Pierre-Yves Lambert/lectures

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Mes lectures, les films que j'ai vus

2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018 - 2019 - 2020 - 2021
Année en cours
Romans et nouvelles du Japon
Romans et nouvelles de Science-Fiction

On me demande parfois ce que je lis, ce que je regarde comme films, comme séries. Bonne résolution de 2013, j'ai fait la liste au fur et à mesure, sinon j'aurais oublié. Et je continue en 2021, même si je ne l'ai pas fait au fur et à mesure cette année.

Romans, recueils de nouvelles

J'ai toujours été un grand amateur de romans et de recueils de nouvelles de science-fiction de qualité, donc anglophones et de préférence en VO, même si quand j'étais ado j'ai été initié à la SF par La Grande Anthologie de la science-fiction. Mais aussi d'écrivains de divers pays méditerranéens ou plus lointains, japonais surtout. Je lis essentiellement dans le train, ou en l'attendant, et dans mon jardin quand il fait chaud, ce qui explique la durée de lecture par livre, mais parfois je suis tellement enthousiasmé par l'histoire que je lis aussi le soir, plutôt que de regarder un film ou des épisodes de séries, ou de rester scotché sur twitter. La plupart des romans que je lis proviennent de la librairie bruxelloise d'occasion Pêle-mêle (où j'achète encore parfois des versions traduites de vieux romans de SF écrits en anglais, quand je ne les trouve pas en VO), très exceptionnellement chez d'autres bouquinistes bruxellois) et j'achète les livres neufs en français (surtout en non fiction) chez Tropismes, en anglais chez Waterstone depuis que Sterling a succombé au Covid. Je boycotte Filigranes qui a invité Eric Zemmour en 2015.

Cette année 2021, je n'ai pas complété cette page au fur et à mesure, j'ai généralement publié des tweets #VendrediLecture et j'ai empilé sur un coin de mon bureau (celui de la maison) les ouvrages lus. Le 25 décembre j'ai rattrapé mon retard d'encodage.

  1. Gordon Dickson, Masters of Everon (1979; pas du même niveau que les romans du cycle de Childe/Dorsaï)
  2. Hidéo Yokoyama, Six-Quatre (2012; intéressant car aborde des aspects d'organisation interne d'un point de vue original, imbriqués dans l'intrigue)
  3. Clifford Simak, Demain les chiens (1952; grand classique de la SF)
  4. Vassilis Alexakis, Ap. J.-C. (2007)
  5. Sakagushi Ango, L'Idiote (2 nouvelles; 1946)
  6. Carlos Zanón, Tout fout le camp (Pepe Carvalho post-Montalban, excellent; 2019)
  7. Histoires de science-fiction (recueil, publié dans un supplément au
magazine Actuel en 1984, de nouvelles extraites de plusieurs volumes de La Grande Anthologie de la Science-Fiction
  1. Andrea Camilleri, La Chasse au trésor (2010)
  2. Andrea Camilleri, La danse de la mouette (2009)
  3. Sakyo Komatsu, La Submersion du Japon (1973)
  4. Natsuo Kirino, Disparitions (1999, traduction de 2002 revue et corrigée par le traducteur en 2013, comme souvent, roman trouvé par hasard dans le bac "romans asiatiques" chez Pêle-Mêle, et bonne pioche)
  5. Manuel Vazquez Montalban, Hors jeu (1988, un excellent Pepe Carvalho)
  6. E.C. Tubb, Melome et Angado (1983 et 1984, deux nouvelles dans la saga d'Earl Dumarest)
  7. Histoires de sexe-fiction (1985, dans La Grande Anthologie de la Science-Fiction; déjà lu fin des années 80 mais j'avais tout oublié)
  8. Kim Stanley Robinson, Icehenge (1984, comme toujours chez cet auteur, de la SF très scientifique, une histoire qui se déroule sur une longue période)
  9. Frank Herbert, The Heaven makers (1968)
  10. Andrea Camilleri, L'âge du doute (2008)
  11. Andrea Camilleri, Le champ du potier (2008)
  12. Andrea Camilleri, La patience de l'araignée (2004)
  13. Jun Takami, Haut le coeur (1960; long roman très dur, qui m'a appris beaucoup sur le plan historique et incité à lire de la non-fiction sur divers thèmes abordés, e.a. sur l'anarchisme au Japon dans les années 1920, les soutiens de militants japonais lors de la révolution chinoise de 1911)
  14. Ilya Ehrenbourg, La Ruelle de Moscou (1930, roman cruel, fait penser par l'époque et l'ambiance aux Contes d'Odessa d'Isaac Babel)
  15. Brian Herbert et Kevin J. Anderson, The Duke of Caladan (2020, pour la première fois je suis déçu par un roman de la saga Dune, les auteurs ont voulu y intégrer des problématiques politiques, sociales et économiques du XXIème siècle qui rendent le récit plat et banal)
  16. Philip Jose Farmer, Station du cauchemar (1982, titre mal traduit de Stations of the nightmare, qui fait référence aux stations du christ, pas à une station spatiale !)

Livres abandonnés en cours

  1. Thomas Gunzig, Mort d'un parfait bilingue (très violent, et je n'ai pas accroché au récit, second degré ou délire ?)
  2. Vassilis Vassilikos, Les Photographies
  3. Manuel Vazquez Montalban, J'ai tué Kennedy (le premier Pepe Carvalho, paru en 1972, je le cherchais depuis longtemps chez les bouquinistes, trouvé début décembre, grosse déception, semble avoir été écrit sous l'inflence de stups)

Non fiction

  1. Jules-Gérard Libois et José Gotovitch, Léopold II. De l'an 40 à l'effacement, Pol-His, 1991 (commencé fin février 2021)

Bandes dessinées

Le soir au lit, pour me reposer des écrans, je continue à lire des Yoko Tsuno, et je recommence à lire des Alix (j'en avais lu deux ou trois au maximum quand j'étais ado). J'ai également acheté, début avril, quelques Blueberry "récents", ou plutôt que je n'avais jamais lus, et évidemment le dernier Astérix à l'automne.

  1. Enki Bilal et Pierre Christin, Les Phalanges de l'Ordre noir (1978; je n'avais pas capté au départ que c'était un bd si ancienne, donc possiblement contemporaine du récit)

Films

  1. Barry Atsma, The Resistance banker (2018, version en anglais)(24/02/2021)
  2. Star Trek - Le Commencement (2009; déjà vu à sa sortie en salles)
  3. Rogue One (déjà vu à sa sortie en salles, mais j'ai mieux apprécié cette deuxième fois)
  4. Luc Besson, Nikita (déjà vu à sa sortie en salles)
  5. Luc Besson, Le Cinquième élément (déjà vu à sa sortie en salles)
  6. Luc Besson, Lucy
  7. Luc Besson, Le Dernier Combat
  8. Luc Besson, Subway
  9. Luc Besson, Jeanne d'Arc
  10. Luc Besson, Le Grand Bleu
  11. Francesco Rosi, Le Christ s'est arrêté à Eboli (1979, VOST)

(...)

  1. Dune (cinéma Aventure)
  2. Madres Paralelas (cinéma Vendôme)

Films abandonnés en cours

Comme je n'ai aucun souvenir d'avoir jamais vu un film des Marx Brothers, et que j'avais entendu Thomas Croisière en parler dans Par Jupiter comme de classiques indispensables à voir, je me suis dit que j'allais tenter l'expérience. Mal m'en a pris, je ne supporte ni les comédies musicales ni leur genre d'humour. Après avoir tenté d'en regarder deux, j'ai abandonné définitivement l'expérience.

  1. Marx Brothers, Duck Soup (1933), j'ai tenu 15 minutes, jusqu'à la scène des deux "espions" en Sylvania (20/02/2021)
  2. Marx Brothers, The Big Store (1941), j'ai tenu encore moins longtemps, jusqu'à la scène du pseudo-détective à qui la cliente tente d'expliquer son histoire (20/02/2021)

Documentaires

Séries

  1. Earth 2 (1994-1995, VOST, dommage qu'il n'y ait eu qu'une seule saison, excellente série de SF, il y a un peu de Lost in space (le remake), mais en plus élaboré, avec des éléments de bonne SF classique, et avec un casting original incluant des mannequins)
  2. Vikings (VOST, épisodes 11 à 20 de la - dernière - saison 6; excellent, comme d'habitude)
  3. Giri-Haji
  4. Strangers (2018)
  5. Martian Chronicles
  6. Cités à la dérive (VF)(vu deux épisodes sur youtube, puis abandonné, mais ça m'a donné l'envie de relire ce formidable roman)
  7. The Promise (2011; mini-série de 4 épisodes, j'ai tenu jusqu'à la moitié du 4ème, quand la jeune femme est à Gaza, le réalisateur a voulu trop en faire en abordant tous les sujets, ça finit par ne plus avoir aucune crédibilité)
  8. Fargo (Saison 1; j'ai longtemps hésité à regarder cette série, j'avais bien aimé le film, comme tous les autres des frères Coen et j'avais peur d'être déçu, mais l'histoire est différente et la tonalité relativement similaire, qui donne tout le sel à cette histoire)
  9. Endeavour (Saison 8; j'adore toujours autant ces prequel de Morse)
  10. Invasion (Saison 1; les premiers épisodes étaient prometteurs, j'ai moins apprécié à partir de l'épisode qui se passe en partie la nuit dans une maison isolée au milieu de la forêt)
  11. Lost in space (Saison 3; série "à regarder en famille", comme Earth 2, mais de moindre qualité, il y a notamment des dialogues profonds au beau milieu de l'action, ce qui rend ces scènes totalement absurdes)

Télévision

Petite précision utile, je n'ai plus la télévision depuis mon dernier déménagement (vers la Région flamande) en septembre 2008. Avant, je regardais souvent les émissions de débats d'actualités Ter Zake et De Zevende Dag à la VRT, et parfois Nederlandse Moslim Omroep sur la NOS, et surtout les séries anglophones et scandinaves en versions originales sous-titrées, sur les chaînes flamandes et néerlandaises.

Radio

En radio, j'écoute exclusivement et quotidiennement France Inter, parfois plusieurs heures d'affilée. L'écoute différée en "podcast", puis en "streaming" n'était pas trop mon truc, mais je la pratique désormais assidûment depuis 2015, en particulier pour "Si tu écoutes, j'annule tout"/"Par Jupiter !", les chroniques de Daniel Morin, de tanguy Pastureau, de Guillermo Guiz et d'Albert Algoud (ce dernier a hélas disparu de cette saison 2020-2021), "La Marche de l'histoire" et parfois "Concordance des temps" (France culture).

J'écoute à nouveau avec plaisir le 7-9 de France Inter depuis la rentrée 2017, en me réjouissant du départ de l'infâme fourestiste Patrick Cohen, hélas Sofia Aram ne l'a pas suivi et les sympathies pour le Printemps républicain sont assez clairement affichées de la part de plusieurs chroniqueurs ou journalistes de cette tranche.

Depuis le 1er janvier 2017, France Inter n'est plus en ondes longues, j'écoute dorénavant principalement le streaming en décalé, en vidéo ou en audio, quasiment plus le direct, et mes deux postes de radios avec ondes longues sont au rebut, en attendant d'aller les déposer dans une déchetterie-recyclerie. Changement à l'automne 2021, je suis passé aux podcast de l'appli Radio France (dont je déteste la présentation, mais je n'ai plus le choix depuis que les podcasts ont été retirés de l'appli France Inter), et j'y écoute essentiellement "Le cours de l'histoire", de France culture.

Presse écrite

En novembre 2008 mon abonnement au quotidien De Morgen, a expiré, je ne l'ai pas renouvelé. Depuis, je ne lis plus de quotidien papier. Pour moi, il y en a de deux sortes, soit il n'y a que deux ou trois articles par numéro qui m'intéressent (les quotidiens et hebdomadaires belges francophones), soit il y en a tellement, en ce compris des articles/opinions longs (De Morgen, Le Monde, De Standaard) que j'étais frustré parce que je n'arrivais jamais à tout lire, et je les mettais "de côté" pour les lire plus tard, maintenant je dois trier/jeter une tonne de papier... Par le passé j'ai été abonné à LibertéS (éphémère successeur pluraliste de gauche du Drapeau rouge; jusqu'à sa disparition) en 1991, au Matin (de Bruxelles, successeur de La Wallonie-Le Peuple; jusqu'à sa disparition). Pendant des années j'ai aussi acheté tous les jours Le Matin (de Paris; jusqu'à sa disparition), puis Le Monde (jusqu'en 2002), et toutes les semaines Courrier international.

En 2019, je me suis abonné à la version électronique de La Capitale / Sud Presse pour pouvoir être au courant des actualités politiques locales de diverses communes bruxelloises et wallonnes, et surtout pour avoir accès aux archives de l'ensemble des quotidiens du groupe. Je suis l'actualité belge générale via mes abonnements à des comptes de journalistes sur Twitter.

Internet

Je suis abonné au même fournisseur d'accès depuis la mi-1998. Pendant des années j'ai été très actif, à des intensités diverses, sur wikipédia. Je n'ai jamais voulu crée de compte Facebook, je n'aime pas non plus le concept de commentaires au bas des articles de presse, ça ne m'intéresse pas de connaître l'"opinion" des fachos, des islamophobes et autres racistes et antisémites. J'ai par contre fini par créer un compte Twitter en septembre 2012, je n'y fréquente que des gens que j'apprécie et je bloque des milliers d'autres comptes pour être sûr de ne pas m'énerver.