Différences entre versions de « Pierre-Yves Lambert/lectures/2020 »

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « #''[https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_d%27or_de_la_science-fiction_:_Thomas_Disch Le Livre d'or de la science-fiction: Thomas Disch]'' (1981; recueil de nouvelles, j'… »)
 
 
(2 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
{{Lectures}}
 +
==Romans, recueils de nouvelles==
 
#''[https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_d%27or_de_la_science-fiction_:_Thomas_Disch Le Livre d'or de la science-fiction: Thomas Disch]'' (1981; recueil de nouvelles, j'avais déjà lu "La Rive asiatique" dans ''Histoires de mirages''; à part ça je ne connaissais pas cet auteur, et je n'ai aucune envie d'en lire plus de lui, je n'ai pas réussi à terminer la dernière nouvelle)
 
#''[https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_d%27or_de_la_science-fiction_:_Thomas_Disch Le Livre d'or de la science-fiction: Thomas Disch]'' (1981; recueil de nouvelles, j'avais déjà lu "La Rive asiatique" dans ''Histoires de mirages''; à part ça je ne connaissais pas cet auteur, et je n'ai aucune envie d'en lire plus de lui, je n'ai pas réussi à terminer la dernière nouvelle)
 
#Peter Hamilton, ''Salvation Lost'' (2019; j'avais lu le premier volume à sa sortie, je comptais attendre que le deuxième paraisse en poche mais je l'ai finalement acheté en grand format, plus facile à lire aussi mais c'est un pavé)
 
#Peter Hamilton, ''Salvation Lost'' (2019; j'avais lu le premier volume à sa sortie, je comptais attendre que le deuxième paraisse en poche mais je l'ai finalement acheté en grand format, plus facile à lire aussi mais c'est un pavé)
Ligne 48 : Ligne 50 :
 
#Andrea Camilleri, ''La Peur de Montalbano'' (2002, Montalbano)
 
#Andrea Camilleri, ''La Peur de Montalbano'' (2002, Montalbano)
 
#Andrea Camilleri, ''Le Tour de la bouée'' (2003, Montalbano)
 
#Andrea Camilleri, ''Le Tour de la bouée'' (2003, Montalbano)
 +
#Andrea Camilleri et Carlo Lucarelli, ''Meurtre aux poissons rouges'' (2010, Montalbano, coécriture très réussie !)
 
#Andrea Camilleri, ''La Première enquête de Montalbano'' (2004)
 
#Andrea Camilleri, ''La Première enquête de Montalbano'' (2004)
  
 
===Livres abandonnés en cours===
 
===Livres abandonnés en cours===
Il est rare que j'abandonne la lecture en cours de route, les derniers cas dont je me souviens sont ''Migrations'' de l'écrivain serbe [https://fr.wikipedia.org/wiki/Milo%C5%A1_Crnjanski Miloš Crnjanski], qui devenait répétitif, mais dont je ne regrette pas du tout d'avoir lu plus ou moins la moitié, même remarque pour ''Gomorra'' de [https://fr.wikipedia.org/wiki/Roberto_Saviano Roberto Saviano], et ''Crime au marché de forgerons'' de [https://fr.wikipedia.org/wiki/Ya%C5%9Far_Kemal Yaşar Kemal], dont j'avais pourtant dévoré la quadrilogie des "Memed" et la trilogie "Au-delà de la montagne".
 
 
Il y a aussi eu ''Hôtel Iris'' de [https://fr.wikipedia.org/wiki/Y%C5%8Dko_Ogawa Yōko Ogawa], commencé à lire le 22 décembre 2016 après minuit, abandonné le 1er janvier: je hais profondément lire des histoires de soumission, que ce soit au travail ou sur le plan sexuel, j'avais également arrêté de visionner le film ''[https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9moires_d'une_geisha Mémoires d'une geisha]'' pour la même raison.
 
 
En 2019, il y a eu ''Le Passé simple'' de Driss Chraïbi, (1954), je n'ai pas accroché, j'ai été jusqu'à la page 37).
 
 
En 2020:
 
 
#Anthony Burgess, ''Clockwork orange'': j'ai vu le film il y a très longtemps, plutôt un souvenir effrayant, j'ai vu le livre chez Pêle-Mêle et je me suis dit que c'était un classique incontournable, mais en fin de compte c'est trop dur à lire parce que l'auteur invente un langage futuriste, probablement dérivé de l'argot, et j'ai trouvé ça assez pénible à lire en anglais.
 
#Anthony Burgess, ''Clockwork orange'': j'ai vu le film il y a très longtemps, plutôt un souvenir effrayant, j'ai vu le livre chez Pêle-Mêle et je me suis dit que c'était un classique incontournable, mais en fin de compte c'est trop dur à lire parce que l'auteur invente un langage futuriste, probablement dérivé de l'argot, et j'ai trouvé ça assez pénible à lire en anglais.
 
#Manuel Vázquez Montalbán, ''Sabotage olympique'' (je n'ai pas accroché, c'est le premier bouquin de cet auteur dont j'abandonne la lecture)
 
#Manuel Vázquez Montalbán, ''Sabotage olympique'' (je n'ai pas accroché, c'est le premier bouquin de cet auteur dont j'abandonne la lecture)

Version actuelle datée du 19 février 2021 à 11:29

Mes lectures, les films que j'ai vus

2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018 - 2019 - 2020
Année en cours
Romans et nouvelles du Japon
Romans et nouvelles de Science-Fiction

Romans, recueils de nouvelles

  1. Le Livre d'or de la science-fiction: Thomas Disch (1981; recueil de nouvelles, j'avais déjà lu "La Rive asiatique" dans Histoires de mirages; à part ça je ne connaissais pas cet auteur, et je n'ai aucune envie d'en lire plus de lui, je n'ai pas réussi à terminer la dernière nouvelle)
  2. Peter Hamilton, Salvation Lost (2019; j'avais lu le premier volume à sa sortie, je comptais attendre que le deuxième paraisse en poche mais je l'ai finalement acheté en grand format, plus facile à lire aussi mais c'est un pavé)
  3. Livre d'or de la science-fiction: Theodore Sturgeon (1978, recueil de 12 nouvelles, j'en ai lu moins de la moitié, les autres ne relèvent pas vraiment de la SF)
  4. Petros Markaris, L'Empoisonneuse d'Istanbul (2008; le deuxième que je lis de la série d'enquêtes du Commissaire Kostas Charitos, d'une très grande qualité et très instructif sur la communauté "rum" d'Istanbul)
  5. Petros Markaris, Publicité meurtrière (2006)
  6. Petros Markaris, Epilogue meurtrier (2014)
  7. Manuel Vázquez Montalbán, L'Homme de ma vie (2000; une enquête de Pepe Carvalho, le seul roman de cette série auquel j'ai moins accroché, en partie à cause de la longueur et du contenu des fax)
  8. Manuel Vázquez Montalbán, La Rose d'Alexandrie (1984)
  9. Yasunari Kawabata, Pays de neige (1935-1947; comme souvent, j'admire beaucoup le travail de la traductrice, le résultat est vraiment une écriture superbe en français)
  10. H. Beam Piper, Tinounous sapiens
  11. Jo Clayton, The Snares of Ibex (1984, le 8ème sur 9 dans la série Diadème, non traduit en français)
  12. Manuel Vázquez Montalbán, Assassinat à Prado del Rey (1987, recueil de nouvelles)
  13. Frank Herbert, Le Prophète des sables (anthologie de nouvelles)
  14. Manuel Vázquez Montalbán, Ménage à quatre (1987)
  15. Manuel Vázquez Montalbán, La joyeuse bande d'Atzavara (1987)
  16. Fred Vargas, Un peu plus loin sur la droite (1996)
  17. Kesako Matsui, Les mystères de Yoshiwara (2007)
  18. Raja Alem, Le Collier de la colombe (2011)
  19. Histoire de machines (Grande anthologie de la science-fiction, 1974)
  20. Manuel Vázquez Montalbán, Les Mers du Sud (1979)
  21. Manuel Vázquez Montalbán, Le Labyrinthe grec (1991)
  22. Manuel Vázquez Montalbán, Histoires de familles (1987, recueil de nouvelles)
  23. Manuel Vázquez Montalbán, Roldán, ni mort ni vif (1994)
  24. Andrea Camilleri, Une Voix dans l'ombre (2012)
  25. Petros Markaris, Offshore (2016)
  26. Andrea Camilleri, La Piste de sable (2011)
  27. Andrea Camilleri, La Danse de la mouette (2009)
  28. Maurice Leblanc, Dorothée danseuse de corde (1923; dans la même veine que les Arsène Lupin du même auteur)
  29. Manuel Vázquez Montalbán, Tatouage (1976)
  30. Andrea Camilleri, Le Toutamoi (2013, pas une enquête de Montalbano)
  31. Larry Niven, Tales of known space (recueil de nouvelles de 1964 à 1975)
  32. Andrea Camilleri, Une Lame de lumière (2012)
  33. Manuel Vázquez Montalbán, Le Quintette de Buenos Aires (1997; le meilleur de la série Pepe Carvalho, mais je ne les ai pas encore tous lus)
  34. Petros Markaris, Le Che s'est suicidé (2003)
  35. Andrea Camilleri, Un mois avec Montalbano (1998)
  36. Andrea Camilleri, L'excursion à Tindari (2000)
  37. Petros Markaris, Pain, éducation, liberté (2012)
  38. Manuel Vázquez Montalbán, Milenio (2004)
  39. Histoires de demain (Grande anthologie de la SF)
  40. Haruki Murakami, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil (1992)
  41. Ranpo Edogawa, Le Lézard noir (1929, un peu dans le style de Maurice Leblanc, avec une touche d'érotisme)
  42. Masako Togawa, Le Baiser de feu (1985, traduit de l'anglais)
  43. Histoires parapsychiques (Grande anthologie de la SF)
  44. Adrian Tchaikowsky, Children of ruin (2019)
  45. Maurice Leblanc, Le Dernier amour d'Arsène Lupin (posthume)
  46. Andrea Camilleri, Intermittence (2010, pas un Montalbano)
  47. Andrea Camilleri, La Voix du violon (1997, Montalbano)
  48. Andrea Camilleri, La Peur de Montalbano (2002, Montalbano)
  49. Andrea Camilleri, Le Tour de la bouée (2003, Montalbano)
  50. Andrea Camilleri et Carlo Lucarelli, Meurtre aux poissons rouges (2010, Montalbano, coécriture très réussie !)
  51. Andrea Camilleri, La Première enquête de Montalbano (2004)

Livres abandonnés en cours

  1. Anthony Burgess, Clockwork orange: j'ai vu le film il y a très longtemps, plutôt un souvenir effrayant, j'ai vu le livre chez Pêle-Mêle et je me suis dit que c'était un classique incontournable, mais en fin de compte c'est trop dur à lire parce que l'auteur invente un langage futuriste, probablement dérivé de l'argot, et j'ai trouvé ça assez pénible à lire en anglais.
  2. Manuel Vázquez Montalbán, Sabotage olympique (je n'ai pas accroché, c'est le premier bouquin de cet auteur dont j'abandonne la lecture)
  3. Haruki Murakami, La Ballade de l'impossible (1987), trop déprimant, j'ai quand même lu la moitié, jusqu'à la page 186

Non fiction

  1. Benjamin Stora, Retours d'histoire. L'Algérie après Bouteflika (2019; j'ai honte de dire que ce n'est que son deuxième ouvrage que je lis, après celui sur Messali Hadj, alors que j'ai une profonde admiration pour cet historien, que j'écoute toujours avec avidité quand il passe à la radio; j'ai l'intention de lire au plus vite Les immigrés algériens en France : une histoire politique, 1912-1962)
  2. Albert Memmi (éd. Guy Dugas), Journal de guerre 1939-1943 (2019)

Bandes dessinées

Quelques Lucky Luke que j'ai (re)lus après les avoir achetés chez Pêle-Mêle, puis le nouveau (Un cow-boy dans le coton), des Blueberry jamais lus précédemment, aussi, dans la trilogie Marshal Blueberry. Relu aussi La Fille de Vercingétorix, en partant du principe qu'à chaque relecture d'un album d'Astérix on découvre de nouveaux jeux de mots, de nouveaux détails dans les vignettes.

J'ai aussi commencé à acheter chez Pêle-Mêle les Yoko Tsuno, je n'en avais jamais lu, seulement des pages dans Le Journal de Spirou dans les années 1970, j'apprécie le souci des détails et la crédibilité scientifique (même si c'est de la fiction), un peu du Bob Morane sans machisme...

Films

  1. Pedro Almodóvar, Laberinto de pasiones (1982, VOST)
  2. Pierre Granier-Deferre, La Métamorphose des cloportes (1965)
  3. Pedro Almodóvar, La ley del deseo (1986, VOST)
  4. Pedro Almodóvar, La flor de mi secreto (1995, VOST)
  5. J. J. Abrams, Star Wars: The Rise of Skywalker (2019, VOST, vu le 8 janvier 2020 à l'UGC De Brouckere)
  6. Pedro Almodóvar, ¿Qué he hecho yo para merecer esto? (1984, VOST)
  7. Valerio Zurlini, Le Professeur (1972, VF; avec Alain Delon)
  8. Claude Zidi, L'Aile ou la cuisse (1976; la première fois que je le vois hors des rediffusions télés, pour moi c'est le meilleur dans lequel il a tourné, avec La Grande Vadrouille, d'autres ont mal vieilli alors que celui-ci est vraiment raccord avec l'époque actuelle)
  9. Jacques Besnard, Le Grand Restaurant (1966; aussi déjà vu plusieurs fois à la télé il y a longtemps)
  10. Ivan Govar, Un soir... par hasard (1964, avec Pierre Brasseur; bon scénario, original, mais jeu inégal des acteurs)
  11. Edouard Molinaro, L'Homme pressé (1977, avec Alain Delon et Mireille Darc; rythme trépidant, fin un peu attendue)
  12. Jean Delannoy, Le Majordome (1965, avec Paul Meurisse et Noël Roquevert; excellente comédie policière)
  13. Jean Delannoy, Macao, L'Enfer Du Jeu (tourné en 1939; amusant de penser que tout a été tourné à Nice et que les nombreux.ses figurant.es étaient des travailleurs immigrés chinois et indochinois)
  14. Jean Delannoy, Les Amitiés particulières (1964; d'après le roman homonyme de Roger Peyrefitte; un film qu'on voit en 2020 avec un gros malaise, encore renforcé en lisant que "Comme il le raconte lui-même, c’est parmi les figurants de ce film que Roger Peyrefitte rencontra Alain-Philippe Malagnac, alors âgé de 12 ans et demi. Il entretiendra une longue relation avec lui")
  15. Lulu Wang, The Farewell (2019, VOST; vu le 5 février 2020 à l'UGC Toison d'or; La bande-annonce m'avait bien plu, je n'ai pas été déçu ! Tant le thème du scénario que les personnages sont très émouvants, les larmes me sont venues plusieurs fois aux yeux, mais j'ai aussi ri à certaines scènes; je vais essayer de me procurer son premier film, Posthumous)
  16. Jacques Santi, Flag (1984; la fin est peu crédible, mais j'aime ces films désormais "anciens" où on voit des scènes de la rue parisienne d'alors, aussi avec de grand acteurs, dont Julien Guiomar; vu le 28 mars)
  17. Maurice Delbez, Dans l'eau qui fait des bulles (1961, avec de Funès, le scénario ressemble tout de même très fort à Mais qui a tué Harry ?)
  18. Roman Polanski, Chinatown (1974, VO non ST; déjà vu fin des années 1980 en plein air au Botanique, je me souvenais de l'intrigue en gros, pour l'eau, pas pour le reste)
  19. Georges Lautner, Ils sont fous ces sorciers (1978)
  20. Georges Lacombe, Leur dernière nuit (1953; avec Jean Gabin, Madeleine Robinson et Robert Dalban)
  21. Pedro Almodóvar, Tacones lejanos (1991, VOST; déjà vu il y a longtemps, à sa sortie en salles, puis à la télé)
  22. Andrew Stanton, WALL-E (2008; film d'animation de SF; mignon)
  23. Bong Joon-ho, Snowpiercer (2013; VO; le scénario manque totalement de crédibilité pour ce qui concerne l'utilisation d'un train dans ce contexte post-apocalyptique, aucun vrai fan de bonne SF ne peut réellement y souscrire, et c'est encore pire pour la série, dont j'ai vu le premier épisode juste après le film)
  24. Ryan Johnson, Looper (2012; VOST; excellent film d'action sur le thème du paradoxe temporel)
  25. Lulu Wang, Posthumous (2014; VO)
  26. Doug Liman, Edge of Tomorrow (2014, VOST)
  27. de Gaulle (2019, vu au cinéma Aventure)
  28. Robert Zemeckis, Back to the future I (1985; je n'avais jamais vu ces films auparavant)
  29. Robert Zemeckis, Back to the future II (1989)
  30. Robert Zemeckis, Back to the future III (1990)
  31. 10 Cloverfield Lane (2016)
  32. Gravity (2013)
  33. Terry Gillian, Théorème zéro
  34. Alex Garland, Ex Machina (2015; VOST; excellent)
  35. Sergio Leone, Pour une poignée de dollars (1964; je ne l'avais jamais vu)
  36. David Lynch, Dune (1984, VOST; déjà vu il y a longtemps, un mauvais film car charcuté, incomplet; les jours suivants j'ai regardé les deux mini-séries, Frank Herbert's Dune et Children of Dune, nettement plus réussies)
  37. Marc Allégret, Entrée des artistes (1938)
  38. Sergio Leone, Once Upon a Time in the West (1968, déjà vu il y a longtemps à la télé)
  39. Sergio Leone, Once Upon a Time... the Revolution (1971, jamais vu complètement auparavant)
  40. Sergio Leone, Once Upon a Time in America (1984, jamais vu auparavant, je l'ai vu sur trois soirées)
  41. Youssef Chahine, Gare centrale (1958)
  42. Le petit Monde de Don Camillo
  43. Le retour de Don Camillo
  44. La Grande Bagarre de Don Camillo
  45. Don Camillo Monseigneur
  46. Don Camillo en Russie
  47. The Dead Zone


Films abandonnés en cours

  1. Le Caire, nid d'espions (OSS 117; j'ai tenu 17 minutes, dont le générique, même au second degré c'est insupportable)
  2. L'Auvergnat et l'autobus (1969, avec Fernand Raynaud, 1 sketch ça passe, mais comme "acteur" c'est la cata)
  3. Jonathan Glazer, Under the skin (2013; j'ai quand même tenu 3/4h en me demandant quand ça allait réellement commencer...)
  4. Youssef Chahine, An Egyptian Story

Séries

  1. The Expanse (la meilleure série de SF depuis longtemps, on voit que les auteurs se situent dans la ligne de la SF classique de qualité)
  2. The Mandalorian (une spin off de Star Wars, du même niveau, agréable à regarder, mais pas transcendante)
  3. Mindhunter (Saison 2, j'ai préféré la 1ère, celle-ci est moins originale, j'aurais préféré regarder un documentaire sérieux sur le sujet plutôt qu'une fiction)
  4. Le Chevalier de Maison-Rouge (mini-série de 1963 par Claude Barma, en noir et blanc, avec Julien Guiomar dans un second rôle)
  5. Le Bureau des légendes (Saison 5)
  6. Unorthodox (mini-série)
  7. Westworld (Saison 3)
  8. Lost in space (Saison 2)
  9. Endeavour (Saison 7)
  10. Snowpiercer
  11. Frank Herbert's Dune
  12. Children of Dune
  13. The Mandalorian (Saison 2)