Différences entre versions de « Güler Turan »

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
 
(2 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{belgique}}'''Güler Turan''', née à Gand le 1er février 1975, est une avocate d'affaires et une femme politique flamande d'origine turque.  
+
{{belgique}}'''Güler Turan''', née à Gand le 1er février 1975, est une avocate d'affaires et une femme politique socialiste flamande d'origine turque.  
  
Elle est députée régionale flamande SP.A depuis juin 2009 et a été sénatrice de communauté du 13 juillet 2010 au 19 décembre 2011, puis de 2014 à 2019. Elle est par ailleurs devenue la première échevine d'origine non-européenne de la Ville d'Anvers le 23 décembre 2011. Son parti ayant été relégué dans l'opposition après les élections communales d'octobre 2012, elle est ensuite redevenue simple conseillère communale.
+
Elle est devenue députée régionale flamande sp.a en juin 2009, réélue en 2014, et a été sénatrice de communauté du 13 juillet 2010 au 19 décembre 2011, ayant dû démissionner du sénat en devenant échevine, puis de 2014 à 2019.  
 +
 
 +
Elle est par ailleurs devenue la première échevine d'origine non-européenne de la Ville d'Anvers le 23 décembre 2011, avec la jeunesse, le logement, le développement communautaire, la "consultation urbaine de quartier" (''Stedelijk Wijkoverleg'') et la coopération au développement comme compétences. Ce fut une nomination surprise, le candidat pressenti, Karim Bachar, ayant refusé l'échevinat pour préserver sa vie de famille<ref>Vincent Verbruggen, "[https://web.archive.org/web/20200218170649/https://www.nieuwsblad.be/cnt/lf3jbuis 'Noem me geen allochtoon']", ''Het Nieuwsblad'', 8 décembre 2011</ref>.
 +
 
 +
Son parti ayant été relégué dans l'opposition après les élections communales d'octobre 2012, elle est ensuite redevenue simple conseillère communale. Réélue en octobre 2018, elle a voté dans la consultation interne contre la participation du sp.a à la coalition avec la N-VA, estimant que l'accord de majorité était "trop répressif et pas assez progressiste"<ref>Belga, "[https://web.archive.org/web/20181222230725/https://www.lesoir.be/196984/article/2018-12-22/anvers-laccord-de-majorite-valide-par-les-3-partis-malgre-des-tensions-au-sein?noCookies=1 Anvers: l’accord de majorité validé par les 3 partis malgré des tensions au sein du SP.A]", ''Le Soir'', 22 décembre 2018</ref> <ref>Eric Steffens, "[https://web.archive.org/web/20200218172328/https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2018/12/22/le-sp-a-et-l_open-vld-approuvent-laccord-de-majorite-a-anvers/ La section locale du SP.A donne son feu vert à l'accord de majorité à Anvers malgré des critiques internes]", ''VRT News'', 22 décembre 2018</ref>, a refusé d'en devenir échevine et a décidé de ne pas se représenter aux élections régionales de mai 2019.
 +
 
 +
==Notes et sources==
 +
<references/>
  
 
==Iconographie==
 
==Iconographie==
 
<gallery>
 
<gallery>
turanugurlu2007.jpg|2007
+
turan2007.jpg|2007
 
turan2009.jpg|2009
 
turan2009.jpg|2009
 +
turan20121.jpg|2012
 +
turan20122.jpg|2012
 +
turan20123.jpg|2012
 
turan2014.jpg|2014
 
turan2014.jpg|2014
turan2018.jpg|2018
 
turan2019.jpg|2009
 
 
</gallery>
 
</gallery>
 +
 
==Liens externes==
 
==Liens externes==
 
* [http://www.vlaamsparlement.be/Proteus5/showBioLex.action?id=3442 Page officielle sur le site du Parlement flamand]
 
* [http://www.vlaamsparlement.be/Proteus5/showBioLex.action?id=3442 Page officielle sur le site du Parlement flamand]

Version actuelle datée du 18 février 2020 à 19:32

Électrices et électeurs, candidat.e.s et élu.e.s d'origine étrangère ou binationales.aux en Belgique
en Région de Bruxelles-Capitale - en Flandre - en Wallonie
Tractothèque (photos d'affiches, tracts scannés etc.) - Bibliographie - Résultats officiels des élections
modifier

Güler Turan, née à Gand le 1er février 1975, est une avocate d'affaires et une femme politique socialiste flamande d'origine turque.

Elle est devenue députée régionale flamande sp.a en juin 2009, réélue en 2014, et a été sénatrice de communauté du 13 juillet 2010 au 19 décembre 2011, ayant dû démissionner du sénat en devenant échevine, puis de 2014 à 2019.

Elle est par ailleurs devenue la première échevine d'origine non-européenne de la Ville d'Anvers le 23 décembre 2011, avec la jeunesse, le logement, le développement communautaire, la "consultation urbaine de quartier" (Stedelijk Wijkoverleg) et la coopération au développement comme compétences. Ce fut une nomination surprise, le candidat pressenti, Karim Bachar, ayant refusé l'échevinat pour préserver sa vie de famille[1].

Son parti ayant été relégué dans l'opposition après les élections communales d'octobre 2012, elle est ensuite redevenue simple conseillère communale. Réélue en octobre 2018, elle a voté dans la consultation interne contre la participation du sp.a à la coalition avec la N-VA, estimant que l'accord de majorité était "trop répressif et pas assez progressiste"[2] [3], a refusé d'en devenir échevine et a décidé de ne pas se représenter aux élections régionales de mai 2019.

Notes et sources

  1. Vincent Verbruggen, "'Noem me geen allochtoon'", Het Nieuwsblad, 8 décembre 2011
  2. Belga, "Anvers: l’accord de majorité validé par les 3 partis malgré des tensions au sein du SP.A", Le Soir, 22 décembre 2018
  3. Eric Steffens, "La section locale du SP.A donne son feu vert à l'accord de majorité à Anvers malgré des critiques internes", VRT News, 22 décembre 2018

Iconographie

Liens externes