Tilo Frey

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

"L’ancienne conseillère nationale Tilo Frey (PRD, NE) est décédée le 27 juin 2008 à l’âge de 85 ans. Directrice d'école, Tilo Frey fut en 1971 la première femme neuchâteloise élue au Conseil national, au sein duquel elle s’est battue pour l’égalité des salaires entre hommes et femmes, pour la décriminalisation de l’avortement et pour une collaboration renforcée avec les pays en voie de développement. Elle fut membre du Conseil national entre 1971 et 1976, et déléguée à l’Union interparlementaire entre 1972 et 1974. Elle siégea au Grand Conseil neuchâtelois de 1969 à 1973 et également au Conseil général de la ville de Neuchâtel de 1964 à 1974 qu'elle présida en 1970-71."[1]

"2.5.1923 à Maroua (Cameroun), 27.6.2008 à Neuchâtel, prot., de Brugg. Fille de Paul, ingénieur EPF de Zurich, et de Fatimatou Bibabadama, Camerounaise peule. Adoptée par Katscha Schindler, veuve Graber. Célibataire. Ecole normale de Neuchâtel (1938-1941). Professeur de branches de secrétariat à l'école de commerce de Neuchâtel (1943-1971), directrice de l'école professionnelle de jeunes filles (1972-1976), professeur à l'école professionnelle commerciale (1976-1984). Conseillère générale (législatif) radicale de Neuchâtel (1964-1974), députée (1969-1973), conseillère nationale (1971-1975). Première Neuchâteloise élue au Conseil national, elle défendit la cause féminine (égalité des salaires, décriminalisation de l'avortement) et encouragea la coopération avec les pays en voie de développement. Déléguée à l'Union interparlementaire de 1972 à 1974."[2]

Sources

  1. L'Assemblée fédérale - Le Parlement suisse, Nécrologie
  2. Isabelle Jeannin-Jaquet, Tilo Frey, Dictionnaire historique de la Suisse, 7 juillet 2008
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils