Parlementaires fédéraux allemands d'origine non-européenne

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Électeurs, candidats et élus allemands d'origine non-européenne
Élections fédérales (2005), régionales (Hambourg 2008, Rhénanie du Nord-Westphalie 2005 - 2010 - 2012), locales

Parlementaires allemands d'origine non-européenne - européens - fédéraux - régionaux
Partis musulmans - Parti d'allochtones
Droit de vote des étrangers
Nationalité allemande - Nationalité sarroise
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
modifier

Élections législatives de 1994

Élections législatives de 1998

Élections législatives de 2002

Élections législatives de 2005

article détaillé: Élections législatives fédérales allemandes de 2005

Deux députées d'origine turque siégeaient dans le Bundestag sortant, Ekin Deligöz, de Neu-Ulm en Bavière, pour Die Grüne, qui siège déjà depuis 1998, et Lale Akgün, de Cologne, pour le SPD. Il faut y ajouter 3 autres élus d'origine non-européenne: Sebastian Edathy, SPD, issu d'un couple mixte indo-allemand (il est de confession évangélique), Josef Philip Winkler (Verts, Rhénanie-Palatinat, d'origine indienne) et Michaela Tadjadod-Noll, CDU, issue d'un couple mixte irano-allemand (elle est de confession catholique)[1] .

Tous les cinq viennent d'être réélus, et rejoints par trois nouveaux députés d'origine turque de Die Linke, l'alliance entre le PDS ex-communiste et le WASG, dissidents de gauche du SPD et des Verts: Hüseyin Kenan Aydın, Sevim Dagdelen et Hakki Keskin.

Cela porte le nombre de députés d'origine turque à cinq, contre 2 en 1994-1998, 3 en 1998-2002 et 2 en 2002-2005. Il n'y a jamais eu de député d'origine turque à la CDU-CSU conservatrice ni au FDP libéral. Sur les 5 actuels élus d'origine turque, dont 3 femmes, une seule a été élue au scrutin majoritaire, Lale Akgün, qui a maintenu son score de 2002 et a battu un poids lourd CDU de la politique locale, un député sortant et ancien bourgmestre de Cologne.

A noter qu'un des nouveaux élus de Die Linke, Hakkı Keskin, a déjà été député régional pour le SPD au Parlement régional de Hambourg en 1993-1997, il avait été à l'époque le tout premier élu d'origine turque dans un parlement (régional ou fédéral) en Allemagne.

Élections législatives de 2009

  • 2 réélus au scrutin proportionnel: Sevim Dagdelen (Die Linke, d'origine turque), Ekin Deligöz (Verts, d'origine turque), Josef Philip Winkler (Verts, Rhénanie-Palatinat, d'origine indienne)
  • 2 réélus au scrutin majoritaire: Sebastian Edathy (SPD, d'origine indienne), Michaela Tadjadod-Noll (CDU, d'origine iranienne)
  • 7 nouveaux élus au scrutin proportionnel: Bijan Djir-Sarai (FDP, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, d'origine iranienne), Memet Kılıç (Verts, Bade-Württemberg, d'origine turque), Niema Movassat (Die Linke, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, d'origine iranienne), Omid Nouripour (Verts, Hesse, d'origine iranienne), Aydan Özoguz (SPD, Hambourg, d'origine turque), Raju Sharma (Die Linke, Schleswig-Holstein, d'origine indienne), Serkan Tören (FDP, Basse-Saxe, d'origine turque)
  • 3 sortants non réélus: Lale Akgün (SPD, d'origine turque), Hüseyin Kenan Aydın (Die Linke, d'origine turque) et Hakkı Keskin (Die Linke, d'origine turque).


Élections législatives de 2013

Notes et sources

  1. les pages de présentation des élus sur le site du Bundestag mentionnent, s'ils le souhaitent (comme aux Etats-Unis et aux Pays-Bas e.a.), leur religion; aucun des élus d'origine turque n'a mentionné de religion
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils