Élections législatives françaises de 2017

De Suffrage Universel
Révision datée du 2 juillet 2017 à 20:24 par Admin (discussion | contributions) (Médias)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat(e)s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier

En 2012, 17 candidats d'origine non-européenne[1] (14 PS et 3 UMP) avaient été élus sur 539 députés métropolitains, contre 8 en 2007 (6 PS et 2 UMP).

Deux députés sortants LR (ex-UMP) d'origine non-européenne sur trois, Pierre Lellouche (d'origine tunisienne, élu député en 1993, 1997, 2002, 2007 et 2012, membre du gouvernement en 2009-2012) et Jean-François Copé (d'origine algérienne, élu député en 2002, 2007 et 2012, membre du gouvernement en 2002-2007) ne se représentent pas en 2017. Elie Aboud, d'origine libanaise, est candidat.

Député-e-s sortant-e-s d'origine non-européenne candidat-e-s en 2017

Candidat-e-s d'origine non-européenne qualifié-e-s pour le second tour en 2017

voir (en construction) leurs notices individuelles

Député-e-s élu-e-s en 2017

Il semble y avoir au moins 34 député-e-s métropolitain-e-s d'origine non-européenne sur 540[2] (dont au moins 7 d'origine marocaine, 10 originaires de pays d'Afrique subsaharienne ex-française - plus le Rwanda -, du Sénégal à Madagascar) dans cette Assemblée nationale élue en juin 2017, soit 6,3% des effectifs, compte non tenu des élu-e-s qui ne siègeront pas pour cause de portefeuille ministériel. La répartition ci-dessous est provisoire, les notices biographiques sont en cours d'élaboration sur base des infos accessibles sur internet. Petit à petit, des député-e-s supplémentaires sont ajouté-e-s, qui n'avaient pas été repéré-e-s initialement ou dont l'origine n'a pas été clairement indiquée jusqu'ici (Nadia Haï, Alexandra Louis ?). Globalement, cette assemblée sera, de très loin, la plus "diverse" de toute l'histoire parlementaire de la France selon ce critère d'origine non-européenne.

Ne sont pas comptabilisé-e-s ici les élu-e-s des circonscriptions des Français établis à l'étranger, M'jid El Guerrab et Amal Amélia Lakrafi (LREM), d'origine marocaine, Meyer Habib (UDI), d'origine tunisienne, et Joachim Son-Forget (LREM), d'origine coréenne, puisque cette liste est limitée aux parlementaires métropolitain-e-s.

France insoumise

  1. Danièle Obono, d'origine gabonaise

LR

  1. Robin Reda, d'origine égyptienne[3]

LREM

LREM ex-PS

  1. Fadila Khattabi, d'origine marocaine
  2. Anissa Khedher, d'origine tunisienne
  3. Rodrigue Kokouendo, d'origine centrafricaine
  4. Mounir Mahjoubi, d'origine marocaine
  5. Buon Huong Tan, d'origine cambodgienne

LREM ex-Modem

  1. Saïd Ahamada (ex-Modem, ex-Verts), d'origine comorienne

LREM/autres

  1. Aude Amadou
  2. Patrice Anato, d'origine togolaise
  3. Laetitia Avia, d'origine togolaise
  4. Belkhir Belhaddad, d'origine algérienne
  5. Hervé Berville, d'origine rwandaise
  6. Jean-Baptiste Djebbari
  7. Stéphanie Do, d'origine vietnamienne
  8. Aïna Kuric, d'origine malgache
  9. Mustapha Laabid, d'origine marocaine
  10. Fiona Lazaar, d'origine marocaine
  11. Jean-François Mbaye, d'origine sénégalaise
  12. Monica Michel, d'origine seychelloise[4]
  13. Naïma Moutchou, d'origine marocaine
  14. Pierre-Alain Raphan (d'origine guadeloupéenne[5])
  15. Sira Sylla, d'origine sénégalaise
  16. Huguette Tiegna, d'origine burkinabée

LREM dissidente

  1. Sonia Krimi, d'origine tunisienne

Modem

  1. Sarah El Hairy, d'origine marocaine
  2. Nadia Essayan, d'origine palestinienne
  3. Brahim Hammouche (Modem depuis 2002, ex-PS), d'origine algérienne
  4. Mohamed Laqhila (Modem depuis ?2007, ex-Verts), d'origine marocaine
  5. Maud Petit, d'origine martiniquaise, petite-fille et arrière-petite-fille de députés martiniquais

PS

  1. Luc Carvounas, originaire de Turquie (grands-parents paternels grecs d'Izmir[6])
  2. Olivier Faure, d'origine vietnamienne
  3. David Habib, d'origine tunisienne[7]
  4. George Pau-Langevin, d'origine guadeloupéenne


Notes et sources

  1. c'est-à-dire issus à la première ou à la deuxième génération d'au moins un parent "indigène" non-européen, quelle que soit la tradition religieuse de leurs familles, donc sans compter ceux issus de familles européennes établies dans l'empire colonial français
  2. 577 membres, dont 26 d'outremer et 11 pour les Français établis à l'étranger = 540 député-e-s métropolitain-e-s
  3. "lssu d'une grande famille égyptienne, l'un de ses ancêtres était gouverneur d'Alexandrie. Aujourd'hui, il est le seul militant politique à la maison.", "Battu Nicolas Sarkozy, maire de Neuilly à 28 ans, battu le record de Jean-Marc Ayrault, élu le plus jeune maire de France à 27 ans", Canal + - Le supplément, le 22 juin 2012
  4. Guillaume Descours, "La diversité progresse à l'Assemblée nationale", Le Figaro, 20 juin 2017
  5. Le patronyme Raphan est spécifiquement guadeloupéen, et il ne fait pas mystère sur sa page Facebook personnelle de ses affinités avec le député de guadeloupe Ary Chalus et avec "En Marche Guadeloupe"
  6. Laure Bretton, "Luc Carvounas, la Valls du marié", Libération, 8 juillet 2015
  7. "Je suis issu d'une famille de juifs tunisiens. Mon père est arrivé à Pau pour des raisons professionnelles lorsque j'avais six mois", in: Michel Feltin-Palas, "David Habib, candidat PS à Pau: "J'incarne le Béarn mieux que François Bayrou"", L'Express, 27 novembre 2013

Liens externes

Ministère de l'Intérieur

Partis politiques

  • Liste des candidats Europe écologie - Les Verts (EELV) (12 mars)
  • Liste des candidats de la France insoumise (FI)
  • Liste des candidats du Front de gauche / Parti communiste français (FG/PCF)
  • Liste des candidats du Front national (FN)
  • Liste des candidats de La République en marche (LREM) (12 mai 06h48 - 17 mai) - élu-e-s
  • Liste des candidats Les Républicains (LR)
  • Liste des candidats du Mouvement démocrate (MODEM)
  • Liste des candidats du Parti socialiste (PS) (1er mars)
  • Liste des candidats de l'Union des démocrates et indépendants (UDI)

Médias

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils