Préfets et gouverneurs français d'origine non-européenne

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

titre original: Pierre-Yves Lambert, "Préfets et gouverneurs français "noirs", "maghrébins", "musulmans" ou "issus de l'immigration"", Suffrage universel, 15 novembre 2008

Il y a quelques années, c'était en 2004, les médias français avaient matraqué l'opinion publique sur le thème, imposé par le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy et relayé par ignorance et par paresse journalistiques, du "premier préfet d'origine maghrébine". Depuis une semaine, lesdits médias et journalistes français sont toujours aussi ignorants et paresseux et relaient donc sans broncher l'information sur le "premier préfet noir".

En 2004 pourtant, certains avaient déjà dénoncé l'escroquerie, le "coup de com'" dans lequel étaient tombés tête en avant la quasi totalité des médias français, ainsi Didier Boulaud, sénateur-maire PS de la Nièvre, dans L'Express du 9 février 2004 (sous le titre "Une supercherie organisée"):

Je tenais à vous faire part - après les lamentables attentats contre le nouveau préfet positivement discriminé - de mon étonnement devant le curieux silence de la plupart des rédactions des grands organes de presse, qui n'ont, à aucun moment, rappelé aux Français que l'initiative de Nicolas Sarkozy de nommer un préfet d'origine maghrébine (voir L'Express du 19 janvier) n'avait rien d'une première. Pourquoi n'avoir pas écrit, par exemple, que Mohamed Bengaouer a été préfet de la Nièvre à partir de 1983, que Madhi Hacène a été préfet de l'Allier en 1982 et a poursuivi sa carrière dans d'autres départements. Et bien d'autres encore... Je le dis tout net: c'est une supercherie organisée par le ministre de l'Intérieur avec la presse pour complice. Au moment où la France se tourne résolument vers un Etat policier, il est inquiétant que la presse se mette prématurément à son service. Liberté, Liberté, quand tu nous quittes...

Voici donc ci-dessus une tentative de recensement de ces préfets (et gouverneur) "noirs", "maghrébins", "musulmans" depuis trois-quarts de siècle. On peut y constater que Pierre N'gahane semble être le premier préfet d'origine africaine subsaharienne, mais ni le premier d'origine africaine, puisqu'il y en a déjà eu plusieurs originaires d'Algérie, et encore moins le premier "noir" puisque de nombreux Afro-Antillais l'ont précédé dans ette fonction ou dans celle, équivalente, de gouverneur colonial.

Parmi les sources consultées, ironiquement (puisqu'elle "casse" justement l'annonce d'une "première"), il en est une on ne peut plus officielle, un communiqué de presse du 13 novembre 2008 de Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, intitulé "Nicolas Sarkozy favorise l’émergence d’une élite aux couleurs de la France". Relevons-y les commentaires suivants:

Patrick KARAM tient toutefois à rappeler que cette nomination s’inscrit dans la continuité de la politique volontariste de Nicolas SARKOZY qui n’a eu de cesse quand il était Ministre de l’Intérieur de relancer l’ascenseur social en procédant à des nominations d’élites représentatives de la diversité française.
Certes, les Français d’outre-mer ont toujours servi la France au plus haut niveau. Depuis 1946 jusqu’en 2003, 6 préfets ultramarins avaient été ainsi nommés : Raphaël PETIT, Martiniquais, en 1963 par Roger FREY, Léon SAINT-PRIX, Martiniquais en 1985 par Pierre JOXE, Jacques IEKAWE, mélanésien, nommé en 1988 en Nouvelle-Calédonie, Pierre LISE, Martiniquais, nommé en 1994 par Charles PASQUA, Georges PADOLY, Martiniquais, nommé en 1994 par Charles PASQUA, Gérard CALIXTE, Martiniquais, nommé en 1997 par Jean-Louis DEBRE.
En quelques années, Nicolas SARKOZY, Ministre de l’Intérieur en a autant fait pour la représentation de la diversité française que sous la IV et Vème République réunies en nommant 4 préfets originaires d’outre-mer (Richard SAMUEL, Guadeloupéen et Gilbert PAYET, Réunionnais, en 2003, Marcelle PIERROT, Guadeloupéenne et Alain ZABULON, Martiniquais, en 2005) et 6 sous-préfets ultramarins, dont un Guyanais encore en activité.
Le Délégué note que sur les 10 préfets ultramarins, huit ont été nommés par la droite. Patrick Karam déplore que la gauche si prompte à donner des leçons ne puisse traduire dans la réalité son discours en faveur de l’égalité républicaine. Les donneurs de leçons qui sévissent à gauche et qui nourrissent leur bonne conscience dans des discours généreux et ouverts devraient s’interroger sur leur comportement au pouvoir qui favorise le corporatisme et le non-renouvellement des élites françaises.
D’ailleurs, si Pierre N’GAHANE est le premier préfet originaire d’Afrique noire, il en est d’autres liés à l’Algérie (Alain BELKIRI-DELUEN, nommé en 1958, Mahdi BELHADDAD nommé en 1960, Madhi HACENE et Mohamed BENGAOUER, nommés en 1982 et 1983 par Gaston DEFFERRE, Roger BENMEBAREK et Mohamed KHIDER, nommés en 1986 par Charles PASQUA, Kamel KHRISSATE, nommé en 1991 par Philippe MARCHAND, Aïssa DERMOUCHE, et Nacer MEDDAH, nommé en 2004 et 2006 par Nicolas SARKOZY)
Ces nominations réalisées surtout par la droite montrent toute la frilosité de la gauche quand il s’agit de sortir des discours et inscrire l’égalité dans la réalité.
Le délégué interministériel qui ne cesse d’œuvrer au sein de l’appareil d’état pour une égalité réelle des Français d’outre-mer poursuivra ses efforts pour favoriser l’émergence d’une élite politico-administrative avec le soutien du Président de la République et des différents ministres concernés.

A lire aussi, sur le site Rue 89, un article de Rémi Leroux, "Un préfet noir, belle opportunité ou "petit coup spectaculaire" ?" (13/11/2008), avec plusieurs extraits audios d'interviews de Pierre N'gahane et diverses réactions à sa nomination. Sur son blog, relayé par Agoravox, Allain Jules signe ce 15/11/2008 un autre article très intéressant, intitulé "La communication abracadabrantesque de Nicolas Sarkozy", dans lequel il fustige "cette presse, plutôt servile à mon goût, [qui] ne fait même pas l’effort de rectifier ses articles, lorsqu’on découvre le pot aux roses".

liste chronologique

voir tableau

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils