Roestam Effendi

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

Roestam Effendi (1905-1979) fut à la fois le premier élu d'origine non-européenne et le premier élu musulman ayant siégé à la Deuxième Chambre des Etats-Généraux du Royaume des Pays-Bas[1] du 4 juillet 1933 au 19 janvier 1946, élu sur la liste du Parti communiste néerlandais (CPH, puis CPN)[2].

Né à Padang, dans les Indes néerlandaises (actuelle Indonésie), fils aîné d'une fratrie de 9 enfants. Son père, Soeleiman Effendi, était un militant de l'Indische Partij d'Ernest Douwes Dekker[3] et de Tjipto Mangoenkoesoemo. Roestam Effendi suit les cours des écoles de formation pour instituteurs à Fort de Kock, puis à Bandoung, et enfin à La Haye à partir de 1927. Il dirige un certain temps l'école islamique Abadiah.

Sources

  1. Tweede Kamer der Staten-Generaal, la Chambre des députés; il convient de préciser qu'il s'agit bien d'un élu de métropole, les habitants des colonies néerlandaises n'étaient pas représentés au Parlement néerlandais à moins de résider en métropole
  2. Le premier candidat de même origine fut le militant indépendantiste indonésien Tan Malaka en 1922, également sur la liste du Parti communiste, mais il ne fut pas élu.
  3. Ernest Douwes Dekker, un métis eurasien engagé dans le combat pour l'indépendance de l'Indonésie dès le début du XXème siècle, était l'arrière-petit-neveu d'Eduard Douwes Dekker, mieux connu sous le nom de Multatuli, l'auteur du célèbre roman anticolonialiste Max Havelaar
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils