Partis de pensionnés

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

Allemagne

Die Grauen – Graue Panther

Australie

Grey Power

Belgique

Un parti néerlandophone de pensionnés, WOW (Waardig ouder worden, vieillir dignement) a brièvement existé dans les années 1990[1].

Aux élections communales et provinciales de 2012, un Parti des pensionnés s'est présenté dans quelques communes de la province de Liège.

Israël

Le parti des pensionnés israéliens, se situant plutôt à gauche sur le plan social, a été créé dans les années 1990, au départ par un ex-député travailliste, Nava Arad, et s'est présenté sans succès à diverses élections législatives sous des dénominations différentes, Gimla'ey Israel (Les Pensionnés d'Israël) en 1996, l. Il a fini par obtenir 7 sièges (5,9%) aux législatives de 2006 à la Knesset sous la dénomination Gil (Gimlaey Israel Laknesset, Les retraités d'Israël à la Knesset), ce qui lui a permis d'intégrer la coalition gouvernementale de centre-gauche avec deux portefeuilles ministériels (celui de la santé et celui des pensionnés) et de s'intégrer au parti Kadima du premier ministre. Aux législatives suivantes en 2009, ce parti n'a obtenu que 0,52% et a disparu du parlement, son score en 2013, cette fois sous la dénomination Dor, étant encore plus marginal, 0,16%[2].

Un autre parti de pensionnés, Le Pouvoir aux pensionnés, s'est présenté sans succès aux législatives de 1999, puis aux municipales de 2003 où il a battu la liste du maire sortant à Tel Aviv[2].

Italie

Dès la deuxième moitié des années 1980, diverses organisations déclarant souhaiter représenter les pensionnés présent, seules ou en cartel avec d'autres, des listes aux élections italiennes. Il y a d'abord le Partito Nazionale Pensionati, dont furent issus en 1987 les Pensionati Uniti (fondés par Filippo de Jorio) et en 1991 le Movimento Pensionati (fondé par Roberto Olivato), les deux finissant par se présenter ensemble aux législatives de 2006. Le Movimento Pensionati Uomini Vivi a quant à lui été mis sur pied par l'ex-sénateur démocrate-chrétien Luigi D'Amato, et s'est présenté aux législatives de 1992 au sein de la liste de cartel Federalismo Europa Autonomie. Le Partito Pensionati, se situant au centre-droit, apparemment le seul de cette lignée à avoir survécu, a quant à lui été fondé en 1987 par Carlo Fatuzzo et s'est présenté à diverses élections provinciales et régionales, obtenant un siège dans les conseils régionaux du Piémont, de Ligurie et de Lombardie, puis un siège au Parlement européen en 1999, et à nouveau en 2004, son eurodéputé siégeant au sein du Parti populaire européen, ses conseillers régionaux soutenant les exécutifs de centre-droit. Par contre, aux élections régionales de 2005, il s'allie selon les régions à des cartels de centre-gauche ou de centre-droit[3].

Pays-Bas

Plusieurs partis de pensionnés ont participé aux élections néerlandaises, 50+ notamment.

Voir aussi

Sources

  1. Waardig ouder worden, Wikipédia en néerlandais
  2. 2,0 et 2,1 Dor, Wikipédia en anglais
  3. Partito Pensionati, Wikipédia en italien
Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils