Müserref Camoglu : Différence entre versions

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{bruxelles}} Müseref Camoglu est une journaliste turco-belge, elle est la plus ancienne Turco-Belge à avoir été candidate à des élections en Belgique, à l'exceptio... »)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{bruxelles}}
 
{{bruxelles}}
Müseref Camoglu est une journaliste turco-belge, elle est la plus ancienne Turco-Belge à avoir été candidate à des élections en Belgique, à l'exception de Mateo Alaluf, candidat PS aux communales à Woluwe-Saint-Pierre en 1983<ref>les élections de 1982 avaient été annulées</ref> et en 2018.
+
Müseref Camoglu, née en 1960 en Turquie, est une journaliste turco-belge, elle est la plus ancienne Turco-Belge à avoir été candidate à des élections en Belgique, à l'exception de Mateo Alaluf, candidat PS aux communales à Woluwe-Saint-Pierre en 1983<ref>les élections de 1982 avaient été annulées</ref> et en 2018.
  
Sa première fois, c'était sur la liste Volksunie aux élections communales à Bruxelles-Ville en 1994, année où elle était l'unique candidate turco-belge dans les dix-neuf communes bruxelloises<ref>sans compter deux autres candidats belges originaires de Turquie appartenant à des minorités non-turques, Antoine Akayyan, ex-"Erol Akay", et ? (Syriaque)</ref>.
+
Elle a travaillé à l'émission télévisée "Babel" à la BRTN, qui s'adressait aux personnes d'origine marocaine et turque en Flandre<ref>''Bareel'', XV, 57, octobre 1994, pp.21-25</ref>. Par la suite, elle fut engagée au cabinet de Vic Anciaux, secrétaire d'Etat (Volksunie) au sein du gouvernement régional bruxellois, en charge de la cohabitation, ce qui l'amena à demander à figurer (en douzième position) sur la liste Volksunie aux élections communales à Bruxelles-Ville en 1994, année où elle fut l'unique candidate turco-belge dans les dix-neuf communes bruxelloises<ref>sans compter Antoine Akayyan, ex-"Erol Akay", Arménien né à Istanbul</ref>. Elle obtint 35 voix. La Volksunie perdit de justesse son unique siège bruxellois cette année-là avec 1.590 voix, en concurrence avec le Vlaams Blok qui en remporta un avec 1.767 voix (3,3%). Elle était à nouveau candidate de ce parti aux régionales en mai 1995, elle y décrocha 112 voix, passant de la huitième place sur la liste à la onzième en voix de préférence (treizième en incluant les suppléants).
  
 
En 1999, elle figurait en septième place sur la liste VLD-Volksunie-ID21 aux régionales bruxelloises.
 
En 1999, elle figurait en septième place sur la liste VLD-Volksunie-ID21 aux régionales bruxelloises.
Ligne 9 : Ligne 9 :
  
 
En 2014, elle était encore candidate sp.a à la Chambre dans l'arrondissement électoral de Bruxelles-Capitale<ref>[http://elections2014.belgium.be/fr/cha/preferred/preferred_CKC21004_2000113.html Résultats officiels 2014]</ref>.
 
En 2014, elle était encore candidate sp.a à la Chambre dans l'arrondissement électoral de Bruxelles-Capitale<ref>[http://elections2014.belgium.be/fr/cha/preferred/preferred_CKC21004_2000113.html Résultats officiels 2014]</ref>.
 +
 +
[[catégorie:candidat.e belge d'origine turque|Camoglu]]
 +
{{chantier}}

Version du 28 janvier 2020 à 13:23

La participation politique des Bruxellois.es d'origine non-européenne
Élections régionales
1989 - 1995 - 1999 - 2004 - 2009 - 2014 - 2019
Élections communales
1976 - 1982 - 1988 - 1994 - 2000 - 2006 - 2012 - 2018
Conseils consultatifs communaux des immigrés
Membres du Parlement bruxellois - Échevin.e.s, président.e.s de CPAS et bourgmestres
Résultats officiels des élections
Belgique
modifier

Müseref Camoglu, née en 1960 en Turquie, est une journaliste turco-belge, elle est la plus ancienne Turco-Belge à avoir été candidate à des élections en Belgique, à l'exception de Mateo Alaluf, candidat PS aux communales à Woluwe-Saint-Pierre en 1983[1] et en 2018.

Elle a travaillé à l'émission télévisée "Babel" à la BRTN, qui s'adressait aux personnes d'origine marocaine et turque en Flandre[2]. Par la suite, elle fut engagée au cabinet de Vic Anciaux, secrétaire d'Etat (Volksunie) au sein du gouvernement régional bruxellois, en charge de la cohabitation, ce qui l'amena à demander à figurer (en douzième position) sur la liste Volksunie aux élections communales à Bruxelles-Ville en 1994, année où elle fut l'unique candidate turco-belge dans les dix-neuf communes bruxelloises[3]. Elle obtint 35 voix. La Volksunie perdit de justesse son unique siège bruxellois cette année-là avec 1.590 voix, en concurrence avec le Vlaams Blok qui en remporta un avec 1.767 voix (3,3%). Elle était à nouveau candidate de ce parti aux régionales en mai 1995, elle y décrocha 112 voix, passant de la huitième place sur la liste à la onzième en voix de préférence (treizième en incluant les suppléants).

En 1999, elle figurait en septième place sur la liste VLD-Volksunie-ID21 aux régionales bruxelloises.

En 2012, elle était candidate sur la liste N-VA aux communales, toujours à Bruxelles-Ville.

En 2014, elle était encore candidate sp.a à la Chambre dans l'arrondissement électoral de Bruxelles-Capitale[4].

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
  1. les élections de 1982 avaient été annulées
  2. Bareel, XV, 57, octobre 1994, pp.21-25
  3. sans compter Antoine Akayyan, ex-"Erol Akay", Arménien né à Istanbul
  4. Résultats officiels 2014
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils