Parlementaires de la minorité turque de Grèce

De Suffrage Universel
Révision de 24 février 2013 à 22:21 par Admin (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher


1977-1981

  • Hasan İmamoğlu (Εθνική Παράταξις, Alignement national, droite royaliste, Rhodope)
  • Celal Zeybek (Nouvelle Démocratie, Xanthi)
  • Orhan Hacıibram (Pasok, Xanthi)

1981-1985

  • Ahmet Mehmet (Pasok, Rhodope)
  • Hafız Yaşar Mehmetoğlu (ND, Rhodope)

juin 1985 - juin 1989

La Liste musulmane indépendante, emmenée par Sadık Ahmet, obtient en juin 1985 20.708 voix (0,3%), aucun élu.

élus d'autres partis:

  • Mehmet Müftüoğlu (Nouvelle Démocratie, Rhodope)
  • Ahmet Faikoğlu (Pasok, Xanthi)

juin 1989 - novembre 1989

Lors des élections législatives de juin 1989, la Liste musulmane indépendante récolte cette fois 34,145 voix (0,5%), Sadık Ahmet devient alors le seul député de cette liste, et unique député de la minorité turque.

novembre 1989 - avril 1990

Lors des élections anticipées de novembre 1989, la candidature de Sadık Ahmet est écartée pour des "raisons techniques", la liste progresse toutefois encore et récolte 36.353 voix (0,5%) et un élu, Ismail Molla (Rhodope).

avril 1990 - octobre 1993

Aux élections suivantes, en avril 1990, la progression est encore plus forte avec 45.981 voix (0,7%).

  • Sadık Ahmet
  • Ahmet Faikoğlu (ex-Pasok, Xanthi)

octobre 1993 - septembre 1996

Les élections législatives de 1993 ont lieu avec un nouveau système électoral qui inclut un seuil de 3% au niveau national. Aucune des deux listes provinciales n'obtient d'élu, la liste Confiance (Εμπιστοσύνη), menée par Sadık Ahmet dans le Rhodope (26.228 voix, 0,38%) et la liste Destinée (Πεπρωμένο) menée par Ahmet Faikoglou à Xanthi (12.458 voix, 0,18%).

septembre 1996 - avril 2000

  • Galip Galip (Pasok, Rhodope)
  • Mustafa Mustafa (Synaspismos, Rhodope)
  • Birol Akifoğu (ND, Xanthi)

avril 2000 - mars 2004

  • Galip Galip (Pasok, Rhodope)
  • Ahmet Mehmet (Pasok, Rhodope)

mars 2004 - septembre 2007

İlhan Ahmet est le seul député de la minorité turque pendant cette législature, élu sur la liste de Nea Dimokratia (centre-droit).

septembre 2007- octobre 2009

Le Parlement grec élu le 16 septembre 2007 compte deux élus issus de la minorité turque du Nord-Est de la Grèce, tous deux du parti socialiste PASOK, Çetin Mandacı dans la circonscription de Xanthi (3 sièges, 2 PASOK, 1 Nea Dimokratia), et Ahmet Hacıosman dans celle de Rodopi (3 sièges, 2 PASOK, 1 Nea Dimokratia)[1]. Ce dernier était, avant son élection, vice-président de la Préfecture du Rhodope et président du Parti de l'amitié, de l'égalité et de la paix, un parti régional de la minorité turque de Thrace occidentale.

2009-2012

Pas moins de 14 candidats issus de la minorité turque sont en lice, principalement dans le Rhodope et à Xanthi[2]. Les deux sortants du PASOK, Çetin Mandacı et Ahmet Hacıosman, ont été réélus en 2009.

L'ancien député İlhan Ahmet est à nouveau candidat pour Nea Dimokratia pour la circonscription de Rodopi, ainsi qu'Ahmet Ahmet, soit 2 candidats turcs sur 6[3]. Dans celle de Xanthi, ce parti présente également 2 candidats, sur 5, Aysel Zeybek et Ahmet Budur[4]. Mme Zeybek fut victime de l'article 19 du Code de la nationalité grecque qui permet au gouvernement de retirer la nationalité à des citoyens non ethniquement grecs qui quittent le pays[5]. Elle a obtenu gain de cause devant la Cour européenne des droits de l'homme et a été réintégrée dans la nationalité grecque en 2001.

Pour le Parti socialiste panhellénique PASOK, le député sortant Çetin Mandacı et Seval Osmanoğlu figurent parmi les 5 candidats à Xanthi, Rıdvan Kocamümin et le député sortant Ahmet Hacıosman parmi les 5 au Rhodope[6].

Les communistes du KKE (qui n'ont aucun député sortant dans ces deux provinces) présentent deux candidats turcs, Faik Faik dans le Rhodope et Hasan Efendi à Xanthi.

La coalition de gauche radicale SYRIZA (qui n'a aucun député sortant dans ces deux provinces)(présente quant à elle Hasan Malkoç et Hüseyin Zeybek à Xanthi[7], et le Dr. Mustafa Mustafa (ancien député) et Celalettin Yurtçu dans le Rhodope[8] [9].

Selon le quotidien turc Zaman,

The ND and PASOK are upping the ante with get-out-the-vote measures aimed at Turks, including providing free bus transportation for 20,000 Greek citizens living in Turkey to Western Thrace so that they can cast their votes. They will also pay 50 euros per head for voters coming to Western Thrace[9]

Dans un article précédemment paru du même quotidien, ces pratiques étaient décrites en détail:

PASOK party gives 50 euros for each voter, the ruling ND party, 40 Euro (...) 20,000 Greek citizens living in Istanbul and Bursa are to be moved by buses at no charge to Western Thrace. For the 2007 election, approximately 10 thousand had been flocked by buses to Western Thrace. (...) This time, electors living in Germany will be transported freely from Cologne to Thessaloniki on October 1, and from Düsseldorf on October 2 to Alexandroupoli. Those going to Komotini and Xanthi will be transported by free buses.[10]

mai-juin 2012

Ahmet Hacıosman a été réélu, et deux candidats du parti d'extrême gauche SYRIZA, ont été élus pour la première fois, Ayhan Karayusuf (Rhodope) et Hüseyin Zeybek (Xanthi). Deux des trois députés du Rhodope sont donc turcs. Çetin Mandacı, candidat indépendant, n'a pas été réélu. Il avait été exclu du PASOK en février 2012 avec d'autres dissidents ayant refusé de voter en faveur d'un memorandum du gouvernement dans le cadre d'un nouveau prêt pour la Grèce. Il avait déjà refusé, avec un autre dissident PASOK, de voter la confiance au gouvernement d'union nationale en novembre 2011 parce que celui-ci incluait des membres du parti raciste d'extrême droite LAOS[11] [12] [13] [14].

Notes et sources

  1. L'élection du Parlement grec se fait en deux parties: 288 députés sont élus dans 56 circonscriptions, dont 8 ne comportent qu'un seul siège, et 12 au niveau national. Dans les circonscriptions, l'électeur peut émettre un vote de préférence pour un candidat, par contre les listes nationales sont bloquées
  2. Chris Loutradis, Turkish candidate stirs debate in Greek polls, Hürriyet Daily News, 22 septembre 2009
  3. site de Nea Dimokratia, candidats de la circonscription de Rodopi, accédé le 24 septembre 2009
  4. site de Nea Dimokratia, candidats de la circonscription de Xanthi, accédé le 24 septembre 2009
  5. Harassment of Aysel Zeybek and The Responses, The Balkan Human Rights Web Pages
  6. Hasan Hacı, PASOK, Türk milletvekili adaylarını, Rodop Rüzgârı, September 10, 2009, accessed on September 25, 2009
  7. ΞΑΝΘΗΣ Νομός ΞΑΝΘΗΣ - Υποψήφιοι
  8. ΡΟΔΟΠΗΣ Νομός ΡΟΔΟΠΗΣ - Υποψήφιοι
  9. 9,0 et 9,1 Hasan Haci, Turkish minority vote worth its weight in gold in Greek elections, Today's Zaman, 3 octobre 2009
  10. Yunanistan'da Türk oyları için bedava uçak ve otobüs seferleri, Cihan Press Agency, 25 septembre 2009
  11. "Le nouveau gouvernement grec obtient la confiance du Parlement", Le Point, 16 novembre 2011
  12. Lamprini C. Thoma, MPs rebel against new bill, Athens News, 12 février 2012
  13. "22 MPs were deleted from PASOK", Capital.gr, 13 février 2012
  14. Tsetin Mantatzi, Hellenic Parliament, consulté le 17 mai 2012

Liens externes

Voir aussi

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils