Conseil turc de coordination en Belgique

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Électrices et électeurs, candidat.e.s et élu.e.s d'origine étrangère ou binationales.aux en Belgique
en Région de Bruxelles-Capitale - en Flandre - en Wallonie
Tractothèque (photos d'affiches, tracts scannés etc.) - Bibliographie - Résultats officiels des élections
modifier

Le Conseil turc de coordination en Belgique (Belçika Türk Koordinasyon Kurulu, BTKK), est une plate-forme qui regroupait au début des années 2000 plusieurs organisations-coupoles turques de Belgique institutionnelles (Association internationale Diyanet de Belgique) conservatrices (Fédération islamique belge), nationaliste (EYAD) et fasciste (Loups gris en Belgique).

Son président était Kenan Dağgün, ancien président de la Fédération turque de Belgique, organisation-coupole des Loups gris.

Le BTKK a principalement coorganisé diverses manifestations nationalistes turques à Bruxelles, en ce compris une, avec l'Association pour la pensée d'Atatürk de Belgique, au cours de laquelle le monument commémorant le Génocide arménien, situé à Ixelles, fut dégradé. Parmi les manifestants figurait Ali Ihsan Ince, futur conseiller communal, puis échevin PS à Evere. Kenan Dağgün fut condamné en mai 2003 par le tribunal de police de Bruxelles à 9 jours de prison pour cette dernière manifestation, du chef d'"outrage à la police et manifestation sans autorisation"[1].

Notes et sources

  1. "Kenan Dağgün'e 9 gün hapis cezası", Bel-Türk, mai 2003
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils