Union of European Turkish Democrats

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
UETD.jpg
L'Union of European Turkish Democrats (UETD, Avrupalı Türk Demokratlar Birliği) est une association (un lobby) européenne liée au parti conservateur islamique turc AKP. Son centre de coordination européen est basé à Cologne, il compte des branches nationales en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Autriche et en France.

Genèse

[avril 2003] "Saban Disli [vice-président de l'AKP, chargé des relations extérieures], chargé de la mission de préparer le terrain pour une organisation qui représenterait l’AKP, passera après Cologne à Stuttgart, Berlin, Munich. Il a été appris que sur le plan structurel l’organisation ne sera pas une fondation ou association, mais plutôt une représentation. Au même temps, le journal MILLIYET évoque " l’Union " ou " l’Association des Démocrates Conservateurs " comme probable appellation de la nouvelle structure. Les représentations extérieures, qui sont prévues dans les statuts du parti, vont ouvrir, d’après la presse turque, dans les pays où il y une communauté turque, notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en France, en Suisse et en Suède. Dans un deuxième temps elle vont ouvrir dans plusieurs pays allant des USA et Grande-Bretagne jusqu’à l’Afghanistan, l’Irak et l’Indonésie, sans oublier les pays de l’Asie centrale. Elles seront chargées des activités de lobbying et de propagation de la vision de l’AKP parmi les Turcs à l’étranger."[1]

Allemagne

voir Union Europäisch-Türkischer Demokraten sur Wikipédia en allemand

Belgique

En Belgique, elle est enregistrée comme association sans but lucratif sous le numéro d'entreprise 0878.513.063 depuis le 20 janvier 2006 (statuts déposés au greffe le 11 janvier 2006) et a son siège social à 1050 Ixelles, Avenue Louise 453 Boîte 9[2]. Parmi ses membres fondateurs, on retrouve notamment Mehmet Alparslan Saygin, qui fut (vers 2008) trésorier de la section du Parti socialiste (belge francophone) de Sint-Pieters-Leeuw-Beersel-Dilbeek et Ilknur Cengiz, conseillère communale du parti Spirit (issu de l'aile gauche de la Volksunie) puis du parti socialiste flamand SP.A à Gand (elle a démissionné de l'UETD le 14 septembre 2006 [3]), Ismail Batakli et Zeki Eliacik, deux personnalités qui ont à divers reprises dans les années 1990 et 2000 exercé ou voulu exercer des fonctions au sein des instances musulmanes belges, conseil supérieur, assemblée général, exécutif, et Mehmet Üstün, actuel (2016) membre dudit exécutif.

A l'occasion des campagnes électorales de l'AKP en Belgique en 2014-2015, l'UETD a été très active, notamment sur les réseaux sociaux, pour appeler par exemple les sympathisants AKP à venir accueillir Recep Tayyip Erdogan à son hôtel place Stéphanie, à Bruxelles, ce sans jamais en demander l'autorisation.

Elle a également été très présente sur les réseaux sociaux et physiquement pour appeler, en juin 2015, à protester avec l'AKP-Belgique devant le siège du CDH puis en cortège jusqu'à l'ambassade de Turquie contre l'exclusion par ce parti de la députée régionale bruxelloise Mahinur Özdemir, dont le mari est un attaché parlementaire AKP et au mariage de laquelle Erdogan était présent.

Présidents

Sources

  1. Murat Daoudov, "AKP se tourne vers les Turcs de l'Europe", Suffrage Universel (liste de diffusion), 21 avril 2003
  2. Liste des actes parus au Moniteur belge pour l'UETD, dissoute en janvier 2014; Liste des actes parus au Moniteur belge pour l'UETD Belgium, fondéee en février 2014
  3. acte publié au Moniteur belge
  4. résultats officiels avec voix de préférence
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils