Noor

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

La "parti" NOOR est un Parti musulman belge qui a été créé à l'occasion des élections législatives belges de juin 1999. En 2012 la dénomination Islam a été adoptée pour ce qui semble être la même organisation.

Historique

Ce groupuscule qui n'a jamais compté plus de dix membres (entre 3 et 10), est dirigé par son fondateur Redouane Ahrouch, un Belge d'origine marocaine qui est un des membres fondateurs de la mosquée chiite Reda à Anderlecht[1]. Il nie ou évite de répondre quant à son adhésion à l'islam chiite, mais les chiites vivant en minorité parmi des sunnites peuvent pratiquer la taqiya, la dissimulation de leur identité chiite, pour se protéger d'exactions dont ils ont souvent été victimes.

Après deux participations électorales en 1999 et en 2003, Noor a disparu de la scène médiatique et politique, puis Ahrouch s'est allié au Parti jeunes musulmans d'Abdullah Bastin (autre "parti" comptant moins de dix adhérents) pour former une liste Musulmans.be aux régionales de 2009.

Le fondateur de Noor a mis sur pied des listes dénommées "Islam" aux élections communales de 2012 dans trois communes bruxelloises, deux listes d'une personne à Anderlecht et à Molenbeek, une liste de deux personnes (père et fille) à Bruxelles-Ville. Les candidats anderlechtois et molenbeekois ont été élus. Il ne s'agit toutefois que de listes locales, Noor et son programme n'ont jamais cessé d'exister et semblent rester le point de référence de Redouane Ahrouch, l'adresse courriel indiquée en première page du site Islam2012 reste d'ailleurs noor@belgacom.net et il y a un lien du site islam2012.be (page "Anderlecht") vers le site de Noor toujours en ligne.

Programme

Le programme de NOOR tel qu'archivé en 2001-2003[2]) ressemble fort à ceux de partis de la droite chrétienne belge comme feu le Parti libéral chrétien (PLC, le reliquat de l'aile droite du Parti social chrétien qui n'avait pas adhéré au Parti réformateur libéral) ou les Chrétiens démocrates fédéraux (CDF, scission unitariste et christianiste du PSC quand il se transforma en CDH), mélange de conservatisme religieux, de poujadisme et de sécuritarisme, entre autres:

3. Suppression de la T.V.A. (introduite officiellement en 1971) afin d'augmenter le pouvoir d'achat.
4. Suppression de l'IMPÔT SUR LE TRAVAIL afin d'optimaliser le marché de l'emploi.
5. Suppression des 32 autres TAXES (taxe de circulation, redevance Radio -TV, taxe régionale,…).
6. Suppression des CONTRIBUTIONS (disparition des fiches de déclarations d'impôts).
19. DROIT A LA VIE : Pénaliser l'AVORTEMENT ainsi que l'EUTHANASIE.

Il y a aussi plusieurs propositions qui pourraient avoir des origines personnelles, sachant que le rédacteur du programme et fondateur du parti a connu un divorce, le point 15 par exemple.

- sévérité pour les divorces (voire qui est en cause)
- alléger la procédure de divorces (durée et coût)
- revoir le régime des entretiens (pensions alimentaires)
- favoriser les remariages, entre-autre par des primes financières

Un point original, non seulement la séparation des sexes à l'école, dans les piscines et les transports en commun (Ahrouch est chauffeur de bus), mais également dans les... patinoires (point 16)

Certains lieux publics devront être réservés qu’aux personnes du même sexe.
Ce sont :
- les établissements scolaires ;
- les lieux de loisirs (piscines, patinoires,…) ;
- les transports en commun.

Un point 25 certainement partagé par tout parti de droite qui se respecte et par les fédérations d'entreprises.

Au 1er janvier 2001, ils étaient en Belgique, 930.000 agents d’état (fonctionnaires pour la plupart) ; soit 1 pour 11 habitants !
En privatisant toutes les sociétés privatisables, le nombre d’agent d’état va fortement diminuer. Avec la suppression de certains départements ministériels (taxations, redevances, …) et la restructuration de centaines d’administrations publiques, le nombre de fonctionnaires sera rabaisser à quelques 250.000 agents.

Les républicains américains, le CDF et le PDC de Christine Boutin sont certainement d'accord avec sa position sur l'homosexualité:

Quant aux problèmes de l’homosexualité, l’état doit cesser d’encourager ces actes immoraux qui troublent le bon fonctionnement de la société et aussi protéger la population de ces dérives.
En coupant entre-autre les vivres (deniers publics) aux centaines d’associations à caractère homosexuel (et lesbiennes) recensées en Belgique.
Il est invraisemblable que c’est avec l’argent des contribuables que les cérémonies de « mariages » homosexuelles sont célébrées dans les locaux des administrations communales.

Idem pour l'interdiction de la "débauche".

Les entreprises du sexe (pornographie, sex-shops,…) devraient être bannies de notre territoire.

Le point sur le droit différencié des hommes et des femmes à hériter du conjoint est clairement une proposition à caractère discriminatoire

L'héritage revenant au mari ou à l'épouse
Si une femme meurt sans laisser d'enfants, la moitié de son patrimoine échoit à son mari survivant, et l'autre moitié à ses autres héritiers. Mais au cas où elle aurait des enfants de son mari survivant, ou d'un précédent mariage, son époux survivant héritera du quart de la succession, et le surplus ira aux autres héritiers.
Si un homme meurt sans avoir d'enfants, le quart de sa succession revient à son épouse survivante, et le reste aux autres héritiers. Mais au cas où il aurait des enfants (de son épouse survivante ou d'une union précédente), l'épouse survivante hériterait du huitième de la succession, le surplus allant aux autres héritiers.

élections législatives fédérales de 1999

affiche de 1999

Ce parti a présenté un unique candidat à la Chambre (au lieu de 22) en 1999, plus trois suppléants, dont une femme ("belge de souche"), et a recueilli 1.244 voix, soit 0,2% du total dans l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Par comparaison, à ces mêmes élections, dans le même arrondissement, neuf candidats originaires de pays musulmans (Maroc, Algérie, Egypte, Turquie) sur des listes de partis traditionnels (Ecolo, PS, PRL-FDF, PSC) avaient recueilli chacun sur leur nom un nombre de votes supérieur à l'ensemble de la liste NOOR.

effectif
1. AHROUCH Redouane 
suppléants
1. BENADEN Hassan
2. SCHEPPERS Marie-Dominique
3. MADAMO Jawe

élections communales de 2000

Aux communales de 2000, NOOR n'a pas été capable de rassembler suffisamment de candidats et surtout de signatures d'électeurs pour pouvoir présenter des listes dans un nombre suffisant de communes bruxelloises, et a finalement décidé de jeter l'éponge et d'appeler à l'abstention.

élections législatives de 2003

Noor a présenté une liste dans l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde à la Chambre, comme en 1999, avec un score un peu inférieur (1.141 voix, 0,14%), mais surtout marginal par rapport à celui du PCP (8.258 voix, 0,98%)[3]. Ce fut la dernière participation électorale de Noor.

Effectifs	(nombre de voix) 	
1 	Ahrouch Redouane	494			 
2 	D'Khissi Nabila	        234		 
Suppléants		
1 	Izi Ider	        178	
2 	Ahrouch Myriam	        178		
3 	D'Khissi Noredhine	185		 
4 	Ahrouch Sabah	        145			 
5 	Khamal Rachid	        180			 
6 	D'Khissi Anissa	        237

élections régionales bruxelloises de 2009

Une liste musulmans.be a été présentée en commun par Noor et le Parti jeunes musulmans. Le leader du Parti citoyenneté prospérité, Bassam Ayachi, ainsi que son adjoint Raphaël Gendron, étant détenus dans une prison italienne, il n'y a donc pas eu de liste musulmane concurrente.

élections communales de 2012

Voir Islam

Sources

  1. cf. Moniteur belge du 1er décembre 1994
  2. archivé en 2001
  3. "Élections 2003 - Résultats des listes - Chambre des Représentants - Circonscription de Bruxelles-Hal-Vilvorde", SPF Intérieur

Liens externes

Filmographie

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils