Pierre-Yves Lambert/lectures/2014

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Mes lectures, les films que j'ai vus

2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018
Année en cours
Romans et nouvelles du Japon
Romans et nouvelles de Science-Fiction

Livres

  1. Brian Herbert & Kevin J. Anderson, Sisterhood of Dune (2012; commencé le 27/12/2013 mais lu avec difficulté, les caractères du paperback sont anormalement petits)[en fait, il s'agissait plutôt d'une infection mycobactérienne à mon oeil gauche, le traitement - très douloureux - et le problème a duré toute l'année 2014, jusqu'à une opération en fin d'année]
  2. Peter F. Hamilton, Fallen Dragon (2001, le seul roman de cet excellent auteur que je n'avais pas encore lu, passionnant comme d'habitude)
  3. Toumi Djaïdja et Adil Jazouli, La Marche pour l'égalité, Editions L'Aube, 2013
  4. Robert Silverberg, Tales of Majipoor, 2013
  5. Dogan Özgüden, Journaliste apatride, 2011 (trad. 2014)
  6. Riad Sattouf, L'Arabe du futur (2014)
  7. Brian Herbert & Kevin J. Anderson, Mentats of Dune (2014)
  8. Kevin J. Anderson, The Dark Between the Stars (2014, premier roman d'une trilogie, j'avais déjà dévoré les sept volumes de la "première saison" de cette saga littéraire The Saga of Seven Suns)
  9. Kim Stanley Robinson, 2312 (2012, lecture difficile comme la trilogie de Mars, mais intéressante)
  10. Pierre-Emmanuel Schmitt, Les Deux Messieurs de Bruxelles (2012, pas le type de littérature que j'ai l'habitude de lire, mais c'était excellent, sauf la dernière nouvelle du recueil)
  11. Arto Paasilinna, Le Meunier hurlant (1981, excellent, je vais de ce pas en acheter d'autres du même auteur!)
  12. Arto Paasilinna, Le Lièvre de Vatanen
  13. Arto Paasilinna, Prisonniers du paradis
  14. Arto Paasilinna, Petits suicides entre amis
  15. Arto Paasilinna, La Douce Empoisonneuse
  16. David Niven, World of Ptavvs, 1966 (Niven fait partie de ces grands auteurs classiques de la SF dont le talent est tel que ses romans n'ont pas vieilli même près d'un demi-siècle plus tard)
  17. Erich Maria Remarque, Les Exilés, 1939 (un roman brillant, très réaliste)
  18. Per Petterson, Maudit soit le fleuve du temps, 2008
  19. Yasmine Ghata, La Nuit des calligraphes, 2004
  20. Peter F. Hamilton, The Nano Flower (1995, en fin de compte un autre roman de Hamilton que je n'avais pas encore lu, le dernier de la trilogie de Greg Mandel)
  21. Yasushi Inoue, Kôsaku, 1960-62

(liste 2013)

Films

2014

  1. Francis Ford Coppola, Le Parrain 3 (1990, VF; dernier de la trilogie)
  2. Terry Gilliam, Jabberwocky (1977, VOST; dans la même veine que Monty Python and the Holy Grail)
  3. Joel et Ethan Coen, The Hudsucker Proxy (1994, VO; c'est la première fois que je n'accroche pas à un film des frères Coen, pourtant je les ai déjà quasiment tous vus)
  4. Mark Atkins, Les Chroniques de Mars (2010, VF; adaptation d'un roman d'Edgar Rice Burroughs)
  5. René Laloux, Les Temps morts (1964; court-métrage mêlant film et animation)
  6. William A. Wellman, The Public Enemy (1931, VOST; un grand classique du film de gangsters, qui n'a pas vieilli)
  7. Jean Pellerin, Laserhawk (1997, VF; SF pour ados)
  8. Joseph Ruben, Dreamscape (1984, VF; entre la SF et le fantastique/horreur)
  9. Gorō Miyazaki, Les Contes de Terremer (2006; VF)
  10. Brian De Palma, The Untouchables (1987; VO)
  11. Terry Gilliam, Les Aventures du Baron de Munchhausen (1988; VOST)
  12. Hayao Miyazaki , Porco rosso (1992; VF; scénario très original)
  13. Quentin Tarantino, Django unchained (2012; VOST)
  14. Guy Ritchie, Sherlock Holmes (2009; VOST; je l'avais déjà vu, mais toujours impressionné par le rythme et les décors/effets spéciaux)
  15. Yoshifumi Kondō (réalisateur) et Hayao Miyazaki (scénariste), Si tu tends l'oreille (1995, VOST)
  16. Robert Aldrich, Too Late the Hero (1970, VO; déjà vu plusieurs fois à la télé en VF, j'adore Michael Caine, un acteur so British, tout comme Harry Andrews, habitué des rôles de sous-officiers ou d'officiers moustachus)
  17. J.J. Abrams, Star Trek Into Darkness (2013; VO; les deux derniers films avec ces nouveaux acteurs et une "nouvelle temporalité" sont sans grand intérêt pour les vrais fans de Star Trek, juste de la curiosité puis un certain malaise)
  18. Peter Jackson, Le Hobbit - Un Voyage inattendu (2012, VF; je l'avais vu au cinéma à sa sortie, sans me douter qu'il s'agissait d'une trilogie: j'ai lu le roman quand j'étais ado, c'était un petit livre de poche en un seul volume !)
  19. Peter Jackson, Le Seigneur des anneaux - La Communauté de l'anneau (2001; j'ai lu - en anglais - la trilogie vers le milieu des années 80, j'ai trouvé la langue aussi intéressante que l'histoire, mais j'avoue que j'ai du mal à suivre un film aussi long en anglais, j'avoue l'avoir regardé en version française, alors que je l'avais vu en version sous-titrée au cinéma, ainsi que les deux autres épisodes; comme pour Dune, je préfère les livres aux films mais ceux-ci sont excellents)
  20. Peter Jackson, Le Seigneur des anneaux - Les Deux Tours (2002)
  21. Peter Jackson, Le Seigneur des anneaux - Le Retour du roi (2003)
  22. Gordon Flemyng, Dr. Who et les Daleks (1965, VF; de la SF pour préadolescents, j'ai regardé jusqu'au bout parce que c'est un personnage-culte pour les Britanniques)
  23. Guy Ritchie, Sherlock Holmes: A Game of Shadows (2011; excellent)
  24. Steven Spielberg, Les Aventures de Tintin: Le Secret de La Licorne (2011, vraiment excellent, c'est comme un nouvel album de Tintin avec des éléments de plusieurs des classiques et des ajouts dans le même esprit !)
  25. André Hunebelle, Taxi, Roulotte et Corrida (1958, un des premiers films avec Louis de Funès dans un premier rôle)
  26. André Hunebelle, Mission à Tanger (1949, premier scénario de Michel Audiard, avec Louis de Funès dans un petit rôle de général espagnol; à part ça, film de série B)
  27. André Hunebelle, Monsieur Taxi (1952 avec un Michel Simon pas bougon, un Jean Carmet jeune et une apparition de Louis de Funès en peintre moderne)
  28. André Hunebelle, L'impossible Monsieur Pipelet (1955, Michel Simon toujours pas bougon mais au tempérament bagarreur, et avec de Funès pour beau-frère)
  29. Pitof, Vidocq (2001; je l'avais déjà vu mais j'ai eu autant de plaisir à le revoir, excellent, dans le même style que Sherlock Holmes de 2009)
  30. André Hunebelle, Massacre en dentelles (1952; même personnage principal que dans Mission à Tanger)
  31. André Hunebelle, Fantomas (1964; meilleur que dans mon souvenir, et je n'avais jamais vu la trilogie, c'est aussi la malédiction de la télé, je n'en ai jamais vu un complet, soit il était déjà commencé soit j'étais interrompu)
  32. André Hunebelle, Fantomas se déchaîne (1965)
  33. André Hunebelle, Fantomas contre Scotland Yard (1967)
  34. André Hunebelle, Les Mystères de Paris (1962)
  35. Bennett Miller, Capote (2005, excellent biopic sur la période pendant laquelle Truman Capote a écrit son chef-d'oeuvre In Cold Blood)
  36. André Hunebelle, Les Trois Mousquetaires (1951, un grand classique, évidemment déjà vu à la télé mais c'est comme les albums d'Astérix, à chaque nouvelle lecture on découvre des répliques, des détails qu'on avait loupé avant)
  37. Gillo Pontecorvo, La Bataille d'Alger (1966, jamais vu auparavant à cause de la censure de la télévision française, un grand film historique, une docufiction d'une exceptionnelle qualité)
  38. Paolo et Vittorio Taviani, La Nuit de San Lorenzo (1982; VOSTFR; un très beau film, avec une musique qui reste dans la tête après la fin)
  39. André Hunebelle, Le Capitan (1960)
  40. Ettore Scola, La Nuit de Varennes (1982)
  41. Henry King, The Bravados (1958, avec Lee Van Cleef)
  42. Armando Crispino, Commandos (1968, avec Lee Van Cleef, je découvre qu'il existe un genre cinématographique dénommé "Macaroni Combat" !)
  43. Hugo Fregonese, Untamed Frontier (1952, avec Lee Van Cleef dans sa deuxième apparition au cinéma)
  44. Joseph H. Lewis , The Big Combo (1955, avec Lee Van Cleef)
  45. H. Bruce Humberstone , Dix Hommes à abattre (1955, VF, avec Lee Van Cleef)
  46. King Vidor, L'Homme qui n'a pas d'étoile (1955, VF, avec Lee Van Cleef)
  47. André Hunebelle, Le Bossu (1959)
  48. Steven Spielberg, Lincoln (2012)
  49. Bernard Borderie, Les Trois Mousquetaires (1961)
  50. Pierre Chenal, L'Assassin connaît la musique (1963)
  51. Bernard Borderie, Les Loups chassent la nuit (1951)
  52. Jose Giovanni, Deux Hommes dans la ville (1973)
  53. Pierre Chenal, La Bête à l'affût (1959)
  54. José Giovanni, La Loi du survivant (1967, avec un de mes acteurs préférés, Michel Constantin)
  55. Zack Snyder, 300 (2007)
  56. José Giovanni, Le Ruffian (1983, avec Lino Ventura, un autre de mes acteurs préférés)
  57. Christian-Jaque, Les Disparus de Saint-Agil (1938)
  58. Jean Tarride, Maigret - Le Chien jaune (1932, l'acteur qui interprète Maigret est excellent, c'est le propre père du réalisateur !)
  59. Christian-Jaque, Le Gentleman de Cocody (1965, un véritable navet)
  60. Gillo Pontecorvo, Kapò (1959, très beau film, très émouvant)
  61. Karyn Kusama, Æon Flux (2005)
  62. José Giovanni, Comme un Boomerang (1976)
  63. Ettore Scola, Affreux, sales et méchants (1976, vostfr)
  64. Ettore Scola, La Cena (1998, vostfr)
  65. Peter Jackson, The Hobbit II - The Desolation of Smaug (2013, vostfr)
  66. Hayao Miyazaki, Le Voyage de Chihiro (2001, VF, je l'avais déjà vu en salle à sa sortie, toujours aussi merveilleux)
  67. Christian-Jaque, L'Assassinat du Père Noël (1941)
  68. Richard Lester, Les Trois Mousquetaires (1973)
  69. Joel et Ethan Coen, Inside Llewyn Davis (2013, vostfr)
  70. Ettore Scola, Nous nous sommes tant aimés (1974, vostfr)
  71. Noam Murro, 300 : La Naissance d'un empire (2014)
  72. David Twohy, Pitch Black (VF, 2000)
  73. David Twohy, Les Chroniques de Riddick (VF, 2004)
  74. David Twohy, Riddick (VF, 2013)
  75. José Giovanni, Mon père, il m'a sauvé la vie (2001)
  76. Jules Dassin, Jamais le dimanche (1960, avec la célèbre interprétation des Enfants du Pirée par Melina Mercouri)
  77. Bernard Borderie, Ces dames préfèrent le mambo (1958, série B avec Eddie Constantine et Lino Ventura)
  78. Stanley Kramer, Jugement à Nuremberg (1961, VF)
  79. Jules Dassin, Les Forbans de la nuit (1950, VF)
  80. Jules Dassin, Les Démons de la liberté (1947, VF)
  81. Christian-Jaque, Madame du Barry (1954)
  82. Jules Dassin, The Naked City (1948, VO)
  83. Kristian Levring , The Salvation (2014, VOST; je n'étais pas allé au cinéma bruxellois L'Aventure depuis la sortie en salle du Voyage de Chihiro en novembre... 2002 !)
  84. Jean-Pierre Melville, Un Flic (1972)
  85. Jules Dassin, Topkapi (1964, VF)
  86. Marc Rivière, Le Lièvre de Vatanen (2006; Je venais de lire de roman, le film n'est pas mal non plus, bien qu'il s'en éloigne pas mal)
  87. Georges-Henri Clouzot, Les Espions (1957, un navet)
  88. Michael Hoffman, Gambit : Arnaque à l'anglaise (2012, VF; un navet aussi)
  89. Michael Cacoyannis, Cherry orchard (1999, VO; une adaptation de Tchekhov; illustration du caractère parasitaire de la classe aristocratique russe)
  90. Michael Cacoyannis, Zorba le Grec (1964, VF; je ne l'avais pas vu depuis longtemps, j'en retiens surtout la cruauté, dans les scènes du meurtre de la veuve et de la razzia sur les biens de "Bouboulina")
  91. Jean-Pierre Melville, Le Cercle rouge (1970; déjà vu plusieurs fois à la télé il y a longtemps, j'aime bien le rôle de Bourvil)
  92. Jean-Pierre Melville, Léon Morin, prêtre (quel choc de (re)voir le jeune Belmondo tout simple dans un rôle admirable, sans grimaces, pas du tout le "Bébel" caricatural; le personnage féminin principal est vraiment méprisable, vu le contexte historique, quand on la voit aller provoquer le prêtre dans le confessionnal il y a vraiment un malaise, quelle futilité, quelle imbécillité à un moment où devaient justement s'allier "Celui qui croyait au ciel. Celui qui n'y croyait pas." !)
  93. Luigi Comencini, L'Incompris (1967, VOST; un très beau film, d'une grande finesse par le traitement de la psychologie de très jeunes enfants face à des questions existentielles)
  94. Vittorio De Sica, Mariage à l'italienne (1964, VF; le personnage joué par Sophia Loren attire vraiment la sympathie, celui joué par Marcello Mastroianni semble assez réaliste)
  95. Luigi Comencini, Pain, Amour et Jalousie (1954, VF avec accent provençal!; avec des acteurs truculents, notamment Gina Lollobrigida et Vittorio De Sica)
  96. Jean-Pierre Melville, Le Samouraï (1967; l'actrice qui joue la pianiste, Cathy Rosier, est subjugante)
  97. Jean-Pierre Melville, L'Aîné des Ferchaux (1966, excellent duo Charles Vanel - Jean-Paul Belmondo)
  98. Jean-Pierre Melville, Deux Hommes dans Manhattan, (1959 saisissant thriller journalistico-paparazziste)
  99. Henri Verneuil, Le Corps de mon ennemi, (1976 avec Jean-Paul Belmondo, Bernard Blier, Marie-France Pisier; la gare de Tournai, "Cournai", n'est pas créditée dans le scénario)
  100. Jules Dassin, La Loi, (1959 un excellent film avec une formidable casting: Montand, Mastroianni, Pierre Brasseur, Lollobrigida, Mercouri, Joe Dassin)
  101. Matthew Warchus, Pride (2014, VOST; vu le 25/11 à L'Aventure; dans la veine des films de Ken Loach)
  102. Yves Boisset, Un Taxi mauve (1977)
  103. Frank Borzage, Three Comrades (1938, VO; scénario de Scott Fitzgerald sur base d'un roman d'Erich Maria Remarque)
  104. Ira Sachs, Love is strange (2014, VOST; un beau film, avec une fin curieuse/inattendue, vu le 1/12 à l'Actor's studio)
  105. Luigi Comencini, Pain, Amour et Fantaisie (1953)
  106. Federico Fellini, Il Bidone (1955, VOSTFR)
  107. Yves Boisset, Dupont Lajoie (1974; la partie où le flic cède aux pressions renvoie à l'atmosphère du Juge Fayard, ceci dit je me demande ce qu'il y a de vrai dans les craintes émises par l'énarque...)
  108. Yves Boisset, Allons z'enfants (1981)
  109. Yves Boisset, L'Attentat (1972)
  110. John Cromwell, So Ends Our Night (1941, VO; adaptation du roman Les Exilés d'Erich Maria Remarque, que j'ai lu il y a seulement quelques semaines)

(les films que j'ai vus en 2013)

Séries

(liste 2013)

  1. Sherlock (saisons 1, 2 et 3, 2010, 2012, VOST, et 2013-2014, VO; très originale, et surtout avec des scénarios inédits, donc pleins de surprises, vraiment une réussite)
  2. Les Incorruptibles (1959-1963, VF; nostalgie de ma jeunesse, dans les années 1970, cette série repassait sur les chaînes francophones, avec Chapeau melon et bottes de cuir et Les Mystères de l'Ouest...)
  3. Babylon 5 (1993-1998; VF; j'ai lu qu'il y a eu plagiat, je ne sais plus qui par rapport à l'autre, entre cette série et Star Trek DS 9, la seule série de Star Trek à laquelle je n'ai pas accroché, mais Babylon 5 est encore pire, les scénarios sont nullissimes, j'en avais déjà vu deux épisodes, j'ai finalement été jusqu'au milieu du cinquième au cas où ça se serait amélioré, et puis j'ai stoppé définitivement !)
  4. Sherlock Holmes (série télévisée de 1964-1968, VOST; scénarios plus classiques, mise en scène parfois peu crédible, comme dans Le Pied du diable, mais dans l'ensemble on passe toujours un moment agréable à regarder les deux associés; une des versions où le Dr. Watson n'est pas très fûté)
  5. Merlin (Saison 5, 2012; étrange série dans laquelle on a l'impression qu'il y a un scénario gay à peine dissimulé, et de brèves scènes homoérotiques, surtout dans les deux premiers épisodes de cette cinquième saison; le dernier épisode est assez surprenant)
  6. Spartacus: Blood and Sand (2010, Vost; excellente série sur plusieurs plans)
  7. Spartacus: Vengeance (2012)
  8. Les Brigades du Tigre (4ème, 5ème et 6ème saisons, 1977-1983)
  9. Spartacus: The Gods of the Arena
  10. André Hunebelle, Joseph Balsamo (1973)
  11. The Bridge Saison 2 (2013, VOSTEN)
  12. RealHumans Saison 2 (VOSTEN)
  13. Defiance (1 et 2, 2013-2014, VOSTFR)
  14. House of cards (2013-2014, série U.S., 1 et 2, VOSTFR)
  15. Il Commissario Montalbano (1999-2013)
  16. Il giovane Montalbano (2012, VOSTFR)
  17. Hogfather (2006, VO, Terry Pratchett)
  18. Wyrd sisters (1997, VO, Terry Pratchett)
  19. Vikings, saison 2 (2014, VOSTFR)
  20. Elementary, saisons 1 et 2 (2012-2013, VOSTFR, excellente version new-yorkaise de Sherlock Holmes, le personnage principal ressemble plus à celui de Sherlock qu'à ceux des précédentes adaptations)
  21. The Red Road (2014, VOSTFR, l'engrenage infernal du mensonge et du chantage)
  22. Helix (2014, VOSTFR; j'ai décroché au cours du quatrième épisode, ça me rappelle la version US de The Killing)
  23. True Detective (2014, VOSTFR; une série vraiment surprenante, une intrigue intelligente, des personnages très contrastés, des paysages typiquement louisianais, un formidable générique; les accents sont très importants, ça doit vraiment être difficile à restituer dans la VF; le personnage principal, Rusty Cohle, est fascinant, il ne plaît certainement pas à l'"Américain moyen"...)
  24. Marco Polo (2014, VOST; encore un superbe générique, comme dans True Detective et dans Viking, et un casting aux types très variés, loin des précédents films sur des sujets similaires)
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils