Fadila Laanan

De Suffrage Universel
Révision datée du 31 mars 2020 à 00:16 par Admin (discussion | contributions) (→‎Engagement et carrière politique)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
La participation politique des Bruxellois.es d'origine non-européenne
Élections régionales
1989 - 1995 - 1999 - 2004 - 2009 - 2014 - 2019
Élections communales
1976 - 1982 - 1988 - 1994 - 2000 - 2006 - 2012 - 2018
Conseils consultatifs communaux des immigrés
Membres du Parlement bruxellois - Échevin.e.s, président.e.s de CPAS et bourgmestres
Résultats officiels des élections
Belgique
modifier

Fadila Laanan, née le 29 juillet 1967 à Schaerbeek de parents marocains, est une juriste et une femme politique belge.

Etudes et engagement associatif

  • présidente de la maison de jeunes Jeunesse Maghrébine
  • licence en droit de l'Université de Bruxelles
  • licence spéciale en droit public et administratif de l'ULB

Engagement et carrière politique

  • 1993 membre du PS
  • 1995 candidate non élue[1]) aux élections régionales bruxelloises
  • ?-1995 conseillère juridique au Cabinet du Ministre de la Culture, du Budget et du Sport de la Communauté Française, Eric Tomas
  • 1995-1997 conseillère au Cabinet du Ministre de la Culture et de l'éducation permanente, Charles Picqué
  • 1997-2001 conseillère au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et agent assermenté
  • 1999 non candidate aux élections régionales bruxelloises car elle était enceinte[2]
  • 2000 candidate élue aux élections communales à Anderlecht, devient cheffe de groupe PS au conseil de police
  • 2001-2004 Cheffe de département à la Société de développement pour la Région de Bruxelles-capitale
  • 2003 candidate non élue aux élections sénatoriales
  • 2004 candidate élue aux élections régionales bruxelloises
  • 2004 devient Ministre de la Culture, de l'Audiovisuel et de la Jeunesse au gouvernement de la Communauté française
  • 2006 réélue au conseil communal
  • 2009 réélue au Parlement bruxellois, redevient membre du gouvernement de la Communauté française
  • 2012 réélue au conseil communal
  • 2014 réélue au Parlement bruxellois, entre au gouvernement régional
  • 2018 refuse d'être candidate aux communales, ayant exigé, sans l'obtenir, la tête de liste (attribuée une nouvelle fois à Eric Tomas)
  • 2019 réélue au Parlement bruxellois, ne redevient plus membre d'un gouvernement

Mandats exercés

Liste officielle[3]

  • Conseillère communale d'Anderlecht (2000-2018)
  • Membre de la zone de police Midi et chef de groupe PS-SPa (2000-2018)
  • Ministre du Gouvernement de la Communauté française (2004-2014)
  • Secrétaire d'Etat du Gouvernement bruxellois (2014-2019)
  • Ministre-Présidente du Gouvernement francophone bruxellois (2014-2019)
  • Membre du Parlement bruxellois depuis juillet 2019

Sources

  1. à moins de 50 voix près, sa non-élection a eu lieu dans des circonstances très suspectes, annoncée élue puis les voix furent "recomptées" dans les bureaux de Saint-Gilles, afin de permettre deux jours plus tard à un élu... saint-gillois, Alain Leduc, de devenir conseiller régional
  2. Mehmet Koksal, "Ce n’est pas le parti des Blancs, des Basanés, des Roses ou des Verdaches", Suffrage Universel et Minorités.org, 28 mars 2004
  3. Fiche sur le site du Parlement francophone bruxellois, archivée le 30 mars 2020

Iconographie

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.