Ensemble à Roubaix

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat(e)s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier

Ensemble à Roubaix est une liste citoyenne autonome multiculturelle (étiquettée "divers gauche" par le Ministère de l'Intérieur) menée par Djamel Kerrouche pour les élections municipales de 2001 à Roubaix. Elle a obtenu 2,67% au premier tour.

Second tour de 2001

"Arnaud Verspieren (tête de liste UDF-RPR) le premier a évoqué "les bonnes idées et certains points de vue communs entre les programmes de MM. Kerrouche ou Rizoug et celui de l’union UDF-RPR". Les listes Kerrouche et Rizoug ayant bâti leur démarche sur le rejet de la politique mise en place par René Vandierendonck, il est possible que certains de leurs électeurs soient tentés de rejoindre les rangs de la droite... Mais pourquoi M. Verspieren plutôt que M. Renouard ? De plus, MM. Kerrouche et Rizoug s’étaient inscrits assez nettement sur le terrain du communautarisme, ce que ne peut évidemment pas revendiquer Arnaud Verspieren. Les quelque 1 200 électeurs ayant choisi ces deux listes ne seront-ils pas tentés de rester chez eux à l’occasion du second tour ?"[1]

Djamel Kerrouche

Kerrouche rejoint le PS en septembre 2012, après avoir soutenu la candidature socialiste dissidente de Dominique Baert aux législatives contre Slimane Tir, candidat EELV investi par le PS dans le cadre des accords nationaux. Il a cosigné le 23 novembre 2013, avec deux autres adhérents PS, Hakim Khiter et Abdelouahab Zahri, un courrier au premier secrétaire du PS du Nord, lui demandant d’intervenir pour mettre fin à un conflit interne au PS de Roubaix, dont le secrétaire (dirigeant) est le conseiller général Mehdi Massrour, concernant la composition de la liste pour les prochaines municipales[2] [3]. Ce courrier a suscité une réaction négative de son destinataire, Gilles Pargneaux, "Je n’ai pas de réponse à leur donner. Le drôle de discours de ces militants est empreint de communautarisme.", car critiquant la surreprésentation de candidats d'origine marocaine sur la liste PS pour les municipales de 2014: "la plupart (de ceux) issus de la diversité, en position éligible, ont des origines marocaines alors que cette communauté marocaine est loin d’être majoritaire sur la commune"[4].

Une procédure d’exclusion a été lancée un an après son adhésion "suite à un commentaire sur la page Facebook du PS qu’il aurait « aimé ». Une publication signalée comme antisémite. La commission des conflits devant laquelle il était convoqué en début de mois (de décembre 2013) – avec deux autres militantes de la section PS de Roubaix – l’aurait exclu pour ce motif."[3].

Sources

  1. La Voix du Nord, 16 mars 2001
  2. Charles-Olivier Bourgeot, "Crise au PS Roubaix: des socialistes demandent à leur fédération d’intervenir", Nord-Éclair, 30 novembre 2013
  3. 3,0 et 3,1 Charles-Olivier Bourgeot, "Roubaix : exclu du PS, Djamel Kerrouche conteste la décision", La Voix du Nord, 17 décembre 2013
  4. Bruno Renoul, "Crise au PS de Roubaix : le patron du PS du Nord approuve la composition de la liste de Pierre Dubois", Nord-Éclair, 2 décembre 2013
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils