Élections régionales bruxelloises de 2014

De Suffrage Universel
Révision datée du 29 janvier 2014 à 08:35 par Admin (discussion | contributions) (Ecolo)
Aller à : navigation, rechercher
La participation politique des Bruxellois.es d'origine non-européenne
Élections régionales
1989 - 1995 - 1999 - 2004 - 2009 - 2014 - 2019
Élections communales
1976 - 1982 - 1988 - 1994 - 2000 - 2006 - 2012 - 2018
Conseils consultatifs communaux des immigrés
Membres du Parlement bruxellois - Échevin.e.s, président.e.s de CPAS et bourgmestres
Résultats officiels des élections
Belgique
modifier

Pour la première fois depuis 1999, des élections régionales, communautaires, fédérales et européennes se déroulent le 25 mai 2014 en Belgique.

Pour la première fois tout court,

  1. la législation électorale interdit les doubles candidatures, chaque candidat doit donc choisir son niveau d'élection,
  2. il n'y a plus d'élection directe de sénateurs, qui seront tous soit communautaires soit cooptés,
  3. l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde a cessé d'exister, la partie Hal-Vilvorde étant désormais rattachée au reste du Brabant flamand. Une des conséquences en est que les parlementaires fédéraux flamands bruxellois / bruxellois néerlandophones n'ont plus aucune chance de réélection, sauf à être candidats dans un autre arrondissement électoral, ce qui est légalement possible, ou aux élections régionales ou communautaires, où les places sont limitées.

Listes francophones

CDH

Ecolo

En 2009, Ecolo avait obtenu 16 sièges, quatre candidats avaient été élu à partir d'une position plus éloignée, Jacques Morel (18ème), Anne Dirix (69ème), Anne Herscovici (71ème) et Jean-Claude Defossé (72ème)[1].

Parmi les quatre candidats figurant parmi les seize premiers mais non élus figurait (13ème) Nuray Dogru, conseillère communale de Saint-Josse. Seuls les onze premiers candidats, dont Aziz Albishari, qui semble ne plus être candidat en 2014, et Zakia Khattabi, cette fois tête de liste à la Chambre, avaient été élus grâce au pot commun. Le douzième, Ahmed Mouhssin, avait été élu par ses seules voix de préférence (2.679, septième score de la liste)[1].

Seuls deux candidats effectifs, Evelyne Huytebroeck (tête de liste) et Jean-Claude Defossé (72ème et dernier), ainsi que la 16ème et dernière suppléante Isabelle Durant[2], avaient atteint le chiffre d'éligibilité de 4.863 voix, ne devant donc pas piocher dans le pot commun, même si Christos Doulkeridis et Marie Nagy l'avaient quasiment atteint, respectivement à 15 et à 178 voix près[1].

Alain Maron, 10ème sur la liste, avait été élu grâce au pot commun avec ses 1.533 voix, bien qu'ayant obtenu moins de voix que deux candidates plus mal positionnées, Laurence Vandeputte (15ème, 1.576 voix) et Caroline Lhoir (29ème, 1.666 voix)[1].

Les seize candidats élus (sur 72) ont obtenu plus de 1.500 voix de préférence, douze plus de 2.000, cinq plus de 3.000, 51 sur 72 candidats ont obtenu plus de 1.000 voix[1]. Par comparaison, en 2004 Ecolo avait obtenu 7 élus (sur 75), le chiffre d'éligibilité était assez similaire (4.739 voix, 4.863 en 2009), mais seule la tête de liste Evelyne Huytebroeck l'avait atteint, et le pot commun avait bénéficié aux seuls trois candidats suivants, les trois autres élus (Céline Delforge, 7ème, 1.567 voix, Paul Galand, 18ème, 1.683 voix, et Josy Dubié, 70ème, 1.946 voix) l'ayant été par leurs seules voix de préférence. Un des élus ayant bénéficié du pot commun, Yaron Pesztat, avait obtenu moins de voix (996) que cinq candidats non élus (Geneviève Meunier, Fouad Lahssaini, Anne Herscovici, Marie Nagy, Henri Simons). Onze candidats sur 75 ont obtenu plus de 1.000 voix, 2 plus de 2.000 et une plus de 3.000[3].

Il y a donc clairement eu une forte hausse de la personnalisation des votes pour Ecolo entre 2004 et 2009. En 2004 il n'y avait pas encore d'affichage individuel autorisé par le parti, mais des affiches de groupe, alors qu'en 2009 les candidats s'affichaient individuellement[4], des tracts collectifs spécifiques ayant par ailleurs circulé, comme celui de syndicalistes FGTB[5], les tracts individuels devant comporter les photos des deux premiers de la liste[6].

La liste de 2014 telle qu'elle a été diffusée (encore incomplète) le 21 novembre 2013 compte trois candidats d'origine non-européenne parmi les dix premiers, donc à des places réputées sûres: deux sortants, Barbara Trachte et Ahmed Mouhssin, et une candidate déjà présente en 2009 mais à l'époque en 33ème place (1.315 voix, le 27ème score), Khadija Tamditi. Tous trois siègent déjà dans des conseils communaux à Schaerbeek (majorité), Saint-Josse (opposition) et Molenbeek (majorité). Il n'y a pas de raison de penser, au vu des résultats de 2004 et de 2009, que d'autres candidats d'origine non-européenne situés plus loin sur la liste, en ce compris Marie Nagy (70ème, alors qu'elle n'avait pas réussi à se faire élire depuis la 71ème place en 2004), ont des chances de siéger au sein du groupe Ecolo pour la législature 2014-2019, sauf en cas de progression d'Ecolo, ce qui permettrait peut-être à Mohssin El Ghabri (13ème), conseiller communal à Saint-Gilles (opposiiton) depuis 2012, d'encore bénéficier du pot commun.

Effectifs 2014[7]:

  1. Christos Doulkeridis, secrétaire d'État sortant, issu d'une famille grecque pontique d'Anatolie
  2. Zoé Genot, députée fédérale sortante, conseillère communale à Saint-Josse (opposition)
  3. Arnaud Pinxteren, député régional sortant
  4. Barbara Trachte, députée régionale sortante à Schaerbeek (majorité)
  5. Alain Maron, député régional sortant, conseiller communal à Saint-Gilles (opposition)
  6. Céline Delforge, députée régionale sortante
  7. Ahmed Mouhssin, député régional sortant, conseiller communal à Saint-Josse (opposition)
  8. Khadija Tamditi, conseillère communale à Molenbeek (majorité)
  9. Thibaut Wyngaard
  10. Sandrine Couturier
  11. Charles Lejeune
  12. Catherine Lemaître
  13. Mohssin El Ghabri, conseiller communal à Saint-Gilles (opposition)
  14. Catherine Morenville, conseillère communale à Saint-Gilles (opposition)
  15. Xavier Wyns
  16. Audrey Lhoest
  17. Ivan Salazar
  18. Salima Barris (déjà candidate aux communales à Jette en 2012)
  19. Alain Dewez
  20. Ingrid Parmentier

70. Marie Nagy, députée régionale sortante (parlementaire depuis 1989), conseillère communale à Bruxelles-Ville (opposition)
71. Vincent Lurquin, député régional sortant
72. Evelyne Huytebroeck, ministre sortante

Suppléant.e.s :

  1. Magali Plovie, députée régionale sortante via la suppléance
  2. Jérémy Drouart
  3. Elise Williame
  4. Matteo Segers
  5. Cathy Clerbaux
  6. Antoine Bertrand
  7. Lidia Calatayud
  8. Guillaume Le Mayeur

FDF

Islam

MR

PS

PTB

Listes néerlandophones

CD&V

Groen!

N-VA

Open VLD

SP.A

Vlaams Belang

Sources

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Résultats officiels - Ecolo, Élections régionales bruxelloises de 2009
  2. également élue eurodéputée
  3. Résultats officiels - Ecolo, Élections régionales bruxelloises de 2004
  4. exemples sur la Tractothèque: Tamimount Essaïdi, Marie Nagy, Céline Delforge, Djibril Toure, Vincent Lurquin,
  5. Bruxelles 2009 - Candidats Ecolo militants FGTB
  6. exemple: tract de Karim Majoros
  7. "Elections 2014 : Ecolobxl a désigné ses têtes de liste" (communiqué de presse), Site d'Ecolo, 21 novembre 2013
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils