Pierre-Yves Lambert/lectures/2015

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Mes lectures, les films que j'ai vus

2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018
Année en cours
Romans et nouvelles du Japon
Romans et nouvelles de Science-Fiction

Livres

  1. Per Petersson, Pas facile de voler des chevaux (2003, bien meilleur que Maudit soit le fleuve du temps que j'avais lu fin 2014)
  2. Michel Houellebecq, Soumission (2015, je veux en savoir plus sur ce fameux "parti musulman" qui va accéder au pouvoir en France en 2022, en vue de rédiger une notice sur ce wiki...)
  3. C.J. Cherry, Chasseur de mondes (1977, très ardu à lire, j'ai ramé pendant les 60 premières pages, même avec le lexique)
  4. Larry Niven, L'Anneau-Monde (1970, un grand classique que j'avais déjà lu il y a 30 ans)
  5. Larry Niven, The Ringworld Engineers (1979, lu en français dans les années 80 mais je n'en avais aucun souvenir)
  6. Larry Niven, The Throne of Ringworld (1996)
  7. Robert Silverberg,
  8. C.J. Cherry, Les Adieux du soleil (1981)
  9. Larry Niven, A World out of time (1976)
  10. Suzette Haden Elgin, Drussa Silver, Opta (Galaxie-bis)(1979, trad. 1985)
  11. Xavier Luffin, Religion et littérature arabe contemporaine, Editions L'Académie en poche (2012)
  12. Walter M. Miller, A Canticle for Leibowitz (1960)
  13. Kamel Daoud, Meursault, contre-enquête (2014)

(...)

  1. C.J. Cherry, Forteresse des étoiles (1981)
  2. C.J. Cherry, Cyteen (1988)
  3. Lars Bové, Les Secrets de la Sûreté de l'Etat (2015)
  4. Mahi Binebine, Les Étoiles de Sidi Moumen
  5. C.J. Cherry, Chanur
  6. C.J. Cherry, L'Epopée de Chanur
  7. C.J. Cherry, La Vengeance de Chanur
  8. C.J. Cherry, Les Seigneurs de l'Hydre (1980)
  9. C.J. Cherry, Le Voyageur de la nuit (1984)
  10. C.J. Cherry, Volte-face (1989)
  11. C.J. Cherry, L'Oeuf du coucou (1985)
  12. Roberto Saviano, Gomorra (2006)(j'en ai lu la moitié puis je l'ai laissé de côté, je continuerai plus tard, c'est un peu répétitif)
  13. Tofik Dibi, Djinn (2015, en néerlandais)
  14. [Harry Kemelman], Dimanche, le rabbin est resté à la maison
  15. Harry Kemelman, Mardi le rabbin a vu rouge
  16. Harry Kemelman, Le jour où le rabbin a démissionné

(liste 2013, liste 2014)

Films

Outre les films ci-dessous, j'ai regardé début janvier 2015 quelques minutes du film d'Yves Boisset Bleu comme l'enfer (1986), mais c'est vraiment un navet et mal interprété, je n'ai pas insisté. Idem en décembre 2014 pour un autre de ses films, Folle à tuer. Ca m'arrive rarement, surtout pour les films de ce réalisateur (j'en ai vu 12 sur 20, plus 2 films de télévision). Autres films que j'ai abandonnés en 2015 après quelques minutes, "Nos Amis les flics" et Galia, bien que ce dernier ait été réalisé par l'excellent Georges Lautner (mais avec Mireille Darc dans le rôle principal...), idem pour On aura tout vu (avec une collection d'acteurs que ne n'aime pas: Pierre Richard, Jean-Pierre Marielle et Henri Guybet) et Est-ce bien raisonnable ? du même Lautner. J'ai aussi abandonné fin octobre après quelques minutes Miquette et sa mère, de Clouzot (1950), surjoué théâtralement, ces vieux films ne sont plus tous regardables aujourd'hui, même si certains chefs-d'oeuvre le restent (ou le sont devenus) assurément, comme La Règle du jeu de Renoir (1939).

  1. Yves Boisset, Radio Corbeau (1989, excellent suspense)
  2. Yves Boisset, Le Prix du danger (1983; j'ai lu la nouvelle de SF de Sheckley il y a 35 ans environ dans l'anthologie "Histoires de demain"; vu le film au lendemain des événements parisiens du 7/9 janvier 2015, le genre de divertissement que BFM TV pourrait un jour produire ?)
  3. Sergio Leone, Le Bon, la brute et le truand (1966, VOST; déjà vu à la télé il y a longtemps, mais toujours aussi formidable, y compris l'inoubliable musique)
  4. Yves Boisset, Cran d'arrêt (1969; avec l'excellent Bruno Cremer)
  5. Mario Soldati, La Fille du fleuve (1955, VOST; superbe, émouvant)
  6. Yves Boisset, L'Affaire Salengro (2008; beau tv-film)
  7. Ira Sachs, Forty shades of blue (2005, VOST)
  8. Morten Tyldum, The Imitation Game (2014, VOST, vu à l'Aventure le 29/01; je connaissais cette histoire depuis longtemps, j'avais vu à la télé Breaking the Code, un film de 1996 avec Derek Jacobi, j'ai bien aimé les deux films; je me demande toujours pourquoi ces homos british n'ont pas tous fait comme Christopher Isherwood et émigré dans des pays plus tolérants ?)
  9. Peter Jackson, The Hobbit: The Battle of the Five Armies (2014; VOST; vu à l'UGC De Brouckere; scènes de violence trop longues, ça en devenait lassant)
  10. J. C. Chandor, A most violent year (2014, VOST, vu à l'Aventure le 12/02; je dois être blasé par les excellentes séries que je vois, ce film m'a semblé être un simple épisode de série, pas des meilleures)
  11. Jules Dassin, Du Rififi chez les hommes (1955)
  12. David Oelhoffen, Loin des hommes (2014; vu à l'Aventure le 27 février 2015, un très beau film, émouvant, paysages dépouillés, intéressant jeu d'alternance français/arabe algérien où le personnage andalou parle couramment cette langue)
  13. Jean Yanne, Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982; j'ai eu du mal à regarder jusqu'au bout, dans mon lointain souvenir c'était drôle mais là c'est pitoyable)
  14. Ava DuVernay, Selma (2014, vu au Cinéma Aventure le 14 mars 2015; très beau film, beaucoup de moments émouvants)
  15. Marcel Camus, Le Mur de l'Atlantique (1970; déjà vu à la télé il y a longtemps, bof)
  16. Michel Audiard, Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! (1970)
  17. Jacques Besnard, C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule (1975; un peu longuet, mais amusant)

(...)

  1. Nabil Ayouch, Les Chevaux de Dieu (2012; vu après avoir lu le roman dont il est tiré)
  2. Pier Paolo Pasolini, Il Decameron (VO, STEN; un chef d'oeuvre, tant la photo que le scénario, les acteurs, les décors, les costumes)
  3. Pier Paolo Pasolini, Contes de Canterbury (VO, STFR; je n'avais vu aucun de ces deux premiers volets de la trilogie, du coup je vais revoir Les Mille et Une Nuits un de ces soirs)
  4. Etienne Chatiliez, Tatie Danielle (1990; jamais vu, pourtant un film d'anthologie)
  5. Jacques Audiard, Dheepan (2015, vu le 24/09 à l'Aventure; parfois très violent, mais un beau film)
  6. Georges Lautner, Mort d'un pourri (1977)
  7. Georges Lautner, Marche ou crève (1959)
  8. Georges Lautner, Arrêtez les tambours (1961, à contrecourant du mythe résistants ou collabos qui prévalait à l'époque)
  9. Georges Lautner, Les Barbouzes (1964, vu un tas de fois à la télé, mais revu avec plaisir)
  10. Georges Lautner, Le Professionnel (1981, pourtant très connu mais je ne l'avais encore jamais vu, généralement quand je vois certains noms au générique, comme Belmondo, ça me dissuade)
  11. Georges Lampin, Rencontre à Paris (1956, avec Raymond Bussières, un de ces "seconds rôles" inoubliables du cinéma français pendant plusieurs décennies, incarnant pour moi un des idéaltypes du titi parisien, comme Paul Préboist pour la version du Français rural ou Jacques Marin pour le Français moyen un peu beauf)
  12. Henri-Georges Clouzot, La prisonnière (1968; impressionnant, vraiment un film à voir à la fois pour les décors artistiques, les vêtements, l'intrigue psychologique)
  13. Georges Lampin, Suivez cet homme (1952, un policier avec des intrigues ingénieuses et imprévisibles, avec le toujours excellent Bernard Blier)
  14. Louis Malle, Lacombe Lucien (1974)
  15. Henri-Georges Clouzot, Les Diaboliques (1955, formidable intrigue)
  16. Henri-Georges Clouzot, La Vérité (1960; premier rôle de premier plan de la superbe Marie-Josée Nat)
  17. Michel Deville, L'Apprenti salaud (1977)
  18. Jean Marbœuf, Pétain (1993)
  19. Sam Mendes, Spectre (2015, VOST, vu à l'UGC De Brouckere le 12 novembre 2015)
  20. (divers James Bond)
  21. Mervyn LeRoy, Quo Vadis (1951, VF, j'avais envie de revoir Peter Ustinov après avoir lu des articles sur la réévaluation de l'image de Néron)
  22. Henri-Georges Clouzot, Manon (1949)
  23. (Star Wars, au cinéma Aventure, le 29/12, VOST, peu enthousiasmant)

(les films que j'ai vus en 2013, en 2014)

Documentaires

  1. The Times of Harvey Milk (1984, VO; à la fois super intéressant et très émouvant, comme Before Stonewall et After Stonewall qui sont deux autres must en matière de documentaires de qualité sur l'histoire des LGBT aux Etats-Unis avec témoignages de contemporains)
  2. Britain's Greatest Codebreaker (2011, VO; nettement plus intéressant qu'Imitation game parce que documentaire basé sur des archives et des témoignages, pas oeuvre de fiction dénaturant la réalité)

Séries

  1. Elementary, saison 3 (2014-2015, VOST; je trouve que la saison 1 était la meilleure quand même)
  2. Downton Abbey (2010-2015, VOST, moins amusante que You Rang, M'Lord?)
  3. The Wire (2002-2008, VOST; le genre de série qui rend accro, décrite avec raison comme "la meilleure série de tous les temps", après Star Trek quand même)
  4. Les Rois maudits (1972, beaux costumes et décors, fait très "pièce de théâtre filmée")
  5. House of Cards (2013-2015, version US, VOST)
  6. Mandrin (1972; très belles balades chantées par Monique Morelli qui y joue elle-même)
  7. Peaky Blinders (2013-2014, VOST; excellente série britannique, assez violente)
  8. Endeavour (2013-2014, VOST; les premières enquêtes du jeune Morse, je préfère celles du vieux Morse, celles-ci ont un parfum de complotisme maçonnico-politique trop prononcé)
  9. Murdoch Mysteries (2008, doublé FR)
  10. Rookie Blue (2010, doublé FR)
  11. The Tunnel (2013, VOST; adaptation franco-britannique de Brön, je préfère l'original avec l'exceptionnelle Sofia Helin)
  12. Wallander (2005-2013, VOST; formidable série suédoise, dont j'avais déjà vu il y a longtemps la plupart des épisodes à la télé avec sous-titres néerlandais)
  13. Broadchurch (Saison 1; 2013, VOST)
(liste 2013, 2014)
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils