Pierre-Yves Lambert/ébauche de généalogie

De Suffrage Universel
Révision datée du 27 février 2021 à 13:12 par Pylambert (discussion | contributions) (→‎Bourgmestres, échevins, conseiller)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Introduction

Je ne suis qu'au début de la collecte des données (1.000 individus encodés sur Geneanet au 17/02/2021), les liens vers les sources (Geneanet, Familysearch) sont systématiquement indiqués. Les premiers éléments avaient été recueillis en 1983 auprès de mes grands-parents survivant·es (Jeanne Hugot et Jules Absil), puis en 1999 grâce à un arbre généalogique réalisé par un lointain cousin, Philippe Eliot.

Jusqu'ici, les ancêtres les plus ancien·nes complètement identifié·es portant les patronymes de mes grands-parents sont:

  • Antoine Joseph Hugot (Lestrem, 1738 - Lestrem 1802), fabricant de toile et manouvrier (7ème génération, "enfant naturel reconnu")
  • Simon Absil (Mettet 1643 - min. 1681), premier Absil gerpinnois après mariage (10ème génération via deux "mères célibataires")[1]
  • Amand Joseph Mahieu (Havinnes 1767 - Havinnes 1845) (7ème génération)


Pour le moment, pas moyen de confirmer si Louise Lambert, domestique parisienne en 1910, mère célibataire de mon grand-père paternel, est la même personne que Louise Lambert (1886-1918), cuisinière, servante, ouvrière d'usine parisienne, mère célibataire d'un (autre) garçon en 1912, issue d'une famille de sabotiers de villages du Morbihan.


Deux phénomènes intéressants notés au fil des lectures d'arbres généalogiques qui mentionnent mes ancêtres:

  1. les fréquents remariages de veuf.ves, parfois trois, produisant des demi-soeurs et demi-frères
  2. le recyclage des prénoms d'enfants décédés en bas âge, cela se voit surtout sur familysearch quand le comparateur de sources indique qu'un enfant portant un prénom n'est pas né à la date indiquée par uen autre source, au début je pensais qu'il y avait une erreur dans une des sources, mais j'ai réalisé, avec les actes de décès, ce dont il s'agissait en réalité.

Mes grands-parents et arrière-grands-parents côté paternel

Mon grand-père paternel et sa mère

Lambertgeorgesactenaissance.jpg

Georges Lambert, né le 19 juin 1910 à Paris 16ème, décédé le 18 mars 1976 à Béthune (Pas de Calais), séjours dans plusieurs orphelinats, notamment à Saint-Christophe (près de Lyon) et à Montreuil (Pas-de-Calais); au moins sept familles d'accueil différentes entre 1910 et 1927 (pendant les vacances, ce qui semble avoir parfois correspondu à de la main-d'oeuvre agricole gratuite selon ma grand-mère), à travers toute la France; inspecteur central des postes de 1950 à 1970 (avant, employé des Postes à Trouville, Arras, Saint-Pol-sur-Ternoise, Paris et Béthune; prisonnier de guerre au Stalag IV 13 en Saxe en 1940-45), fils de:

  • Louise Lambert (1887/88-?), domestique, mère célibataire, confia son bébé à l'Assistance publique de Paris dès sa naissance en 1910 [2]
  • "de père non dénommé" (formule indiquée dans le registre d'état-civil)

Ma grand-mère paternelle et ses parents

Jeanne Hélène Hugot (née en 1907 à Béthune, décédée en 1992 à Bruxelles, employée PTT, fille de:

  • Fidèle Justin Joseph Hugot (né en 1878 à Lestrem, mort le 31 mars 1916 à Douaumont; menuisier, soldat de deuxième classe, frère de Jules Hugot (1875-1916), cordonnier, soldat de deuxième classe, blessé mortellement à Douaumont
  • Elise Marguerite Maniez (née en 1880 à Vieux-Berquin, décédée en 1953 à Béthune), mariée le le 3 juin 1905 à Vieux-Berquin, femme au foyer, veuve de guerre.

Mes grands-parents et arrière-grands-parents côté maternel

Mon grand-père maternel et ses parents

Jules Absil (né à Gerpinnes en 1901 - décédé à Deux-Acren en 1989), régent (enseignant dans le secondaire inférieur) en mathématiques et sciences (1922-1963) à Montignies-le-Tilleul (Hainaut, 1922-1925), Leuze (id., 1925-1954) et Lessines (id., 1954-1963), fils de:

  • Augustin Absil (1876-1938), chef d'équipe mouleur en sable dans une fonderie à Marcinelle
  • Elvire Genicot (?-1958), fille d'un ouvrier ajusteur vivant à la campagne, qui élevait en même temps quelques vaches pour la boucherie

Ma grand-mère maternelle et ses parents

Estelle Elisa Marie Ghislaine Mahieu (née à Kain en 1906, décédée à Tournai en 1982), régente en français-histoire, directrice de l'Ecole moyenne provinciale pour filles de Lessines (Hainaut) de 1945 à 1972, fille de:

  • Louis Alfred Mahieu (né en 1879 à Tournai, décédé en 1962: sépulture), chef-garde aux chemins de fer belges jusqu'en 1936 puis patron de café à Kain; prisonnier de guerre à Soltau en 14-18, conseiller communal libéral à Kain (act. fusionnée avec Tournai) dans les années 30, bourgmestre faisant fonctions en 40-45 (emprisonné 3 mois par les Allemands à la citadelle de Huy comme otage, puis 2 mois, en octobre-novembre 45, par les Alliés suite à une dénonciation, complètement blanchi par la Cour d'Appel de Mons et pleinement réinstallé en tant que conseiller communal)
  • Bertha Maertens (née en 1883 à Kain - décédée en 1953, tombe)

Ancêtres plus lointain.es

Implantation géographique

La faible, voire inexistante, mobilité géographique de la plupart de mes ancêtres est persistente, il y a un noyau (Hugot, Maniez et autres) autour de Lestrem, Merville, Vieux-Berquin et Strazeele, des deux côtés de la "frontière" entre les actuels départements du Nord et du Pas-de-Calais, un autre (Mahieu) autour de Havinnes, Kain et Tournai et un troisième (Absil) autour d'Acoz, Gerpinnes et Mettet.

Bourgmestres, échevins, conseiller

J'ai été frappé de constater le nombre somme toute élevé de mandataires publics parmi mes ancêtres, tant en France qu'en Belgique:

Notes

  1. je n'ai trouvé aucune preuve de parenté avec le compositeur Jean Absil, mais les ancêtres de celui-ci vivaient dans un visage à 10 km de Mettet, Sosoye, près de l'abbaye de Maredsous
  2. l'acte de naissance ne mentionne que son âge, 22 ans, ni lieu ni date de naissance, toutefois lorsque j'avais pris contact avec l'Assistance publique de Paris dans les années 1990 on m'avait donné au téléphone une date de naissance, 1886, qui aurait pu correspondre à Louise Lambert, 1886-1918, issue d'une famille de sabotiers de père en fils dans des villages (probablement majoritairement bretonnants à l'époque) du Morbihan; elle a eu un (autre?) fils hors mariage en 1912, qu'elle n'a "reconnu" qu'en 1917, cf. son acte de naissance annoté, ce qui laisse penser qu'elle aurait pu le confier également à l'Assistance publique à sa naissance, mais l'aurait repris en 1917 ?
  3. "Un échevin est historiquement, dans le Nord de la France au Moyen Âge, un magistrat, nommé par le seigneur pour rendre la justice sur ses terres.", "Échevin", Wikipédia francophone; l'article de la Wikipédia en néerlandais précise que, étant donné que la séparation des pouvoirs n'existait pas sous l'Ancien Régime, ces magistrats chargés de juger avaient également des charges administratives