NIDA Rotterdam

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Électeurs, candidats et élus d'origine non-européenne aux Pays-Bas
Parlementaires
Élections municipales
1998 (à Bijlmer) - 2002 - 2006 - 2010 (à Venlo) - 2014 - 2018
Partis musulmans - Listes allochtones
modifier
NIDA Rotterdam (Nidaa, نداء signifie l'appel en arabe) est un parti politique local musulman progressiste de Rotterdam (Pays-Bas).

NIDA a été fondé fin 2013 dans la perspective des élections municipales néerlandaises du 19 mars 2014 par des Néerlandais musulmans d'origines diverses, ses trois figures de proue, Nourdin El Ouali, Mohamed Talbi (tous deux Marocains) et Aydin Peksert (Turc), sont issus de partis néerlandais de gauche, les Verts (GL, Groenlinks) et les travaillistes (PvdA), les deux premiers ont déjà siégé au conseil communal de Rotterdam, Talbi (PvdA) en 2006-2010, El Ouali en 2010-2014 (GL).

Dès sa première participation électorale, NIDA a immédiatement obtenu deux sièges au conseil municipal et sept aux conseils de districts. En juin 2017, Mohamed Anfal, patron de café et unique conseiller municipal Leefbaar (parti local, droite populiste, principal groupe au conseil municipal et au sein de la coalition qui dirige Rotterdam) d'origine marocaine a quitté ce parti pour rejoindre NIDA, ce qui semble assez rare dans la culture politique aux Pays-Bas: en général, quand un élu est en désaccord avec son parti, il siège comme indépendant et/ou crée son propre parti, mais les "transfuges" sont inhabituels. A partir de juin 2017, NIDA compte donc trois conseillers municipaux[1].

NIDA et les autres partis musulmans néerlandais

Sur sa page facebook, ses responsables donnaient la définition suivante en mars 2014:

"NIDA, un mouvement/parti politique avec un ADN rotterdamien et une inspiration islamique, parce que nous croyons en Rotterdam[2]."

Selon sa figure de proue Nourdin El Ouali, interviewé en août 2014[3],

“We don’t call ourselves a Islamic political party, because we don’t want to limit our target audience to only Muslims. We aim to serve all people in Rotterdam, based on the inspiration we take from the Qur’an. We aim to achieve our objectives well within the boundaries of this country’s constitution while we seek to realize the Islamic core values.”
“When we are able to mobilize so many people, it shows we are no longer a group that can simply be ignored. We are now well organized and able to deliver a peaceful and strong response to the injustice we witness in the world around us"
“The people that voted us in have seen a huge gap between the political discourse and the actual reality within our society. While politicians still treat Muslims or ethnic minorities as second class citizens which still need to prove they are part of this society, in reality Muslims are already fully part of the multicultural and very diverse population which has been shaping the society we live in for years.
“We don’t feel victimized but let our voice be heard, in society and in local politics. We are not guests in Rotterdam, we are Rotterdam.”

NIDA n'a participé à aucune élection depuis les municipales de 2014. Il participera à celles de mars 2018. Il n'a pas de relais dans les autres villes, et pendant la campagne électorale de 2014 un candidat (élu sortant du PVV populiste de Geert Wilders, entretemps converti au salafisme pro-saoudien) d'un des partis musulmans locaux de La Haye (PvdE) s'en est à diverses reprises virulemment pris à NIDA sur les réseaux sociaux, mettant en doute la conformité islamique de celui-ci.

De nombreux partis locaux sont représentés dans les conseils municipaux néerlandais, en plus des nombreux partis politiques nationaux, conséquence du scrutin proportionnel quasi intégral. Le seul nouveau parti national issu de partis locaux a été Leefbaar ("Vivable"), un parti populiste surtout connu pour avoir sollicité le leadership de Pim Fortuyn en 2002.

Après le succès de NIDA lors de sa première participation électorale, la question de la mise sur pied d'un parti musulman au niveau national s'est à nouveau posée. L'analyste politique Peter van Heemst, ancien parlementaire et tête de liste travailliste à Rotterdam aux municipales de 2006, estimait en novembre 2014 plus prometteur que le parti s'étende d'abord en 2018 à trois ou quatre autres villes avant de présenter une liste aux législatives[4].

Dès la création du parti Denk le 9 février 2015, des observateurs ont spéculé sur un éventuel ralliement collectif de NIDA, en raison de nombreuses convergences programmatiques. Le jour même, Nourdin El Ouali a été interviewé à ce sujet, et a répondu "Je leur souhaite beaucoup de succès mais nous menons notre propre chemin à notre propre rythme". Un des deux députés turcs ex-travaillistes fondateurs de Denk, Tunahan Kuzu, a été conseiller municipal à Rotterdam, et selon El Ouali ils ont ouvertement tout copié sur NIDA, mais "l'original vaut toujours mieux que la copie" et (réflexion typiquement néerlandaise), "nous ne sautons pas sur le porte-bagages d'un vélo qui nous appartient". Se disant adepte de la "croissance durable", il n'a pas écarté un développement national de NIDA, mais "d'abord dans des autres villes et villages[5]".

Au lendemain de la (pseudo-)tentative de putsch en Turquie, des élus démocrate-chrétien (CDA, droite) et socialiste (SP, extrême gauche) on critiqué l'élu et cofondateur de NIDA Aydin Peksert pour avoir prononcé en turc lors d'un rassemblement de Turcs devant le consulat de Turquie à Rotterdam une allocution dans laquelle il parlait d'"Erdogan, notre leader", "mon pays et notre leader" et clamait que ces manifestants "sont tous des représentants de la République de Turquie". L'intéressé a ultérieurement précisé qu'il était présent en soutien à la démocratie en Turquie, et que le dirigeant élu actuel de ce pays est Erdogan[6]".

Positions sur les questions de société

Nourdine El Ouali: 'Wie denkt het recht te hebben om lhbt'ers te discrimineren of uit te sluiten, heeft het mis. Wij zijn allen gelijkwaardig en vormen een eenheid in al onze diversiteit. Het is van belang dat minderheden zich niet tegen elkaar uit laten spelen door de gevestigde orde. Wat je opvattingen ook zijn, ook over elkaar: we moeten principieel zijn in ons gemeenschappelijk verzet tegen uitsluiting en marginalisering. Racisme, islamofobie, homofobie, antisemitisme en seksisme zijn allemaal kinderen van angst en haat. Wij willen de strijd hiertegen consequent, resoluut en solidair voeren.'[7].

Dirigeants du parti

situation au 14 février 2014[8]

  • Président: Mohamed Talbi (expert en entreprises, directeur d'école, 41 ans), ancien conseiller communal (2006-2010) du Parti travailliste[9]
  • Secrétaire: Randa Hussien (juriste, 26 ans)
  • Trésorier: Asghar Din (entrepreneur, pharmacien, 40 ans)
  • Administrateur: Nurullah Gerdan (expert en administration, 24 ans)
  • Administrateur: Mustafa Erdogan (manager, 26 ans)

Historique (2014-2017

Elections municipales de 2014

Résultats

commune/territoire année d'élection voix pourcentage élu(s)
Rotterdam 2014[10] 10.322 4,8% 2
Rotterdam - Charlois 2014[11] 1.121 7,14% 2
Rotterdam - Delfshaven 2014[12] 2.265 10,34% 2
Rotterdam - Feijenoord 2014[13] 2.370 11,09% 2
Rotterdam - Noord 2014[14] 1.567 8,53% 1

Composition des listes

La liste au conseil municipal était menée par un conseiller municipal ex-Groenlinks, Nourdin El Ouali (32 ans), qui avait déclaré quitter son parti en décembre 2013 "pour une meilleure offre". Le deuxième sur la liste est Aydin Peksert (31 ans), un juriste d'origine turque jusqu'il y a peu membre du Parti travailliste (PvdA)[15].

Rotterdam (conseil municipal)

Voix de préférence (résultats officiels)

Liste complète pour le conseil municipal de Rotterdam[16]

  1. Nourdin El Ouali - Ervaren politicus, pedagoog, docent, activist voor Gaza. 32 jaar. Volgt z'n hart. Gelooft in de kracht van onze oproep, jouw stem!
  2. Aydin Peksert - Rotterdammer in hart en ziel. Jurist, 31 jaar. Jaren actief voor de talentontwikkeling van jongeren en studenten, o.a. als mede-oprichter van studentenvereniging NIF.
  3. Samila Afkir - Gedragsdeskundige bij forensische behandel kliniek en trainer van moeders. 33 jaar. Zet alle Rotterdammers in hun kracht.
  4. Rabia Orhan - Projectleider (34) bij Dona Daria, kenniscentrum vrouwenemancipatie. Studiebegeleider en Godsdienstdocente. Sportief, creatief en leergierig.
  5. Iqbal Din - Ervaren politicus in Feijenoord. Die ziet dat het anders moest. NIDA is nodig om daadwerkelijk gehoor te geven aan onze oproep, jouw stem.
  6. Bas van Noppen - Bedrijfskundige. Project manager ICT internationaal. Actief bij diverse sociale stichtingen en initiatieven. Milieu en zorg daarin ligt nog veel winst voor Rotterdam.
  7. Emin Erdogan - Bestuurskundige, 23 jaar jong. Maatschappelijk betrokken en actief binnen een jongerenorganisatie in Rotterdam Noord.
  8. Mohamed Talbi - Bestuurder in het islamitisch onderwijs. 41 jaar. Ervaren politicus. Kent de gevestigde politiek. Weet dat het anders moet.
  9. Hulya Bozok - Delfshaven. Passie voor onderwijs. Docente geschiedenis en maatschappijleer in het VO en museumdocent in Historisch Museum Rotterdam.
  10. Laila El Amrani - Betrokken met het welzijn van alle Rotterdammers. Mantelzorger. Studeert Laboratoriumtechnieken. Actief bij st. Kracht van de Vrouw, Feijenoord.
  11. Mustafa Talib (ancien membre du CDA)- SPH-docent op de Hogeschool. 38 jaar. 15 jaar ervaring in Rotterdamse zelforganisaties. Expertise: opgroeien in de grote stad en de uitdagingen hierbij voor professionals.
  12. Mohamed Qasam Hussein - Maatschappelijk betrokken en onder meer actief binnen de jongerencommissie van Majid Ghausia in Feijenoord.
  13. Jeroen Schilder - Socioloog, bestuurskundige, cultureel maatschappelijk vormer op het gebied van godsdienst en samenleving. Actief voor religieuze en maatschappelijke organisaties.
  14. Mustafa Dogan - Accountant en bedrijfseconoom. Finance manager bij AKAR NL BV. Eerder actief als coördinator bij een jeugdinstelling nu actief binnen NIF voor jongeren.
  15. Mustafa Erdoğan - Manager. Vervult daarnaast maatschappelijke en bestuurlijke functies eerder o.a. bij ‘Birlik Jongeren’ en nu als vestigingsadviseur bij ‘NIF Jongeren’.
  16. Latifa Azaouyat - Sociaal Juridisch Dienstverlener. Paraat voor gelijke kansen en rechten. Schuldhulpmaatje bij stichting DOCK en actief in vrouwencommissie ICC Al Wahda.
  17. Abdelhafid Bouzidi
  18. Isa Kandemir - Verschillende moskee-organisaties bestuurt en opgericht, waaronder SPIOR. Actieve ondersteuning aan het Islamitische onderwijs in Rijnmond, waaronder het leerlingenvervoer.

Rotterdam-Charlois

  1. Hussain, M.Q. (Qasam) (m) 539 (élu)
  2. Azaouyat, L. (Latifa) (v) 373 (élue)
  3. Talbi, M. (Mohamed) (m) 209

total 1.121

Rotterdam - Delfshaven

  1. Bozok, H. (Hülya) (v) 583 (élue)
  2. Peksert, A. (Aydin) (m) 621 (élu)
  3. El Ouali, N. (Nourdin) (m) 1061

total 2.265

Rotterdam - Feijenoord

  1. Doğan, M. (Mustafa) (m) 980 (élu)
  2. El Amrani, L. (Laila) (v) 616 (élue)
  3. Din, M.D.I. (Iqbal) (m) 402
  4. Chiadmi, Z. (Zakaria) (m) 177
  5. Erdoğan, M. (Mustafa) (m) 195

total 2.370

Rotterdam - Noord

  1. Erdoğan, E. (Emin) (m) 703 (élu)
  2. Menouar, M. (Mohammed) (m) 360
  3. Evecen, A. (Ahmet) (m) 257
  4. Bouzidi, A. (Abdelhafid) (m) 166
  5. Kandemir, I. (Isa) (m) 81

total 1.567

Sources

  1. Pierre-Yves Lambert, "Un élu "marocain de service" au centre de la crise politique municipale à Rotterdam", Suffrage universel (Liste de diffusion), 29 juin 2017
  2. NIDA een politieke beweging/partij met Rotterdams DNA en islamitische inspiratie, omdat we geloven in Rotterdam
  3. Nourdeen Wildeman, "Netherland’s Rising Islamic Party", On Islam, 31 août 2014
  4. Peter van Heemst, "NIDA en de kansen van een landelijke moslimpartij", Vers Beton (magazine de Rotterdam), 7 novembre 2014
  5. Mark Hoogstad, "Nida: fusie met Denk geen optie", Algemeen Rotterdams Dagblad, 10 février 2015
  6. Ariana Manduzai, "‘Onze leider Erdogan’: raadslid Rotterdam onder vuur na speech", Elsevier, 22 juillet 2016
  7. Nadia Ezzeroili, "Marokkaans-Nederlandse heteroseksuelen steunen lhbt'ers in eigen kring", De Volkskrant, 30 juillet 2016
  8. Bestuur, Site de NIDA, consulté le 14 février 2014
  9. Nous écrivions en 2006: "directeur d'une école primaire islamique, né en 1973 à Rotterdam (d'origine marocaine), élu (PvdA) depuis 2006; sur le site de campagne du PvdA il était indiqué que "Mohamed est un grand talent politique, mais choisit provisoirement de ne pas siéger dans le groupe communal." Il a toutefois été élu grâce aux voix de préférence.", candidat en 20ème position, 1.949 voix de préférence, 10ème en voix (18 élus), in: Pierre-Yves Lambert, "Les élections municipales et les allochtones à Rotterdam en 2006", Suffrage universel (ancien site), 20 mars 2006
  10. Résultats officiels, Ville de Rotterdam
  11. Résultats officiels pour le conseil territorial de Charlois, Ville de Rotterdam
  12. Résultats officiels pour le conseil territorial de Delfshaven, Ville de Rotterdam
  13. Résultats officiels pour le conseil territorial de Feijenoord, Ville de Rotterdam
  14. Résultats officiels pour le conseil territorial de Noord, Ville de Rotterdam
  15. Nicolai Brannan/ANP, "GroenLinks-raadslid naar moslimpartij Nida", Dichtbij.nl, 14 janvier 2014
  16. Raad, Site de NIDA, consulté le 14 février 2014

Liens externes

Iconographie

  • NIDA sur la Tractothèque
Traduction: "NIDA Parce que nous croyons en Rotterdam" Débat: "Musulmans à Rotterdam: en route vers (plus d') l'influence politique" "lieu: Mosquée Mevlana, place Mevlana 1, Rotterdam" "début: 18h30 (commence après la prière isha de fin de soirée)" (source: page Facebook du parti)
Traduction de la légende sur la photo:
"Mauvais temps pour le Parti travailliste: pas de bétail électoral dans notre mosquée "
Traduction du texte de la carte postale:
"Cher Parti travailliste,

J'ai longuement hésité, mais maintenant je m'y mets vraiment. Après des tentatives réciproques d'essayer à nouveau, je suis sûr que je mérite mieux. Nous ne sommes tout simplement pas assortis l'un avec l'autre.
Tu es surtout occupé avec ton ex, qui t'a quitté pour la droite. Je ne peux tout simplement pas être moi-même avec toi. Qui je suis, ma croyance et ce que je fais pour nous deux, tu ne le prends pas au sérieux.
Ca n'est pas ta décision, c'est la mienne. Il est temps que je vole de mes propres ailes.
Je sens que toi non plus tu ne veux pas qu'on continue ensemble. Allez ! Mieux vaut que tu continues sans moi (sans ma voix) !
Tendrement,

L'électeur NIDA"
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils