Anissa Temsamani

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

Anissa Temsamani, née le 27 août 1966 à Tanger (Maroc) et arrivée en Belgique à l'âge de 9 mois, est une femme politique flamande, membre du SP.A. Elle a été députée fédérale en 2003-2004, brièvement (74 jours) secrétaire d'Etat fédérale en 2003, députée régionale flamande de 2004 à 2009. Elle a siégé au conseil communal de Malines de 2006 à 2012. Elle a quitté la vie politique en 2012.

Candidatures et mandats fédéraux

Neuvième candidate effective sur une liste SP (socialistes flamands) qui en comptait dix pour l'arrondissement électoral de Malines-Turnhout en juin 1999, Anissa Temsamani, nouvelle venue en politique, obtient 1.934 voix, soit le sixième score personnel parmi les candidats effectifs.

Peu après, elle entre au cabinet du ministre fédéral Vande Lanotte, le même dont Dalila Douifi fut naguère porte-parole (quand il était à l'Intérieur), avant que cette dernière ne devienne députée fédérale... en 1999[1].

Elle n'est pas candidate aux communales l'année suivante, par contre elle est sélectionnée pour la septième place effective à la Chambre pour la circonscription d'Anvers en 2003. Le bond en avant de la liste SP.A-Spirit (de 3 à 6 sièges) et son excellent score personnel (9.705 voix, soit le sixième score sur 24) la font entrer à la Chambre le 18 mai.

Le 12 juillet, après que son nom ait été cité à plusieurs reprises les jours précédents dans la presse comme potentielle membre du futur gouvernement violet (libéral-socialiste), sa désignation est annoncée par le premier ministre au poste de secrétaire d'Etat à l'organisation du travail et au bien-être au travail. Elle est donc devenue, officiellement le 14 juillet 2003, la première membre d'un gouvernement belge (fédéral, régional ou communautaire) d'origine non-européenne[2]

Le 25 septembre 2003, suite à une polémique concernant son niveau d'études (elle n'aurait jamais achevé le diplôme qui lui était attribué dans certaines interviews) et son passé professionnel (trois faillites), elle démissionne et redevient députée fédérale[3] [4].

En 2004 elle est élue au Parlement flamand, elle ne se représente plus en 2009, siège encore au conseil communal de Malines jusqu'en 2012 puis se retire de la vie politique active[5].

Notes et références

  1. fiche de présentation sur le site du Ministère du Budget
  2. revue de presse
  3. revue de presse
  4. Hassan Bousetta, "L’affaire Temsamani révèle les carences des partis", Suffrage Universel, 26 septembre 2003
  5. "Anissa Temsamani stopt met politiek", De Standaard, 21 juillet 2012

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils