Parti économique juif

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

Le Parti économique juif (en tchèque Židovská Hospodárská Strana, en allemand Jüdische Wirtschaftspartei) a uniquement participé aux élections législatives de 1925 où il a recueilli 16.861 voix (0,24%, 0 siège) à l'Assemblée nationale. Il n'a pas présenté de liste au Sénat. Sa tête de liste en Ruthénie subcarpathique était Markus Ungar, dirigeant du Parti conservateur juif[1].

Il semble en fait que ce parti n'ait été créée que grâce à des fonds du parti agrarien (droite) dans le but de diviser le vote juif[2].

Dans une intervention au Sénat tchécoslovaque après les élections, le sénateur du Parti social-démocrate allemand (juif, mais s'identifiant comme allemand sur le plan ethnonational) Carl Heller accuse nommément le vice-gouverneur de Ruthénie subcarpathique, un certain Rozsypal, du Parti agrarien, d'avoir donné 100.000 couronnes à un certain Markus Ungar de Prague pour que celui-ci mette sur pied un parti concurrent du Parti juif en Ruthénie "avec deux ou trois rabbins", et d'avoir organisé des réunions électorales dans cette région où le Parti économique juif était présenté par des fonctionnaires comme le parti qui avait les faveurs du gouvernement (et donc susceptible d'obtenir des avantages pour sa communauté en cas d'élection, dans une logique de Shtadtlan), alors que le Parti juif était contre le gouvernement, propagande assortie de menaces de retrait de permis divers à ceux qui voteraient quand même pour le Parti juif[3].

Une autre source précise que ce parti a été créé à Bratislava par le Rabbin Koloman Weber, du Bureau autonome orthodoxe[4].

Notes et références

  1. Marie Crhová, “Jewish Politics in Central Europe: The Case of the Jewish Party in Interwar Czechoslovakia,” Jewish Studies at the CEU, 2 (1999–2001)
  2. Kateřina Čapková , "Židovská Strana", in: YIVO Encyclopaedia, YIVO Institute for Jewish Research
  3. Historické senátní tisky z 2. volebního období - 1. zasedání - stenoprotokoly
  4. Aharon Moshe K. Rabinowicz, “The Jewish Party: A Struggle for National Recognition, Representation and Autonomy,” in The Jews of Czechoslovakia: Historical Studies and Surveys, vol. 2, pp. 253–346 (Philadelphia, 1971), p.272




Partis politiques des minorités ethniques en Tchécoslovaquie (1918-1938)
Allemands de Tchécoslovaquie Fédération des agriculteurs - Parti social-chrétien populaire allemand de Tchécoslovaquie - Parti national allemand de Tchécoslovaquie - Parti national-socialiste allemand des travailleurs de Tchécoslovaquie - Parti social-démocrate des travailleurs allemands de Tchécoslovaquie - Parti social-démocrate magyaro-allemand de Tchécoslovaquie - Parti allemand des Sudètes - Parti des Allemands des Carpathes - Parti allemand du Zips - Parti allemand de la liberté démocratique - Communauté allemande du travail et de l'économie - Parti allemand du commerce
Hongrois de Tchécoslovaquie Parti social-démocrate magyaro-allemand de Tchécoslovaquie - Parti régional chrétien-socialiste magyar - Parti national hongrois de Tchécoslovaquie - Parti magyar uni
Polonais de Tchécoslovaquie Parti des travailleurs socialistes polonais de Tchécoslovaquie - Union des catholiques de Silésie - Parti populaire de Tchécoslovaquie - Parti social-démocrate polonais de Tchécoslovaquie - Parti populaire polonais de Tchécoslovaquie
Ruthènes de Tchécoslovaquie Union agrarienne autonome - Parti travailliste carpatho-russe des petits paysans et des sans-terres - Parti national russe autonome - Parti des paysans ruthènes
Juifs de Tchécoslovaquie Parti juif - Parti conservateur juif - Parti économique juif
Silésiens de Tchécoslovaquie Parti populaire silésien
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils