Sénateur(trices) français(es) d'origine non-européenne

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat(e)s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier

Il ne s'agit ici que des élu.e.s métropolitain.e.s

Avant 1995

1998-2004

  1. Roger Karoutchi (1999-2007)

2001-2008

321 sièges

  1. Roger Karoutchi (1999-2007)

2004-2011

331 sièges (en italiques, élu.e.s avant 2004)

  1. David Assouline (PS)
  2. Alima Boumediene-Thiery (EELV)
  3. Roger Karoutchi (UMP; devient membre du gouvernement Fillon en 2007)
  4. Bariza Khiari (PS)

2008-2014

343 sièges

  1. Samia Ghali (PS)
  2. Roger Karoutchi (UMP)
  3. Bariza Khiari (PS)

2011-2017

348 sièges (en italiques, sortant.e.s)

  1. Leila Aïchi (EELV jusqu'en 2015, Modem en 2016-2017)
  2. David Assouline (PS)
  3. Esther Benbassa (EELV)
  4. Samia Ghali (PS)
  5. Roger Karoutchi (UMP/LR, déjà sénateur de 1999 à 2007, le redevient en 2011)
  6. Bariza Khiari (PS, puis LREM en 2017)
  7. Jean-Vincent Placé (EELV, puis UDI en août 2015)

2014-2020

348 sièges

  1. Leila Aïchi (EELV jusqu'en 2015, Modem en 2016-2017)
  2. David Assouline (PS)
  3. Esther Benbassa (EELV)
  4. Samia Ghali (PS, réélue en 2014)
  5. Roger Karoutchi (UMP/LR)
  6. Bariza Khiari (PS, puis LREM en 2017)
  7. Jean-Vincent Placé (EELV, puis UDI en août 2015)

2017-2023

171 sièges à pourvoir sur 348 (en italiques, élu.e.s avant 2017) Leila Aïchi (Modem, ex-EELV), Bariza Khiari (LREM, ex-PS), Jean-Vincent Placé (UDE, ex-EELV[1] [2]) ne se représentaient pas

  1. David Assouline (PS) réélu
  2. Esther Benbassa (EELV) réélue (unique émue EELV, elle devient membre du groupe "communiste, républicain, citoyen et écologiste")
  3. Samia Ghali (PS)
  4. Roger Karoutchi (LR, réélu)
  5. Éric Kerrouche (PS)
  6. Rachid Temal (PS)

élections partielles de décembre 2017

Sources

  1. AFP, "Jean-Vincent Placé renonce aux sénatoriales", Le Point, 8 septembre 2017
  2. AFP, "Les coulisses de la retraite sénatoriale de Jean-Vincent Placé", Le Journal du dimanche, 8 septembre 2017
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils