Engin Özdemir

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Électrices et électeurs, candidat.e.s et élu.e.s d'origine étrangère ou binationales.aux en Belgique

Élections communales de 1994 - 2000 - 2006 - 2012 - 2018 - dans des communes spécifiques
Tractothèque (photos d'affiches, tracts scannés etc.)
Élections en Région bruxelloise - Autres élections
Tentatives d'autonomisation politique des allochtones en Belgique - Partis musulmans en Belgique - Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Bibliographie
Résultats officiels - Électeurs.trices étrangers.ères
modifier

Engin Özdemir est un politicien belge d'origine turque, échevin SP.A à Heusden-Zolder (province du Limbourg).

Affiche électorale de 2018 (P.Y. Lambert/Tractothèque)

Il est par ailleurs depuis 2010 président des "conseils de surveillance" de la Mosquée Selimiye[1] et du Centre culturel turco-belge (Turks Belgisch cultuur, Hulpverlenings- en Ontmoetingscentrum[2]), deux associations dépendant de la Diyanet, organe officiel de l'Etat turc. Il était président du Centre turco-belge de 2006 à 2010, et faisait déjà partie de son conseil d'administration depuis 2001. Il était président de la Mosquée Selimiye de 2001 à 2010.

Polémiques

voir aussi Élections communales belges de 2018

Capture d'écran de la page Facebook des Loups gris de Heusden-Zolder, organisatrice de la marche du 29 avril 2019, le nom de la Fédération turque de Belgique, coupole des Loups gris, y est bien visible, l'association s'appelle d'ailleurs officiellement "Foyer idéaliste"
En février 2006, Engin Özdemir était le porte-parole de la Diyanet au Limbourg, il s'était exprimé contre la liberté d'expression par rapport à la publication des caricatures de Mohamed[3].

Cet échevin a participé en le 29 avril 2018 à une "marche ottomane" suspectée par certain.e.s, notamment la secrétaire d'Etat N-VA Zuhal Demir, d'avoir été organisée par les Loups gris dans sa commune, avec parade d'enfants en uniformes militaires turcs et participants faisant le signe de ralliement fasciste turc. Y participaient également des mandataires politiques d'autres partis, notamment Hilâl Yalçin, présidente CD&V du CPAS de Beringen, et Muhammet Oktay, échevin Groen à Houthalen-Helchteren[4]. L'échevin concerné a nié la nature de la marche, mais Basir Hamarat, décrit dans le quotidien Het Belang van Limburg comme "le président de l'AKP Belgique" (il est en tout cas celui de l'UETD/UID), a déclaré que "cette marche était des Loups gris, si j'avais été en Belgique à ce moment-là, j'y aurais moi aussi participé"[5].

Après l'avoir cru sur parole dans un premier temps, les responsables locaux du SP.A ont entamé une "enquête" pour en avoir le coeur net, divers spécialistes ayant en effet estimé que l'organisation de cette marche par les Loups gris était indéniable[6]. En fin de compte, il figure quand même en troisième place sur la liste du SP.A aux communales du 14 octobre 2018.

Sources

  1. cf. annexes au Moniteur belge, n° d'entreprise 0416.239.965
  2. cf. annexes au Moniteur belge, n° d'entreprise 0453.686.420
  3. Maurice Van Hoyland, ",,De pers mag in geen geval mensen kwetsen", Het Nieuwsblad, 9 février 2006
  4. Nico Cardone, "Demir en Francken woest om deelname van Belgisch-Turkse politici aan "extreemrechts" Turks evenement in Heusden-Zolder", VRT Nieuws, 7 mai 2018
  5. "Sp.a-schepen neemt afstand van Grijze Wolven", Het Belang van Limburg, 8 mai 2018
  6. "SP.A-afdeling onderzoekt of schepen liegt over Grijze Wolven-stoet", Het Nieuwsblad, 9 mai 2018

Liens externes

Fiche sur Cumuleo

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils