Nous contre eux

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

Youssef Slassi
conseiller communal SP.A à la Ville d'Anvers

source: Youssef Slassi, "Wij tegen hen", De Standaard, 23 novembre 2004 (traduit du néerlandais par Pierre-Yves Lambert pour le site Minorités.org)

Depuis quatre ans, j'entends que "les allochtones" ne peuvent pas amener de conflit à Anvers, mais le VLD ne fait rien d'autre ces dernières semaines qu'importer lui-même différents conflits.

Le nouveau poète de la Ville Ramsey Nasr [ndPYL Néerlandais d'origine palestinienne] est baîllonné avant même qu'il ait pu commencer son mandat, simplement parce qu'il a écrit dans De Standaard que dans la question palestinienne le droit international et les résolutions des Nations Unies doivent être respectés par toutes les parties.

Ensuite il y a l'incident néerlandais où deux extrêmes se sont croisés dans les rues d'Amsterdam, avec hélas pour conséquence la mort de Theo Van Gogh. Le ministre de l'Intérieur Patrick Dewael a immédiatement importé cet incident et l'a récupéré pour son propre profilage politique, sur le dos d'une communauté qui n'est pas en mesure de se défendre solidement.

Pourquoi les musulmans devraient-ils s'excuser pour un incident dans lequel est impliqué quelqu'un qui se réclame de l'islam, mais qui agit en contradiction avec tous les prescrits de cette religion ? Dans le coran il est clairement mentionné que l'assassinat ne peut être commis sous aucune condition. Les musulmans ne se sentent en aucune manière concernés et ne s'identifient pas avec l'auteur. Quand un catholique comment un assassinat, la société ne s'attend tout de même pas non plus à ce que le pape s'excuse à chaque fois publiquement ?

Il est déjà trop évident que certains politiciens mènent le débat d'une façon intellectuellement malhonnête, pour leur propre intérêt politique. On dit que dans certaines mosquées à Anvers des "prêches de haine" sont donnés, mais on n'arrive toujours pas à en donner un exemple. Du reste, tous les services de renseignements qui s'occupent du terrorisme ont témoigné dans les différents médias ces derniers jours qu'il n'y a aucune indication que des mosquées radicales existent en Belgique ou que des imams radicaux sont actifs dans ce pays.

Ca a duré plus de 25 ans avant que des arrêtés d'exécution soient mis en place concernant la reconnaissance de l'islam. Mais à cause du plat opportunisme politique de ces dernières semaines, toutes sortes de mesures sont maintenant proposées pour en arriver à un meilleur contrôle de ce même islam. Ainsi, les efforts et les réalisations des dernières 25 années sont remis en question. Oublie-t-on le principe d'égalité ? L'islam est une religion mondiale reconnue et doit être traitée de la même manière que les autres religions reconnues en Belgique.

Toutes les mosquées à Anvers mènent depuis déjà dix ans une politique d'ouverture. Elles organisent chaque année une journée portes ouvertes et elles travaillent d'une façon constructive avec les divers services municipaux et avec la cellule diversité de la police. Elles veulent ainsi renforcer la position des jeunes Marocains dans la société et se pencher sur les problèmes de société. Diverses mosquées affichent déjà depuis des années les prêches des imams afin que tout qui s'y intéresse puisse les lire. Et il y a aussi des prêches en néerlandais.

Nous devons abandonner la vision du "nous contre eux" et surtout continuer à communiquer entre nous. Nous ne pouvons pas chercher les contradictions, mais bien ce qui nous relie.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils