Parti pied-noir

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

"L’un des premiers objectifs du parti de Christian Schembré, qui veut s’exprimer au nom des 3,5 millions des pieds-noirs et harkis de France, est bien de faire battre les candidats qui approuvent le 19 mars comme date officielle du souvenir des victimes de la guerre d’Algérie. Réclamant une vraie reconnaissance de l’identité des rapatriés (avec, par exemple, la création d’un espace télévisuel spécifique), il dénonce aussi la pression fiscale."[1]

"Une trentaine de rapatriés ont été élus aux municipales de 2001 dans de petite communes du sud sous l'étiquette du parti pied-noir (PPN), selon son président Christian Schembré."[2]

Sources

  1. "Les petits partis fleurissent à l’envi au printemps", Le Midi libre, 29 mai 2002
  2. Les pieds-noirs du Midi cultivent le souvenir du "paradis perdu", AFP, 3 juillet 2002

A lire aussi

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils