Élections primaires et référendums de juin 1998 en Californie

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

(Pierre-Yves Lambert, Suffrage universel, juin 1998)

Les Latinos constituaient, lors des élection primaires (préalable à celles de novembre prochain) du 2 juin dernier, quelques 12% des électeurs californiens, soit deux fois plus qu'il y a quatre ans (6% en 1994, 8% en 1996). Néanmoins, le Los Angeles Times (4/6) a souligné que ce pourcentage devait être comparé avec celui des Latinos dans la population californienne, soit 29,4%.

En même temps que les élections étaient organisés des référendums sur plusieurs propositions, dont la suppression des écoles bilingues pour les enfants ne maîtrisant pas suffisamment l'anglais. D'après le sondage à la sortie des urnes du L.A. Times et de CNN, 63% des Latinos ont voté contre cette "proposition 227", qui a néanmoins été adoptée par 61% des électeurs. Sitôt le résultat du vote connu, plusieurs organisations ont décidé de porter le débat devant les tribunaux.

Lors d'autres référendums, dans le passé récent, les Latinos avaient également voté à contre-courant, notamment pour les Propositions 187, supprimant l'aide sociale pour les immigrés clandestins, et 209, supprimant l'"affirmative action" (discrimination positive). Cette année, le vote latino semble avoir par contre été décisif dans le rejet de la Proposition 226 qui avait pour objectif de limiter le soutien financier des organisations syndicales aux partis. Cette mesure visait les syndicats traditionnellement alliés au Parti Démocrate. La Proposition n'a été rejetée que de justesse, par 53,5% des voix contre 46,% (AFP 3/6).

D'après le dirigeant d'un groupe de pression latino, "Maintenant, nous avons seulement besoin convaincre les électeurs de devenir beaucoup plus actifs. C'est alors que nous ferons la différence." (L.A. Times 4/6).

Pour la première fois néanmoins, plusieurs politiciens latinos ont été investis par les électeurs de leur parti comme candidats à des postes importants au niveau de l'Etat de Californie. Selon un groupe de pression latino de San Francisco, 7 sièges du Sénat californien sur 20 ont des candidats latinos, et 25 sièges de l'Assemblée californienne sur 80. Le nombre d'élus latinos pourrait augmenter de 20% lors des élections de novembre prochain.

Le sondage à la sortie des urnes a montré que les électeurs latinos étaient plus jeunes, moins riches et d'un niveau d'instruction plus faible que la moyenne. Par ailleurs, près d'un tiers votaient pour la première fois à une élection primaire. La plupart des Latinos sont inscrits comme électeurs du Parti Démocrate, qui est dans l'opposition depuis 16 ans en Californie, mais les commentateurs insistent sur la diversification politique de cet électorat, tant vis-à-vis des deux partis que de choix politiques plus spécifiques, notamment à l'occasion de référendums. Il y a également des différences selon la durée de la présence aux Etats-Unis: la communauté "latino" compte à la fois des Californiens "de souche", dont les familles étaient présentes lors de l'annexion de cette province mexicaine au XIXème siècle, des immigrés de la troisième ou quatrième génération, et des immigrés de fraîche date, nés au Mexique ou dans d'autres pays d'Amérique latine.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils