Slimane Tir : Différence entre versions

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
(2002)
Ligne 26 : Ligne 26 :
 
==Législatives==
 
==Législatives==
 
===2002===
 
===2002===
Candidat des Verts aux législatives dans la 8ème circonscription du Nord (Roubaix Centre et Nord-Ouest), il obtient 2,95% des voix.
+
Candidat des Verts aux législatives dans la 8ème circonscription du Nord (Roubaix Centre et Nord-Ouest), il obtient 2,95% des voix<ref>[https://web.archive.org/web/20040714093237/http://www.vertsnordpasdecalais.org/article.php3?id_article=63 Présentation sur le site des Verts]</ref>.
  
 
===2007===
 
===2007===

Version du 14 février 2020 à 14:58

FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes - Partis musulmans - Partis ethniques
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat.e.s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier
Slimane Tir est un homme politique français (Les Verts/EELV) né le 13 avril 1956 à Bouira (Algérie), il est conseiller municipal à Roubaix depuis 1989 et a été vice-président de la Communauté urbaine de Lille-Métropole (actuelle Métropole Européenne de Lille).

Diplômé en sciences économiques, directeur d'un organisme de logement (OPAC), il est par ailleurs le responsable de la radio locale associative Radio Pastel[1].

Municipales

1989

Fondateur du premier groupe roubaisien des Verts en 1988, naturalisé français en 1989, il devient la même année conseiller municipal Verts à Roubaix[2].

1995

Réélu.

2001

Tête de liste des Verts à Roubaix aux élections municipales de 2001 (10,49% au premier tour)[3].

Il devient, après cette deuxième réélection, vice-président de Lille Métropole Communauté urbaine en charge du syndicat mixte Espace naturel métropolitain.

2008

Tête de liste des Verts aux municipales, la liste obtient 13,67% au premier tour et se maintient au second dans une triangulaire avec le PS et la droite, obtenant 18,06% et 4 élu.es[4].

2014

Tête de liste EELV aux municipales, la liste obtient 8,8% au premier tour et fusionne au second avec la liste "Roubaix respectée" (PS-PRG-"Centristes du Nord"-MUP) une des 3 listes issues du PS dans un contexte d'éclatement de ce parti au niveau local. Deux des listes issues du PS se maintiennent au second tour, dans une quadrangulaire avec la droite et le FN, et la droite l'emporte avec 332 voix d'avance (34,84%, 36 sièges sur 53) sur la liste PS-EELV (33,18%, 9 sièges sur 53). Slimane Tir est réélu, avec une seule autre candidate EELV[5].

2020

Ne se représente plus aux municipales.

Législatives

2002

Candidat des Verts aux législatives dans la 8ème circonscription du Nord (Roubaix Centre et Nord-Ouest), il obtient 2,95% des voix[6].

2007

Candidat des Verts aux législatives dans la 7ème circonscription du Nord (Roubaix-Est), il obtient 4,79%.

C'est sur sa candidature que l'accord national PS-Verts pour le premier tour des législatives 2007 a capoté: les Verts voulaient absolument que le PS retire son candidat dans cette circonscription où Guy Hascoët avait été élu en 1997, pour que Slimane Tir devienne le premier député vert "issu de la diversité" (après Alima Boumediene-Thiery, première sénatrice verte de cette catégorie), alors que le PS préférait sacrifier Najat Azmy dans la 10ème circonscription voisine (Tourcoing-Nord) au profit du secrétaire départemental des Verts[7] [8]. Sachant qu'à Tourcoing le député sortant Christian Vanneste (CNI avec soutien UMP) avait de fortes chances d'être réélu et que le "don" de cette circonscription aux Verts n'avait en réalité pour objectif que l'élimination de Najat Azmy, élue roubaisienne contestée par le PS tourquennois car imposée par les instances nationales du PS au titre de la "diversité"[9] [10] [11] [12].

2012

Quatre mois avant les législatives, un journaliste du Monde écrivait qu'"A Roubaix, Slimane Tir (Europe Ecologie-Les Verts, EELV) sera peut-être, en juin, l'un des premiers candidats d'origine maghrébine élus à l'Assemblée nationale"[13].

En fin de compte, malgré le soutien officiel du PS, il obtient 20,4% des voix dans la 8ème circonscription, concurrencé par le député PS sortant Dominique Baert, maire de Wattrelos depuis 2000, qui se présente en dissidence et décroche le meilleur score au premier tour, 36,46% (37,77% en 2007, 34,45% en 2002). Au second, un duel oppose Tir à Baert, qui l'emporte avec 69,58%.

Notes et références

  1. "Le mot du président", Radio Pastel
  2. Philippe Allienne, "Slimane Tir, un candidat sérieux issu de l'immigration algérienne", El Watan, 11 mars 2001
  3. Les municipales de 2001 à Roubaix, extraits de presse
  4. Résultats officiels 2008
  5. Résultats officiels 2014
  6. Présentation sur le site des Verts
  7. "Nord: la 10e circonscription proposée aux Verts par le PS", La Voix du Nord, 13 mai 2007
  8. O.H., "7e circ. : Slimane Tir entre en lice avec l’espoir d’un ralliement final du PS…", La Voix du Nord, 16 mai 2007
  9. "Un fauteuil pour trois dans la 7e circonscription", 20 Minutes, 14 mai 2007
  10. Patrick Seghi, "Najat Azmy, candidate socialiste sur la 10e", La Voix du Nord, 15 mai 2007
  11. Anne Courtel, "10e circ.: Marie Deroo, suppléante de Najat Azmy", La Voix du Nord, 16 mai 2007
  12. "La 10e circonscription se trouve une socialiste", 20 Minutes, 16 mai 2007
  13. Geoffroy Deffrennes, "Au meeting d'Eva Joly à Roubaix: "Enfin un discours naturel !"", Le Monde, 12 février 2012

Iconographie

Liens externes

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils