Élections municipales françaises de 2008

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat(e)s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier

(Cet article correspond à la section "Diversité" de l'article de wikipédia francophone consacré aux élections municipales de 2008, section dont je suis le principal auteur)

Ces élections sont aussi vues sous l'angle de la présence accrue de candidats issus de l'immigration extra-européenne. Pour la première fois, un nombre significatif d'entre eux sont présentés en tête de liste tant par le PS que par l'UMP et le MoDem, même s'ils sont quasi-systématiquement présentés contre des maires sortants d'un autre parti[1].

Maires sortants

voir Maires métropolitains d'origine non-européenne

Au moins huit maires métropolitains d'origine non-européenne avaient été élus ou réélus en 2001 dans des communes de moins de 5.000 habitants. Six se représentaient en 2008 dans la même commune, un septième dans une commune d'une autre région.

Têtes de listes à gauche

À gauche, le PS a investi une vingtaine de candidats dont Seybah Dagoma dans 1er arrondissement de Paris, Razzy Hammadi à Orly, Rachid Mammeri à Évreux, Hussein Mokhtari (conseiller général de Garges-lès-Gonesse-Est depuis 2004) à Garges-lès-Gonesse, Zohra Bitan à Thiais, Samia Ghali (vice-présidente du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis 2004[2]) dans le 8e secteur de Marseille (contre le maire sortant PCF)[3], ainsi qu'Abdelhak Kachouri à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Philippe N'Guyen Tahnn à Vernon (Eure), Lahceme Touati à Vénissieux, Hélène Geoffroy (conseillère générale et adjointe au maire) à Vaulx-en-Velin etc[4][5]. Parmi les têtes de liste non-PS de listes d'union, on trouve notamment Eddie Aït (PRG) à Carrières-sous-Poissy [6]. Dans les listes, on note Nawel Rafik-Elmrini 2e à Strasbourg[7], Faouzi Lamdaoui à Argenteuil (Val-d'Oise)|Argenteuil[8], Akli Mellouli, en 2e à Bonneuil-sur-Marne[9], Zorah Aït-Maten à Lyon, Linda Tahraoui 2e à La Courneuve, Dalila Dendouga 3e à Lille[10], Papa Waly Danfakha aux Mureaux [6].

À Étaples, Bagdad Ghezal a quant à lui été investi comme tête de liste par la section locale, mais la fédération du Pas-de-Calais a investi un autre candidat : deux listes socialistes s'opposeront donc au premier tour[11].

Têtes de listes à droite

À droite, l'UMP a investi à Paris Rachida Dati (7e arrondissement), Pierre Lellouche[12] (8e arrondissement) et Lynda Asmani (10e arrondissement), mais aussi Karim Boudjema un professeur de médecine sans étiquette à Rennes, Six-Emmanuel Njoh à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). En Seine-Saint-Denis, Kamel Hamza à La Courneuve, Fayçal Menia à Aubervilliers, Leïla Bouzidi (apparentée Nouveau Centre) à Bobigny défendront les couleurs de la droite tandis que Noureddine Nachite et Rachid Kaci tenteront leurs chances respectivement à Creil (Oise) et à Nanterre (Hauts-de-Seine), pour des combats souvent donnés comme perdus d'avance. Dans le 8e arrondissement de Lyon, l'UMP a investi Nora Berra, médecin, membre du Mouvement des musulmans laïcs de France (dont l'initiateur et secrétaire général n'est autre que Rachid Kaci) et conseillère municipale de Neuville-sur-Saône[13][14]. En revanche, au Le Kremlin-Bicêtre|Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), Raphaet Dali, un médecin d'origine tunisienne installé depuis 20 ans sur la ville s'est vu préférer un candidat inconnu localement, Gilles Chopard, et se présentera donc de manière dissidente[11].

Têtes de listes au MoDem

Le MoDem a pour sa part investi comme chefs de file (tête de liste ou premier candidat MoDem sur une liste non conduite par ce mouvement) Rezak Bezzaouya (ex-PS) à Aulnay-sous-Bois, Mohamed Dine (ouverture) à Clichy-sous-Bois, Karim Ahmed à Villetaneuse, Nadia Falfoul à Bobigny [15], Mohamed Laqhila (adjoint au maire ex-Verts, d'origine marocaine) et Saïd Ahamara (ex-porte-parole départemental Bouches-du-Rhône des Verts, d'origine comorienne) dans les 7e et 8e secteurs de Marseille[16] ou encore Mme Yanick Leflot-Savain à Amiens.

Résultats

  • Les six maires sortants d'origine non-européenne (voir Élections municipales françaises de 2001) qui se représentaient ont été réélus dès le premier tour dans leurs conseils municipaux avec le soutien de 60 à 88 % des votants.
  • Auguste Senghor, maire (d'origine sénégalaise) du May-sur-Èvre (Maine-et-Loire, 3 891 habitants) depuis 1989, briguait cette fois le mayorat de Saint-Briac (Ille-et-Vilaine, 2 054 habitants, dont le maire sortant, Brice Lalonde ne se représentait pas), seul candidat à avoir été élu au conseil municipal dès le premier tour (52 % des votants), a été élu maire[17]
  • À Étaples (Pas-de-Calais), la liste de Bagdad Ghezal, soutenue par le PS local, a obtenu le plus mauvais résultat des quatre en lice avec 9,97 %, trop peu pour pouvoir se maintenir au second tour, les autres listes ont refusé toute fusion avec elle, Bagdad Ghezal n'a pas donné de consignes de vote pour le second tour[18], la gauche a perdu cette municipalité au second tour au profit d'une liste menée par un ex-PS et la déléguée départementale de l'UMP.
  • À Carrières-sous-Poissy (Yvelines), Eddie Aït (PRG, soutenu par le PS), bat dès le premier tour le maire sortant UMP avec 62,4 % des voix et deviendra donc probablement le premier maire d'origine maghrébine (et par ailleurs militant gay[19]) dans une ville de plus de 10 000 habitants.
  • Dans le 8e secteur de Marseille (« quartiers Nord », 92 100 habitants), la liste d'Union de la gauche dirigée par Samia Ghali l'a emporté avec 52,30 % dès le premier tour. Le poste de première adjointe de Marseille lui avait été promis en cas de victoire de la gauche, elle est en fin de compte devenue maire de secteur.
  • La liste UMP menée par Rachida Dati dans le 7e arrondissement de Paris (Palais-Bourbon, 55 700 habitants) a obtenu 49,50 % des voix au premier tour. Elle est devenue maire d'arrondissement.
  • Philippe N'Guyen Tahnn (PS) est devenu maire de Vernon (Eure (département)|Eure, 23 700 habitants), Mohand Hamoumou, responsable associatif harki (divers gauche), à Volvic (Puy-de-Dôme, 4 202 habitants).
  • À Morey (Saône-et-Loire, 184 habitants), Kader Atteye, d'origine djiboutienne, a été élu mais 5 conseillers sur 11 ont démissionné pour protester contre son élection[20][21].
  • Hubert Zoutu, originaire du Bénin, candidat pour la première fois, devient maire PS de Heudebouville (Eure, 802 habitants en 2012)
  • Aucune de la cinquantaine d'autres listes investies par l'UMP, le PS ou le MoDem et ayant à leur tête un candidat d'origine non-européenne n'a remporté le premier tour ou n'est en ballotage favorable pour le second tour, ce qui reflète les résultats dans les mêmes communes en 2001 : ces candidats étaient tous présentés par leur parti dans des municipalités qu'ils ne détenaient pas, dans des duels gauche-droite ou PS-PCF. En Seine-Saint-Denis, sur les 5 candidats « de la diversité » soutenus par l'UMP, tous obtiennent des scores inférieurs, parfois très inférieurs (à Aubervilliers, la liste de Fayçal Menia obtient 11,8 % en 2008 contre 23,72 % en 2001 pour la liste de droite), à ceux des listes RPR ou RPR-UDF en 2001, sauf Leïla Bouzidi (app. Nouveau Centre) à Bobigny (24,5 % en 2008 contre 16,71 % en 2001).
  • Le PS revendique entre 250 (villes de plus de 20 000 habitants) et 400 adjoints issus de la diversité et 2 maires, Philippe Nguyen Thanh et Samia Ghali[22][23]. Xavier Cadoret (né Karim Kadouri au Maroc), précédemment divers gauche, cette fois candidat PS aux cantonales, a été réélu maire de Saint-Gérand-le-Puy (Allier, 1 029 habitants).

Sources

  1. liste complète avec mention de la couleur politique des maires sortants: Pierre-Yves Lambert, Candidats d'origine non-européenne aux élections municipales et cantonales de mars 2008 en métropole, site Suffrage Universel, mis à jour 25 février 2008
  2. Samia Ghali, extraits d'articles de presse
  3. Bernard Guyard, "Municipales 2008 à Marseille", Blog de la Section socialiste du 5ème arrt de Marseille 9 octobre 2007 (consulté le 01/07/2008)
  4. Charlotte Chaffanjon, "Au PS, la diversité diversement appréciée", Le Point, 17 décembre 2007
  5. "Le Parti socialiste va tenter de ravir Vaulx-en-Velin", Libération Lyon, 14 novembre 2007
  6. 6,0 et 6,1 Francine Carrière, Municipales. Le PS dévoile ses batteries, Le Courrier de Mantes, 10 octobre 2007
  7. ": Liste PS à Strasbourg : la "diversité" comme leitmotiv", Libé Strasbourg
  8. Municipales : le PS se déchire à Argenteuil
  9. "La diversité crispe le PS", 20 Minutes,
  10. Martine Aubry présente sa liste "renouvelée"
  11. 11,0 et 11,1 "Les maires de la "diversité" seront peu nombreux, Nouvel Obs.com, 18 février 2008
  12. Pierre Lellouche est d'origine tunisienne
  13. Mouvement des musulmans laïcs de France, "Appel aux citoyens musulmans de France épris de paix, de justice, de liberté et de laïcité", mai 2003 (Marianne du 5 au 11 mai 2003)
  14. "Nora Berra, tête de liste Perben dans le 8e", Lyon-capitale, 22 novembre 2007
  15. démocrates de Seine-Saint-Denis, Jeunes Démocrates, Municipales 2008
  16. "Bennahmias (MoDem) a présenté ses têtes de liste", La Provence, 23 janvier 2008
  17. Saint-Briac. De Lalonde à Senghor, Le Télégramme, 18 mars 2008
  18. Marco Verriest, Pas-de-Calais : pas d’effusion pour les fusions, des désistements et peu d’alliances, La Voix du Nord, 12 mars 2008
  19. Eddy Aït, candidat gay présenté par la gauche élu maire de Carrières-sous-Poissy
  20. Alain Bollery, « La tristesse d'un maire noir », Le Parisien, 31 mars 2008
  21. Alexis De La Fontaine, La fronde des conseillers municipaux contre un maire noir, RTL, 31 mars 2008
  22. Bilan en demi-teinte pour les candidats « de la diversité », Le Monde 22 mars 2008
  23. Plus de 250 adjoints au maire PS issus « de la diversité » (Le Roux), AFP, 25 mars 2008

Pages connexes sur Suffrage Universel

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils