Islam (parti) : Différence entre versions

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
(élections communales de 2012)
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
''voir [[Noor]]''
 
''voir [[Noor]]''
  
==Élections communales de 2012==
+
==Élections==
 +
===Élections communales de 2012===
 
Treize ans après avoir créé le parti [[Noor]], Redouane Ahrouch a présenté des listes aux communales, tout simplement dénommées "Islam", dans seulement trois communes et comptant au total seulement quatre candidats à Anderlecht (1 candidat), Bruxelles-Ville (2, le père et sa fille) et Molenbeek (1). Il a été élu à Anderlecht et le parti a également remporté un siège à Molenbeek.
 
Treize ans après avoir créé le parti [[Noor]], Redouane Ahrouch a présenté des listes aux communales, tout simplement dénommées "Islam", dans seulement trois communes et comptant au total seulement quatre candidats à Anderlecht (1 candidat), Bruxelles-Ville (2, le père et sa fille) et Molenbeek (1). Il a été élu à Anderlecht et le parti a également remporté un siège à Molenbeek.
  
Ligne 11 : Ligne 12 :
 
La participation effective des deux élus d'"Islam" aux conseils communaux de leurs deux communes semble peu visible<ref>Pauline Deglume, "[http://web.archive.org/web/20150506071712/http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/les-tres-discrets-elus-d-islam-5546601c3570fde9b30beea3 Les très discrets élus d’Islam]", ''La Dernière Heure'', 3 mai 2015</ref>. Par contre, le parti a créé une polémique en 2016 en diffusant un tract mensonger avant l'Aïd, affirmant que l'abattage à la maison serait autorisé<ref>Julien Thomas, "[http://web.archive.org/web/20160904165032/http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/fausses-rumeurs-sur-la-fete-du-mouton-le-parti-islam-cree-la-polemique-57c9dd083570cbdd88638ef1 Fausses rumeurs sur la fête du mouton: le parti Islam crée la polémique]", ''La Dernière Heure'', 3 septembre 2016</ref>.
 
La participation effective des deux élus d'"Islam" aux conseils communaux de leurs deux communes semble peu visible<ref>Pauline Deglume, "[http://web.archive.org/web/20150506071712/http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/les-tres-discrets-elus-d-islam-5546601c3570fde9b30beea3 Les très discrets élus d’Islam]", ''La Dernière Heure'', 3 mai 2015</ref>. Par contre, le parti a créé une polémique en 2016 en diffusant un tract mensonger avant l'Aïd, affirmant que l'abattage à la maison serait autorisé<ref>Julien Thomas, "[http://web.archive.org/web/20160904165032/http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/fausses-rumeurs-sur-la-fete-du-mouton-le-parti-islam-cree-la-polemique-57c9dd083570cbdd88638ef1 Fausses rumeurs sur la fête du mouton: le parti Islam crée la polémique]", ''La Dernière Heure'', 3 septembre 2016</ref>.
  
==Élections régionales, fédérales et européennes de 2014==
+
===Élections régionales, fédérales et européennes de 2014===
 
Dans la perspective des élections de 2014, la structure Noor/Islam a pendant quelques mois en 2013 compté dans ses rangs un député fédéral indépendant, Laurent Louis, élu en 2010 sur une liste du Parti populaire, droite populiste islamophobe dirigée par [[Mischaël Modrikamen]], dans la ligne de Marine Le Pen en France et de Geert Wilders aux Pays-Bas. L. Louis avait d'abord créé son propre parti, puis dissout celui-ci et adhéré quasi simultanément à deux partis français, Debout la République (droite souverainiste) et le [[Parti anti sioniste]] de Dieudonné.
 
Dans la perspective des élections de 2014, la structure Noor/Islam a pendant quelques mois en 2013 compté dans ses rangs un député fédéral indépendant, Laurent Louis, élu en 2010 sur une liste du Parti populaire, droite populiste islamophobe dirigée par [[Mischaël Modrikamen]], dans la ligne de Marine Le Pen en France et de Geert Wilders aux Pays-Bas. L. Louis avait d'abord créé son propre parti, puis dissout celui-ci et adhéré quasi simultanément à deux partis français, Debout la République (droite souverainiste) et le [[Parti anti sioniste]] de Dieudonné.
  
 
Pour les élections régionales, fédérales et européennes de 2014, le [[Mouvement pour l'éducation]] (Liège) a annoncé fin décembre 2013 présenter des listes communes avec le parti Islam<ref>Mohamed Guermit, "[http://www.mpenet.org/Publications/LirePublication.php?Id=16 Le MPE mènera la liste ISLAM, à Liège]", ''site du MPE'', 25 décembre 2013</ref>.
 
Pour les élections régionales, fédérales et européennes de 2014, le [[Mouvement pour l'éducation]] (Liège) a annoncé fin décembre 2013 présenter des listes communes avec le parti Islam<ref>Mohamed Guermit, "[http://www.mpenet.org/Publications/LirePublication.php?Id=16 Le MPE mènera la liste ISLAM, à Liège]", ''site du MPE'', 25 décembre 2013</ref>.
  
==Élections communales de 2018==
+
===Élections communales de 2018===
 
En prévision des [[Élections communales de 2018 en Région de Bruxelles-capitale|élections communales de 2018]], le parti tente de recruter des membres avec pour objectif de créer des sections et présenter des listes dans les 19 communes bruxelloises, mais début 2017 il n'est certain d'en présenter que dans les trois mêmes qu'en 2012 ainsi qu'à Jette<ref>Julien Thomas, "[http://web.archive.org/web/20170121003821/http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/bruxelles-le-parti-islam-n-arrive-pas-a-recruter-des-candidats-588133dbcd70ff671dc7134e Bruxelles: Le parti Islam n’arrive pas à recruter des candidats]", ''La Dernière Heure'', 20 janvier 2017</ref>. La législation électorale a été modifiée depuis 2012, obligeant les listes aux communales à présenter au moins deux candidats, officiellement pour respecter l'obligation de parité sexuelle, mais les listes "Islam" semblent avoir été particulièrement visées par cette modification.
 
En prévision des [[Élections communales de 2018 en Région de Bruxelles-capitale|élections communales de 2018]], le parti tente de recruter des membres avec pour objectif de créer des sections et présenter des listes dans les 19 communes bruxelloises, mais début 2017 il n'est certain d'en présenter que dans les trois mêmes qu'en 2012 ainsi qu'à Jette<ref>Julien Thomas, "[http://web.archive.org/web/20170121003821/http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/bruxelles-le-parti-islam-n-arrive-pas-a-recruter-des-candidats-588133dbcd70ff671dc7134e Bruxelles: Le parti Islam n’arrive pas à recruter des candidats]", ''La Dernière Heure'', 20 janvier 2017</ref>. La législation électorale a été modifiée depuis 2012, obligeant les listes aux communales à présenter au moins deux candidats, officiellement pour respecter l'obligation de parité sexuelle, mais les listes "Islam" semblent avoir été particulièrement visées par cette modification.
  

Version du 21 janvier 2017 à 13:37

Avant 2012

voir Noor

Élections

Élections communales de 2012

Treize ans après avoir créé le parti Noor, Redouane Ahrouch a présenté des listes aux communales, tout simplement dénommées "Islam", dans seulement trois communes et comptant au total seulement quatre candidats à Anderlecht (1 candidat), Bruxelles-Ville (2, le père et sa fille) et Molenbeek (1). Il a été élu à Anderlecht et le parti a également remporté un siège à Molenbeek.

  • Anderlecht: 1.839 voix (4,13%)[1] (en 2006, la liste du Parti jeunes musulmans avait obtenu 1.246 voix, soit 2,7%[2])
  • Bruxelles-Ville: 1.833 voix (2,9%)[3] (aux régionales de 2009, musulmans.be avait obtenu 686 voix - 1,13% - dans ce canton électoral qui correspond à la commune)
  • Molenbeek: 1.478 voix (4,12%)[4] (en 2006, la liste du Parti jeunes musulmans avait obtenu 1.168 voix, soit 3,38%[2])

La participation effective des deux élus d'"Islam" aux conseils communaux de leurs deux communes semble peu visible[5]. Par contre, le parti a créé une polémique en 2016 en diffusant un tract mensonger avant l'Aïd, affirmant que l'abattage à la maison serait autorisé[6].

Élections régionales, fédérales et européennes de 2014

Dans la perspective des élections de 2014, la structure Noor/Islam a pendant quelques mois en 2013 compté dans ses rangs un député fédéral indépendant, Laurent Louis, élu en 2010 sur une liste du Parti populaire, droite populiste islamophobe dirigée par Mischaël Modrikamen, dans la ligne de Marine Le Pen en France et de Geert Wilders aux Pays-Bas. L. Louis avait d'abord créé son propre parti, puis dissout celui-ci et adhéré quasi simultanément à deux partis français, Debout la République (droite souverainiste) et le Parti anti sioniste de Dieudonné.

Pour les élections régionales, fédérales et européennes de 2014, le Mouvement pour l'éducation (Liège) a annoncé fin décembre 2013 présenter des listes communes avec le parti Islam[7].

Élections communales de 2018

En prévision des élections communales de 2018, le parti tente de recruter des membres avec pour objectif de créer des sections et présenter des listes dans les 19 communes bruxelloises, mais début 2017 il n'est certain d'en présenter que dans les trois mêmes qu'en 2012 ainsi qu'à Jette[8]. La législation électorale a été modifiée depuis 2012, obligeant les listes aux communales à présenter au moins deux candidats, officiellement pour respecter l'obligation de parité sexuelle, mais les listes "Islam" semblent avoir été particulièrement visées par cette modification.

Organisation, membres

En juin 2016, un nouvel adhérent aussitôt promu secrétaire régional, Brahim Datoussaïd, ex-PS, révèle dans une interview qu'"Islam" n'est "pas un parti mais davantage un groupe de personnes", et que "les membres d’Islam" se réduisent en réalité à "quatre personnes"[9] [10].

Sources

  1. Résultats des communales 2012 à Anderlecht
  2. 2,0 et 2,1 Résultats des élections communales de 2006 en Région de Bruxelles-capitale
  3. Résultats des communales 2012 à Bruxelles-Ville
  4. Résultats des communales 2012 à Molenbeek
  5. Pauline Deglume, "Les très discrets élus d’Islam", La Dernière Heure, 3 mai 2015
  6. Julien Thomas, "Fausses rumeurs sur la fête du mouton: le parti Islam crée la polémique", La Dernière Heure, 3 septembre 2016
  7. Mohamed Guermit, "Le MPE mènera la liste ISLAM, à Liège", site du MPE, 25 décembre 2013
  8. Julien Thomas, "Bruxelles: Le parti Islam n’arrive pas à recruter des candidats", La Dernière Heure, 20 janvier 2017
  9. Isabelle Anneet, "Un ex-PS jettois rejoint le parti Islam", La Capitale, 18 juin 2016
  10. Han Renard, "De eerste Belgische shariapartij houdt kantoor in een snackbar", Knack, 10 août 2016

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils