne des municipales 2014 (source: site de la candidate)

Municipales de 2014

Rafika Rezgui a annoncé sa candidature aux municipales de 2014 à la tête d'une liste « Toujours fidèle aux Chiroquois »[7]. Elle a été battue dans une quadrangulaire, toutes les listes présentes au premier tour, dont une "divers gauche" menée par Henri Fiori, s'étant maintenues au second, la liste de droite a remporté l'élection à une majorité relative de 39,64%[8]. Henri Fiori était l'unique élu de sa liste et a aussitôt démissionné, ainsi que plusieurs colistiers, son siège est revenu à un colistier ex-UMP[9].

Sources

  1. "A 37 ans, elle s'apprête à diriger la ville", Le Parisien, 9 octobre 2012
  2. Rafika Rezgui, "Me connaître", rafikarezgui.fr, consulté le 29 janvier 2014
  3. "Les adjoints démissionnaires boycottent l'élection du maire", Le Parisien, 13 octobre 2012
  4. "Aux commandes de la ville depuis 35 ans, Gérard Funès passe la main", Le Parisien, 15 octobre 2012
  5. "L'ex-premier adjoint se rebelle", Le Parisien, 28 novembre 2012
  6. "A Chilly, l'ex-1er adjoint PS défie la maire socialiste", Le Parisien, 26 septembre 2013
  7. La présentation de cette liste aura lieu le 1er février 2014
  8. Résultats officiels
  9. Jérôme Lemonnier, "Chilly-Mazarin : premier conseil municipal à remous", Essonne-Info, 3 avril 2014

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils