Denk.be

De Suffrage Universel
Révision datée du 5 décembre 2017 à 11:44 par Admin (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Réseau AKP dans l'UE
Akp.png
ADD
BIG
Denk
Denk.be
DOST
NBZ
PEJ
AKP en Europe
*AKP en Belgique
COJEP
UETD
*UETD - Belgique
[Intitulé provisoire: le nom du nouveau parti en projet n'est pas encore connu à ce jour, il devait être annoncé en septembre 2017, l'annonce semble reportée à février 2018[1].]

Le 18 mars 2017, dans une interview au quotidien De Morgen, le conseiller provincial limbourgeois Ahmet Koç, un élu pro-Erdogan exclu fin août 2016 par le SP.A (PS flamand), a annoncé réfléchir à la création d'un nouveau parti inspiré du parti néerlandais Denk en vue des élections communales de 2018 dans plusieurs villes du Limbourg. Cette annonce a été faite au surlendemain des élections législatives néerlandaises où DENK avait décroché trois sièges sur 150[2] [3].

Dès l'exclusion de Koç par le SP.A, suivie de la démission du même parti de son ex-compagne Duygu Akdemir, échevine à Beringen, l'éventualité de la création d'un tel parti avait été évoquée. En 2012, un parti turc, Sterk Heusden-Zolder/Sterk Limburg, avait présenté des listes aux élections communales (dans une seule commune) et provinciales (dans un seul district), obtenant un élu à Heusden-Zolder (province du Limbourg).

Le 10 mai 2017, Koç et Dyab Abou Jahjah ont annoncé qu'ils s'associaient dans la fondation d'un nouveau parti en Flandre et à Bruxelles, parti qui "mènera la lutte contre la discrimination, l'islamophobie et le racisme" et présentera des listes au élections communales et provinciales belges de 2018 au Limbourg (Genk, Hasselt, Beringen, Heusden-Zolder), en région bruxelloise et dans d'autres villes flamandes (Anvers, Malines et Vilvorde). Abou Jahjah, d'origine libanaise, est un des fondateurs de l'Arab European League et de l'éphémère Moslim Democratische Partij. Il a déclaré que l'extension de ce parti à la Wallonie "n'est pas à l'ordre du jour"[1].

Fin novembre, Ahmet Koç annonce à la chaîne de télévision régionale TVL que des listes seront présentées "dans les communes minières du Limbourg" (Beringen, Genk, Houthalen-Helchteren, Heusden-Zolder et Maasmechelen), à Gand et à Anvers[4]. Début décembre, Abou Jahjah annonce qu'il a rompu avec Koç et que, en association avec l'ancienne sénatrice Agalev Meryem Kaçar, qui les avait initialement mis en contact, des listes seront présentées comme annoncé au départ; parallèlement, un "Multiculturele Rechtpartij" (MRP) est "lancé" sur facebook à Gand par un quatrième personnage, Murat Koylu, qui déclare n'avoir aucun lien avec les trois autres[5] [6].

Sources

  1. 1,0 et 1,1 Belga, "Abou Jahjah en Koç richten samen politieke partij op “die strijd aangaat tegen discriminatie, islamofobie en racisme”", Het Nieuwsblad, 10 mai 2017
  2. Tine Peeters et Sue Somers, "Ahmet Koç mee aan wieg van pro-migratiepartij", De Morgen, 18 mars 2017
  3. Belga, "Ahmet Koç réfléchit à la création d'un parti pro-immigration", La Libre Belgique, 18 mars 2017
  4. "In deze Limburgse gemeenten komt de nieuwe partij van Ahmet Koç op tijdens gemeenteraadsverkiezingen", Het Belang van Limburg, 23 novembre 2017
  5. (Belga), "Abou Jahjah breekt met Koç", Bruzz.be, 4 décembre 2017
  6. Cathy Galle, "Abou Jahjah breekt met Koç. Nieuwe 'migrantenpartij' neemt valse start", De Morgen, 4 décembre 2017
Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils