Association nationale des élus locaux de la diversité

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes - Partis musulmans - Partis ethniques
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat.e.s d'origine non-européenne du FN
Affiches électorales, tracts
Bibliographie
Modifier
L'Association nationale des élus locaux de la diversité (ANELD) est une association pluraliste, mais dont les trois dirigeants sont membres de la majorité présidentielle sarkozyste (UMP-Nouveau Centre), regroupant des élus "de la diversité", plus spécifiquement d'origine maghrébine musulmane alors que le Cercle de la diversité républicaine (CDG) regroupe plutôt des élus d'origine africaine subsaharienne et antillaise.

Activités

Mise sur pied en janvier 2009 dans la foulée de l'élection de Barack Obama[1], l'ANELD a notamment envoyé du 11 au 18 octobre 2009 dix élus français d'origine algérienne[2] effectuer un séjour aux Etats-Unis, principalement financé par l'ambassade de ce pays, afin d'y rencontrer le maire de Chicago et des élus africains-américains et latino-américains. A cette occasion, Leila Leghmara a déclaré au Parisien que "Les Etats-Unis sont très avant-gardistes en matière de politique d’intégration. L’idée, c’est d’aller faire un zoom sur ce qui fonctionne, pour voir si on ne pourrait pas l’appliquer en France.", "En France, l’Assemblée nationale est encore trop pâle. En termes de diversité, nous devons sortir du symbole.". [3][4] [5]

Élections régionales de 2010

Trois jours avant l'annonce officielle des têtes de liste de l'UMP pour les élections régionales de mars 2010, ses responsables sont intervenus au cours d'un débat public sur la diversité dans la représentation politique. Leïla Leghmara a notamment regretté qu'"On nous sort à chaque fois Rama Yade: elle n'incarne pas à elle seule la diversité". Kamel Hamza a quant à lui déclaré que "L'objectif n'est pas de remettre en question notre parti" mais d'exprimer "une certaine inquiétude: à l'heure où s'élaborent les listes pour les régionales, "l'UMP n'a pas pensé à nous, ne nous a pas contactés", en relevant qu'"aucune" personne issue de la diversité n'était tête de liste, ni en Ile-de-France ni dans aucun des autres départements, ajoutant qu'"On a le sentiment que le travail que l'on effectue n'est pas reconnu"[6] [7]

Microfinancement

« En décembre 2011, le Qatar annonçait la création d'un fonds de 50 millions d'euros pour financer des projets économiques portés par des habitants des banlieues de France. Le lancement de ce fonds sera finalement renvoyé jusqu'à la fin des élections présidentielle et législatives.
Cette décision a été prise afin "que cette initiative ne soit pas instrumentalisée par les partis politiques", a expliqué l'Association nationale des élus locaux de la diversité. "Nous voulons que cela se fasse dans l'apaisement et pas dans la polémique", a exposé le président de l'association alors que l'initiative qatarie a fait l'objet de critiques, notamment de la dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen. Celle-ci avait notamment dénoncé à travers ce projet "l'influence très forte de pays étrangers qui souhaitent le développement du fondamentalisme musulman"[8]. »

Structure

  • Président: Kamel Hamza (UMP), né le 15 mai 1968 à Aubervilliers, conseiller municipal de La Courneuve (Seine-Saint-Denis)
  • Secrétaire général: Fouad Sari (UMP), né le 4 août 1980 à Bordj (Algérie), maire-adjoint de Vigneux-sur-Seine (Essonne)
  • Trésorière: Léila Leghmara (Nouveau Centre, ex-Modem), née le 6 novembre 1967, conseillère régionale (2010-), adjointe au maire (2001-2008) puis conseillère municipale (2008-) de Colombes (Hauts-de-Seine), candidate du Modem aux législatives de 2007 dans la première circonscription des Hauts-de-Seine

Sources

  1. Laure Equy, "C’est loin la diversité. Les élus de couleur rêvent d’un effet Obama", Libération, 20 janvier 2009
  2. Fouad Sari (UMP), Kamel Hamza (UMP), Leila Leghmara (Nouveau Centre), Sidi El Haimer (Parti Radical Valoisien), Mokhtaria Kebli (Divers gauche), Nayla Romdhani (PS), Assia Meddah (UMP), Nacer Djafar (MRC), Said Laatris (PS) et Mohamed Bouazzaoui (indépendant)
  3. "Leïla Leghmara sur les traces d’Obama", Le Parisien, 9 octobre 2009
  4. "10 élus locaux de la diversité sur les traces d’Obama", El Watan (Alger), 6 octobre 2009
  5. Inès El Laboudy, "Dix élus de banlieue s’envolent chez le Prix Nobel de la paix", Bondy Blog, 12 octobre 2009
  6. Sébastien Letard, "Les jeunes élus UMP issus de l'immigration regrettent le manque de diversité des listes pour les élections régionales", RTL.fr, 29 novembre 2009 (fichier audio mp3)
  7. AFP, P. Zygel, "La "diversité" sonne à la porte de la majorité avant les régionales", Le Courrier des maires, 27 novembre 2009
  8. "L'aide financière du Qatar aux banlieues attendra la fin des élections", Le Monde, 28 mars 2012

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils