Candidat.e.s d'origine non-européenne d'Ecolo : Différence entre versions

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
{{Candidats}}
 
Longtemps l'unique parti belge représenté au parlement à défendre dès ses premières participations électorales (ex. [http://suffrage-universel.be/docs/ecolo%201981.pdf extrait du programme des législatives de 1981]) l'extension du droit de vote et d'éligibilité aux élections communales pour tous les résidents, Ecolo a également défendu, [http://suffrage-universel.be/docs/ecolo%201985.pdf dans son programme pour les législatives de 1985], la reconnaissance de langues des minorités issues de l'immigration au niveau local, là où 10% de la population les parlait.
 
Longtemps l'unique parti belge représenté au parlement à défendre dès ses premières participations électorales (ex. [http://suffrage-universel.be/docs/ecolo%201981.pdf extrait du programme des législatives de 1981]) l'extension du droit de vote et d'éligibilité aux élections communales pour tous les résidents, Ecolo a également défendu, [http://suffrage-universel.be/docs/ecolo%201985.pdf dans son programme pour les législatives de 1985], la reconnaissance de langues des minorités issues de l'immigration au niveau local, là où 10% de la population les parlait.
  

Version actuelle datée du 13 juin 2019 à 17:13

Candidat.e.s d'origine non-européenne
d'Ecolo - d'Agalev-Groen!
du FDF-DéFI - du PRL-MR - PVV-VLD-Open VLD
du PSB-PS - du SP-sp.a
du PSC-cdH - du CVP-CD&V
de la N-VA
du FN belge - du Vlaams Belang
modifier

Longtemps l'unique parti belge représenté au parlement à défendre dès ses premières participations électorales (ex. extrait du programme des législatives de 1981) l'extension du droit de vote et d'éligibilité aux élections communales pour tous les résidents, Ecolo a également défendu, dans son programme pour les législatives de 1985, la reconnaissance de langues des minorités issues de l'immigration au niveau local, là où 10% de la population les parlait.

Diversification artificielle des listes

  • Mohamed El Arnouki (Schaerbeek 1994): pas de Marocain sur la liste -> Ecolo demande à un candidat d'une autre commune (Abdellah Dougna, Saint-Gilles) d'en trouver, puisqu'il travaille dans un centre de formation à Schaerbeek, inséré sur la liste à une place réputée non éligible, élu, des co-élus font pression sur lui pour qu'il démissionne, il refuse, réélu en 2000, passe au CDH et devient échevin en 2012.

Erreurs de casting

Archives

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils