Les Juifs de Roumanie et la nationalité roumaine

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

La première constitution de la Roumanie moderne en 1866 (article 7) n'attribuait la nationalité roumaine qu'aux chrétiens. Les Juifs roumains furent donc déclarés apatrides. En 1879, sous la pression des puissances participantes au Traité de Berlin de 1878, l'article fut amendé pour permettre aux non-chrétiens de devenir Roumains, mais, en pratique, il s'agissait d'une procédure de naturalisation individuelle d'une durée de dix ans, qui ne bénéficia qu'à un millier de Juifs roumains. Ce n'est qu'en 1923 qu'une nouvelle constitution fut introduite, dont l'article 133 étendit la nationalité roumaine à tous les résidents juifs, avec égalité des droits pour tous les citoyens roumains [1].

Source

  1. Chronology - From the History Museum of the Romanian Jews, The Romanian Jewish Community, Hasefer Publishing House, 6 décembre 2007
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils