Participation politique des Algériens musulmans en métropole après l'indépendance

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat(e)s d'origine non-européenne du FN
Bibliographie
Modifier

Le statut des Français musulmans d'Algérie établis en métropole au moment de l'indépendance de l'Algérie

Le statut des Français musulmans d'Algérie établis en métropole après l'indépendance de l'Algérie

Les premiers élus français musulmans d'Algérie en métropole après l'indépendance

Saint-Sauveur-des-Pourcils/Saint-Sauveur-Camprieu (Gard)

1965: "Dans le Gard, dès leur installation, deux anciens harkis sont élus conseillers municipaux de la commune de Saint-Sauveur-des-Pourcils[1], dont dépend le hameau de Villemagne[2] [3]."

Rosans (Hautes-Alpes

1965: "A Rosans, dans les Hautes-Alpes, un autre ancien harki est élu au second tour sur la liste du maire sortant", le socialiste Raymond Hugues[4] [3].

Voir aussi

Participation politique des Pieds-noirs en métropole après l'indépendance

Articles connexes

Sources

  1. qui a changé de nom en 1987 pour devenir Saint-Sauveur-Camprieu
  2. ancien site minier (plomb et zinc) où avait été installé un "hameau de forestage" peuplé de 75 familles de harkis
  3. 3,0 et 3,1 Fatima Besnaci-Lancou et Abderahmen Moumen, Les Harkis, Editions Le Cavalier bleu, collection Idées reçues, 2008 ISBN 9782846702089
  4. SFIO, puis PS, maire de 1947 à 1992
Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils