Club Équité

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes - Partis musulmans - Partis ethniques
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat.e.s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier
Création du mouvement EQUITE

Des socialistes issus des Dom et des pays africains ont créé, le 22 mai, le mouvement Équité. Ce mouvement s’ancre dans la volonté de perpétuer les valeurs socialistes de fraternité et d’intégration. Il s’agit aussi de réfléchir à des sujets qu’ils connaissent bien, comme l’immigration et les discriminations pour faire avancer le parti.

Louis-Mohamed Seye, délégué national socialiste à la francophonie est un des fondateurs d’Équité. Conseiller municipal délégué à la jeunesse de Fontenay sous Bois (Val de Marne), il enseigne à Joinville-le-Pont et préside la Fédération nationale des associations franco-africaines.

Il s’exprime sur la création d’Équité :

« Nous avions déjà créé l’association Africadom, née aux dernières élections régionales [de 2004]. Ensuite, nous avons formalisé cette association, issue de la rencontre des Domiens et des Africains, comme Senghor et Césaire avant. Nous sommes partis de cette culture commune de la négritude, et cela a fait échos auprès de certaines personnes. Mais, Africadom a une action assez large. Nous avons donc voulu créer un mouvement politique, au sein du PS, et réfléchir à partir de nos valeurs socialistes. Nous avons appelé ce mouvement Equité en référence aux discriminations politiques [qui persistent] même si le PS est en train de les dépasser. Le mouvement est en marche, et le combat pour la parité y a largement participé. La diversité est aujourd’hui à l’ordre du jour, car la sociologie de notre pays a changé. (…) Beaucoup d’entre nous sont des élus de terrain, maires-adjoints, conseillers municipaux, responsables d’associations. On voudrait donc traduire cette expérience pour que le parti puisse se nourrir de toute cette réflexion, afin d’avancer et de trouver les solutions du vivre ensemble. (…) Il s’agit aussi de nous montrer moins attentistes pour impulser une politique volontariste des socialistes sur ces sujets. »

Louis-Mohamed Seye, Délégué National du PS, en charge de la francophonie, élu de Fontenay sous Bois,

Article publié le 26 mai 2006 dans :joinville-le-pont info
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils