Droit de vote des étrangers au Brésil

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

Au Brésil, les seuls résidents étrangers qui bénéficient du droit de vote et d'éligibilité sont les ressortissants portugais.

L'article 12.1 de la constitution de 1988 stipule que "les droits inhérents aux Brésiliens (avant l'amendement constitutionnel de 1994 "les Brésiliens de naissance") seront attribués aux citoyens portugais résidents permanents au Brésil si les Brésiliens bénéficient d'un traitement réciproque, sauf pour ce qui est mentionné dans cette constitution.".[1]

L'article 14 précise que "Les étrangers ne peuvent pas s'inscrire comme électeurs" et que "Les conditions d'éligibilité, selon la loi, sont les suivantes: I. nationalité brésilienne (...)".[1]

Un Traité d'amitié, de coopération et de consultation entre le Brésil et le Portugal a été signé le 22 avril 2000 et promulgué en 2001 (Décret 3.927/2001). En pratique, les Portugais résidant régulièrement au Brésil et souhaitant bénéficier du "Statut d'Egalité" (Estatuto de Igualdade) sans perdre leur nationalité d'origine doivent s'adresser au Ministère de la Justice. Les conditions pour bénéficier des droits politiques sont: résider au Brésil depuis 3 ans, être capable de lire et d'écrire le portugais et bénéficier des droits politiques au Portugal.[2]

Sources

  1. 1,0 et 1,1 Presidência da República, Constituição da República Federativa do Brasil, 1988, mise à jour en 2007
  2. Ministério da Justiça, Estrangeiros "Nacionalidade e Naturalização" Igualdade de Direitos, 2007

Article connexe

Droit de vote des étrangers au Portugal

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils