Latifa Aït-Baala : Différence entre versions

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
(Lobbyiste pour le "Sahara marocain")
(Iconographie)
Ligne 21 : Ligne 21 :
 
Uffb20062.jpg|conseil supérieur des Français de l'étranger 2006
 
Uffb20062.jpg|conseil supérieur des Français de l'étranger 2006
 
Uffb20063.jpg|conseil supérieur des Français de l'étranger 2006
 
Uffb20063.jpg|conseil supérieur des Français de l'étranger 2006
Aitbaala2012.jpg|communales 2012
+
Aitbaala2012.jpg|communales 2012 (Schaerbeek)
 
Aitbaala2014.jpg|européennes 2014
 
Aitbaala2014.jpg|européennes 2014
 
Aitbaala2019.jpg|régionales 2019
 
Aitbaala2019.jpg|régionales 2019

Version du 27 juin 2019 à 22:17

Électrices et électeurs, candidat.e.s et élu.e.s d'origine étrangère ou binationales.aux en Belgique

Élections communales de 1994 - 2000 - 2006 - 2012 - 2018 - dans des communes spécifiques
Tractothèque (photos d'affiches, tracts scannés etc.)
Élections en Région bruxelloise - Autres élections
Tentatives d'autonomisation politique des allochtones en Belgique - Partis musulmans en Belgique - Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Bibliographie
Résultats officiels - Électeurs.trices étrangers.ères
modifier

Latifa Aït-Baala, née le 19 novembre 1965 à Casablanca, est une juriste et une femme politique maroco-franco-belge. Depuis juin 2019 elle est membre du Parlement (régional) bruxellois pour le Mouvement réformateur (MR).

Diplômée d'universités françaises et suisse[1], elle a été assistante parlementaire de l'eurodéputée Les Verts Alima Boumediene-Thiery de 2001 juin 2004, date de fin de mandat de celle-ci et de la candidature de Mme Aït-Baala sur la liste MR aux élections européennes[2]. A l'époque, des membres d'Ecolo s'étaient inquiétés qu'une candidate MR continue à travailler pendant sa campagne électorale dans les bureaux du groupe des Verts européens. Elle avait déclaré dans une interview "C’est vrai que j’étais assistante d’une députée verte mais je n’ai jamais été chez les Verts. C’était simplement une location de mes services ou de mes compétences[3]."

Candidate à plusieurs reprises par la suite à diverses élections belges et françaises, elle a été appelée à siéger en tant que première suppléante après les élections régionales bruxelloises de 2019, à la suite de la démission pour cause de cumul du bourgmestre franco-belge d'Uccle, Boris Dilliès.

Lobbyiste pour le "Sahara marocain"

Outre ses activités politiques belgo-belges, elle est connue pour son rôle actif dans le lobbying (la propagande) aux niveaux belge, européen et international en faveur de la cause de la "marocanité du Sahara"[4], notamment en tant que porte-parole depuis 2006 de la "Coordination belgo-marocaine pour le Sahara marocain" et secrétaire nationale de l'"Alliance Mondiale des Marocains de l'Etranger" (AMOME)[5], une organisation de propagande pour la thèse du "Sahara marocain" qui organise notamment les commémorations annuelles de la "marche verte"[6][7].

Extrait d'une interview donné à l'agence de presse d'Etat marocaine MAP en 2013: "Depuis des années, c'est avec les libéraux du MR qui siègent au Parlement européen que Latifa Ait Baala mène, assure-t-elle, le combat pour déjouer les manœuvres des adversaires politiques et du lobby 'pro-polisario'", "Il n'est, justement, pas rare de la voir porter la voix du Maroc aux travaux de la Commission des droits de l'Homme, du Conseil des droits de l'Homme et de la IV-ème Commission à New York[8]".

Et à nouveau en 2017, le site d'information marocain Le Desk évoque ses liens sécuritaires marocains: "La politicienne très engagée en faveur de son pays d’origine et dont le corbeau « Chris Coleman » avait révélé ses liens avec le service de renseignement extérieur marocain (DGED), est soupçonnée de vouloir inclure dans sa short-list des mouvements terroristes le Front Polisario. Elle avait été à la manœuvre pour produire un documentaire à charge contre les séparatistes. Polisario, l’identité d’un Front réalisé par Hassan El Bouharrouti avait en effet reçu le soutien financier et médiatique de Rabat[9]".

Notes

  1. cf. ses mentions biographiques sur son propre site
  2. Présentation sur le site de campagne du MR en 2004, page archivée le 25 mars 2005
  3. Mehmet Koksal, "Entretien. Latifa Aït-Baala, 7e candidate à l’Europe (MR)", Suffrage Universel, 22 mai 2004
  4. Lina S., "Une élue «belge» en service commandé des services secrets marocains à l'UE", Algérie patriotique, 2 avril 2017
  5. "Statuts de l'AMOME-Belgique", Moniteur belge
  6. AMOME, "Communiqué de Presse", 6 novembre 2005
  7. AMOME Belgique, "Communiqué de Presse", 1er juin 2006
  8. MAP, "Latifa Ait Baala, une marocaine à la conquête de l'Europe", H24 Info, 23 mars 2013
  9. Kenza Filali, "La belgo-marocaine Latifa Aït Baala sous le feu roulant du Polisario", Le Desk, 2 avril 2017

Iconographie

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils