Élections législatives turques de juin 2015

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Turquie
Élections législatives de 2011 - 2015
Élections turques en Belgique: 2014 - 2015 (juin) - 2015 (novembre)
Référendum turc de 2017 en Belgique

Minorités religieuses dans les parlements ottomans et turcs
Élections municipales de 1930
modifier

Candidats et élus issus des minorités religieuses

  • Erol Dora, député sortant HDP, premier Assyrien membre d'un parlement turc, a été réélu
  • Feleknas Uca et Ali Atalan (voir ci-dessous) sont les premiers députés kurdes yézidis jamais élus au Parlement turc[1]
  • Pour la première fois depuis les années 1960, trois Arméniens ont été élus députés: Garo Paylan (HDP, Istanbul), Selina Ozuzun Dogan (CHP) et Markar Esayan (AKP)[2] [3]
  • A également été élu Turgut Öker, président de l'Association des Alévis d'Europe, président d'honneur de l'Association des Alévis d'Allemagne.

Candidats issus de l'émigration turque

La plupart des candidats issus de la diaspora sont originaires d'Allemagne[4], le cas le plus étrange étant Feleknas Uca, qui ne parlait que l'allemand et le kurde et qui a dû commencer à apprendre le turc à partir de zéro pendant cette campagne électorale.

Candidats AKP

  • Ozan Ceyhun, ancien eurodéputé des Verts allemands, passé au SPD en cours de mandat[5]
  • Mustafa Yeneroğlu, ancien secrétaire général de Milli Görüs
  • Rabia İlhan, épouse du secrétaire général de l'UETD, une officine pro-AKP

Candidat CHP

  • Murat Bülbül, "troisième bourgmestre" de Zirndorf pour Freie Wähler (confédération de listes locales)

Candidats HDP

Les quatre candidats HDP turco-allemands ont tous été élus députés, certains étaient d'ailleurs en tête de liste[6].

  • Feleknas Uca, ancienne eurodéputée du PDS allemand (intégré dans Die Linke)[7]
  • Turgut Öker, président de l'Association des Alévis d'Europe, président d'honneur de l'Association des Alévis d'Allemagne
  • Ziya Pir, économiste, neveu du cofondateur du PKK, Kemal Pir
  • Ali Atalan, ancien député régional (Die Linke) de Rhénanie-du-Nord-Westphalie

Vote à l'étranger

Au total, selon le ministre turc de l'Intérieur Mevlüt Cavusoglu, 1.031.526 Turcs de l'étranger ont voté dans 54 pays, soit 35,98%[8].

Belgique

voir Élections législatives turques de 2015 en Belgique

France

Sur 311.796 inscrits, 115.547 électeurs (37,06%) ont voté dans les six consulats de France (Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Nantes et Bordeaux)[9].

Pays-Bas

Aux Pays-Bas, les électeurs ne pouvaient voter que sur trois jours, ce qui a occasionné la formation de files sur les autoroutes. 76.529 ont été voter dans les deux consulats de Rijswijk (55.857) et Deventer (19.672)[10].

Sources

  1. "Turkey’s first Roma and Yazidi representatives to enter parliament", Hürriyet Daily News, 8 juin 2015
  2. Marianna Mkrtchyan, "Three Armenians elected to Turkish parliament", Arminfo, 8 juin 2015
  3. "Turkey’s Christian minority sends four deputies to parliament", Hürriyet Daily News, 7 juin 2015
  4. Akif Sahin,"Wahlen in der Türkei: Blick auf die Kandidaten aus Deutschland", Dunia-Blog, 29 mai 2015
  5. Zeynep Karatas, "Flip-flopping politician quits German SDP, now runs under AK Party ticket", Today Zaman, 10 avril 2015
  6. "‘New Life’ candidates in Parliament", Bestanüce, 7 juin 2015
  7. Frederique Geerdink, "Yazidi candidate hopes for historic first in Turkish election", Al-Monitor, 5 mai 2015
  8. tweet de Cavusoglu; Belga, "Zo’n 46.000 Turken stemden in België voor parlementsverkiezingen", De Standaard, 2 juin 2015
  9. Sami Kiliç, "Une Turquie usée entame les législatives", Zaman France, 3 juin 2015
  10. ANP, "Ruim 76.500 Turkse Nederlanders stemden", Trouw, 1er juin 2015
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils