Pierre-Yves Lambert/lectures

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

On me demande parfois ce que je lis, ce que je regarde comme films, comme séries. Bonne résolution de 2013, j'ai fait la liste au fur et à mesure, sinon j'aurais oublié (voir liste 2013, liste 2014, liste 2015, liste 2016). Et je continue en 2017. Cette année est toutefois un peu particulière puisque depuis le 1er février j'exerce de nouvelles fonctions de contrôle et de formation qui m'absorbent à nouveau beaucoup comme avant 2014, et même plus encore. Par ailleurs, ces fonctions s'exercent à sept minutes en train, de gare à gare, de mon domicile, ce qui ralentit mon temps de lecture puisque je lis principalement dans le train ou sur le quai.

Télévision

Petite précision utile, je n'ai plus la télévision depuis mon dernier déménagement (vers la Région flamande) en septembre 2008. Avant, je regardais souvent les émissions de débats d'actualités Ter Zake et De Zevende Dag à la VRT, et parfois Nederlandse Moslim Omroep sur la NOS, et surtout les séries anglophones et scandinaves en versions originales sous-titrées, sur les chaînes flamandes et néerlandaises.

Radio

En radio, j'écoute exclusivement et quotidiennement France Inter, parfois plusieurs heures d'affilée. L'écoute différée en "podcast" n'était pas trop mon truc, mais je la pratique désormais assidûment depuis 2015, en particulier pour "Si tu écoutes, j'annule tout"/"Par Jupiter !", les chroniques de Daniel Morin et d'Albert Algoud, "La Marche de l'histoire" et parfois "Concordance des temps".

J'écoute à nouveau avec plaisir le 7-9 de France Inter depuis la rentrée 2017, en me réjouissant du départ de l'infâme fourestiste Patrick Cohen, hélas Sofia Aram ne l'a pas suivi.

Depuis le 1er janvier 2017, France Inter n'est plus en ondes longues, j'écoute dorénavant principalement les podcasts, quasiment plus le direct.

Presse écrite

En novembre 2008 mon abonnement au quotidien De Morgen, a expiré, je ne l'ai pas renouvelé. Depuis, je ne lis plus de quotidien papier. Pour moi, il y en a de deux sortes, soit il n'y a que deux ou trois articles par numéro qui m'intéressent (les quotidiens et hebdomadaires belges francophones), soit il y en a tellement, en ce compris des articles/opinions longs (De Morgen, Le Monde, De Standaard) que je suis frustré parce que je n'arrive jamais à tout lire, et je les mets "de côté" pour les lire plus tard, maintenant je dois trier/jeter une tonne de papier... Par le passé j'ai été abonné à LibertéS (éphémère successeur pluraliste de gauche du Drapeau rouge; jusqu'à sa disparition) en 1991, au Matin (de Bruxelles, successeur de La Wallonie-Le Peuple; jusqu'à sa disparition). Pendant des années j'ai aussi acheté tous les jours Le Matin (de Paris; jusqu'à sa disparition), puis Le Monde (jusqu'en 2002), et toutes les semaines Courrier international.

Internet

Je suis abonné au même fournisseur d'accès depuis la mi-1998. Pendant des années j'ai été très actif, à des intensités diverses, sur wikipédia. Je n'ai jamais voulu crée de compte Facebook, je n'aime pas non plus le concept de commentaires au bas des articles de presse, ça ne m'intéresse pas de connaître l'"opinion" des fachos, des islamophobes et autres racistes et antisémites. J'ai par contre fini par créer un compte Twitter en septembre 2012, je n'y fréquente que des gens que j'apprécie (mais je n'ai pas pu m'empêcher de m'"abonner" aux tweets d'un politicien facho caricatural).

Livres

J'ai toujours été un grand amateur de romans et de recueils de nouvelles de science-fiction de qualité, donc anglophones et de préférence en VO, même si quand j'étais ado j'ai été initié à la SF par La Grande Anthologie de la science-fiction. Mais aussi d'écrivains de divers pays méditerranéens ou plus lointains, japonais surtout. Je lis essentiellement dans le train, ou en l'attendant, et dans mon jardin quand il fait chaud, ce qui explique la durée de lecture par livre, mais parfois je suis tellement enthousiasmé par l'histoire que je lis aussi le soir, plutôt que de regarder un film ou des épisodes de séries, ou de rester scotché sur twitter. La plupart des romans que je lis proviennent de la librairie bruxelloise d'occasion Pêle-mêle, mais je suis aussi client de la sympathique librairie anglophone Sterling, au centre-ville de Bruxelles.

  1. Michael Cobley, The Orphaned Worlds (2010; deuxième tome d'une quadrilogie)
  2. Michael Cobley, The Ascendant Stars (2011; troisième tome d'une quadrilogie)
  3. Shūsaku Endō, Le Dernier Souper et autres nouvelles (Nouvelles extraites du recueil Une femme nommée Shizu)
  4. Natsume Sōseki, Botchan (1906)
  5. Robert Silverberg, King of Dreams (2001, dans la série de Majpoor, dont tous les romans sont aussi captivants les uns que les autres)
  6. Haruki Murakami, Écoute le chant du vent (1979) et Flipper, 1973 (1980)(recueil en français publié en 2016, ce sont ses premiers romans)
  7. Haruki Murakami, Le Passage de la nuit (2004, trad. fr. 2007)
  8. Jo Clayton, Le Diadème des étoiles (1977, trad. fr. 1984, coll. Galaxie-Bis)
  9. Larry Niven et Steven Barnes, The Barsoom Project (1989)
  10. Ellis Peters, Une Mort joyeuse (1961; le premier roman que je lis de cette auteure en-dehors des excellents Cadfael)
  11. Larry Niven et Steven Barnes, Dream Park (1981; évidemment, j'avais acheté les 2 mais sans vérifier que celui-ci était le 1er et The Barsoom Project le 2ème...)
  12. Larry Niven, Poul Anderson et Dean Ing, The Man-Kzin Wars (1988)
  13. Haruki Murakami, 1Q84 (2009-2010; en 3 volumes)

Livres abandonnés en cours

Il est rare que j'abandonne la lecture en cours de route, les derniers cas dont je me souviens sont Migrations de l'écrivain serbe Miloš Crnjanski, qui devenait répétitif, mais dont je ne regrette pas du tout d'avoir lu plus ou moins la moitié, même remarque pour Gomorra de Roberto Saviano, et Crime au marché de forgerons de Yaşar Kemal, dont j'avais pourtant dévoré la quadrilogie des "Memed" et la trilogie "Au-delà de la montagne".

Il y a aussi eu Hôtel Iris de Yōko Ogawa, commencé à lire le 22 décembre 2016 après minuit, abandonné le 1er janvier: je hais profondément lire des histoires de soumission, que ce soit au travail ou sur le plan sexuel, j'avais également arrêté de visionner le film Mémoires d'une geisha pour la même raison.

Bandes dessinées

J'ai acheté en mars-avril plusieurs albums qui me manquaient, et que je n'avais pour la plupart jamais lus, de Barbe-Rouge et de Blueberry.

Films

  1. Gareth Edwards, Rogue One (2016, VOST; vu à l'UGC De Brouckere le 01/01/2017; de la SF pour ados des années 80, dans la même veine que les précédents Star Wars, évidemment ça fait série B ringarde après avoir vu Arrival fin décembre...)
  2. Pablo Larraín, Neruda (2016, VOST, vu à l'Aventure le 10/01/2017; pas très flatteur pour Neruda, j'ignore totalement quelle est la part de fiction, mais beau film)
  3. Ira Sachs, Brooklyn Village (titre original Little Men; 2016, VOST, vu à l'Actor's Studio le 20/01/2017; excellent, comme son film précédent Love Is Strange; je n'avais pas regardé jusqu'au bout son Keep the Lights On, je suis allergique aux addicts)
  4. Lucas Belvaux, Chez nous (vu à l'Actor's Studio le 09/03/2017, excellent)
  5. Norbert Carbonnaux, Courte Tête (1956)
  6. Claude Autant-Lara, La Traversée de Paris (1956; je vais essayer de trouver la nouvelle de Marcel Aymé dont il est tiré, la fin me semble plus morale)
  7. Maysaloun Hamoud, Bar Bahar (2016, VOST, vu le 28/06/2017 au Vendôme; il m'a rappelé ces films sur des jeunes "British Asians" qui doivent jongler avec les codes familiaux/minoritaires et leurs réalités)
  8. Sacha Guitry, La Poison (1951, avec Michel Simon, truculent dans cette tragicomédie, je n'avais pas autant ri depuis longtemps!)
  9. Luigi Comencini, Le Grand Embouteillage (1979, VF; j'étais dubitatif au début, mais c'est plus fin qu'il n'y paraît d'un premier abord, étonnant scénario)
  10. Yves Robert, La Famille Fenouillard (1960; tiré d'une bande dessinée classique: j'ai lu, ado, L'Idée fixe du savant Cosinus, du même auteur, c'était amusant en tenant compte de la date de parution, mais je n'ai pas aimé ce film, il a probablement "mal vieilli", qui plus est tiré d'une bd de la fin du XIXème, on peut excuser le caractère suranné et kitsch de cette vieille bd, mais pas ce genre de cinéma ringard en 1960)
  11. Sacha Guitry, Si Paris nous était conté (1956)
  12. Frank Lloyd, Blood on the sun (1945, VO)
  13. Jean-Daniel Verhaeghe, Galilée ou l'Amour de Dieu (2006, téléfilm avec Claude Rich dans le rôle principal)
  14. Frank Launder, I See a Dark Stranger (1946, VO)
  15. Marcel Bluwal, Carambolages (1963; pas de regret pour ceux qui ne l'ont jamais vu, caricatural à l'excès)
  16. Jean-Daniel Verhaeghe, Le Père Goriot (2004, téléfilm avec Charles Aznavour dans le rôle principal)
  17. Valérian (UGC Anvers)
  18. Tarik Saleh, Le Caire confidentiel (2017, VOST, vu au cinéma Galeries le 1er août 2017; un film noir d'une très grande qualité)
  19. Rupert Wyatt, War for the Planet of the Apes (2017; vu à l'UGC De Brouckere le 10 août 2017; je n'avais pas vu les 2 premiers de cette série. Pas bon du tout)
  20. Marcel Cravenne, Le Fantôme de Canterville (1962, assez mièvre, et la fin diffère du conte d'Oscar Wilde, mais c'est un téléfilm dans une série "Le Théâtre de la jeunesse "; avec Claude Rich en fantôme)
  21. Jean Renoir, Le Caporal épinglé (1962, aussi avec Claude Rich; pas le meilleur film tragicomique sur les prisonniers de guerre français en 40-45, je préfère de loin Le Passage du Rhin d'André Cayatte, sorti en 1960)
  22. Matt Reeves, Rise of the Planet of the Apes (2011, VOST)
  23. Matt Reeves, Dawn of the Planet of the Apes (2014, VOST; j'ai maintenant vu les trois, seul le premier est bon, le troisième est le plus mauvais, à part les effets spéciaux; ce qui me dérange e.a. est cette histoire de langage des signes, le singe à qui l'autre "parle" par cette voie ne le regarde pas mais lui répond !)
  24. Henri Verneuil, La Vache et le prisonnier (1959; comme d'hab, vu à la télé quand j'étais ado, mais je n'avais retenu que les 2 scènes vers la fin, quand Fernandel abandonne Marguerite, puis quand il la revoit au même endroit par la porte du wagon)
  25. Justin Chadwick, Tulip Fever (2017, vu le 7 septembre 2017 à l'UGC Toison d'Or, VOST; très belle photographie, scènes filmées avec beaucoup de vivacité, la caméra virevolte, et l'intrigue et le suspens sont vraiment au top)

Films abandonnés en cours

  1. Bertrand Tavernier, La Princesse de Montpensier (2010)

Documentaires

Séries

  1. The White Queen (2013, VOST; J'ai regardé les 3 premiers épisodes, puis j'ai décroché, la musique me rappelait Downton Abbey, c'est en effet le même compositeur, John Lunn, mais dans la catégorie des séries sur l'histoire britannique elle est très inférieure à The Tudors ou à Wolf Hall); finalement j'ai quand même regardé les épisodes suivants, c'est plus fort que moi, les séries historiques je dois les voir jusqu'à la fin !

+ Sherlock, Elementary, Endeavour, Timeless, Designated Survivor, Planète des singes (1974), Game of thrones (sans aucun enthousiasme, juste par curiosité)

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils