Élections musulmanes belges de 2005

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher

voir aussi

Controverses en 2004

Règlement électoral

Candidat.es de 1998 à nouveau candidat.es en 2005

Liste des candidats aux élections musulmanes onkelinxiennes du 20 mars 2005

Pierre-Yves Lambert, Suffrage Universel et Minorités.org, 1er mars 2005 (article archivé)

La liste des candidats (par catégorie et ordre alphabétique, avec photos) aux élections à l'assemblée générale des musulmans de Belgique a été mise en ligne ce lundi sur le site www.ccm-cie.be . Les bulletins de vote se présenteront en quatre colonnes et en couleur (avec photos), colonne 1 Marocains, colonne 2 Turcs, colonne 3 Autres, colonne 4 Convertis. Dans certaines circonscriptions, les bulletins seront donc très longs, j'ai eu en mains celui de Bruxelles qui fait au moins deux ou trois A4 mis bout-à-bout en longueur, ça rappellera les bulletins de vote des élections belges avant le vote électronique. Avec cette différence qu'on ne pourra voter que pour un seul candidat sous peine de nullité du bulletin de vote.

Rappelons que l'annulation du processus électoral a été demandée par la majeure partie des membres de l'Exécutif et de l'AG sortants, ainsi que par diverses associations comme Vigilance Musulmane ( www.vigilancemusulmane.be ) ou la Fédération Islamique de Belgique / Milli Görüs ( www.fibif.be ) au motif d'ingérence de l'Etat belge (et indirectement de l'Etat turc via son ambassade) dans les affaires internes d'un culte reconnu. Il est assez probable que soit les juridictions administratives belges (Conseil d'Etat, Cour d'Arbitrage) soit la Cour européenne des droits de l'homme (par analogie avec le cas bulgare des deux grands muftis) donneront in fine raison à ces requérants et que la légitimité du processus électoral et des organes qui en seront issus sera donc nulle et non avenue, ainsi que tous les actes qu'ils auront posés (voir aussi http://suffrage-universel.be/be/bemimu.htm ).

Par ailleurs, ce lundi soir a eu lieu dans une salle proche du Palais de Justice de Bruxelles une réunion, à l'initiative de la Commission électorale désignée par la ministre socialiste des Cultes, de l'ensemble des candidats, où une feuille a été distribuée, reprenant le nombre d'électeurs inscrits par circonscription électorale, ainsi que le nombre de sièges répartis en conséquence (voir ci-dessous). Il ne s'agit que d'une répartition théorique, étant donné que par exemple la province du Limbourg se voit attribuer 14 sièges alors qu'elle ne compte que 6 candidats turcs et un marocain ! Il convient donc se se reporter au règlement électoral pour comprendre comment la répartition s'effectuera réellement après comptage des voix effectivement obtenues par les candidats.

L'élu converti néerlandophone est d'ores et déjà connu, étant donné qu'il n'y a qu'un seul candidat dans cette catégorie, il s'agira de Claude DAVIDTS dont on notera qu'étrangement il avait déjà été élu dans l'assemblée de 1998, mais en tant que converti... francophone. Voilà en tout cas un candidat qui aura eu l'intelligence d'utiliser à son profit le système de quotas (ré)imposé par la Commission électorale pour un islam onkelinxien...

Quelques rares anciens membres de l'Exécutif des Musulmans sont candidats à ces élections: Ahmed Iqbal QUREISHI (vice-président, puis simple membre des Exécutifs "Maloujahmoune" 1999-2003 et "Boulif" 2003-2005), Brahim LAYTOUSS (2003-2005), Didier-Yassine BEYENS (président en 1994-1999, vice-président, puis simple membre en 2003-2005), Ibrahim BOUHNA (1994-1999, 1999-2003). QUREISHI, LAYTOUSS et BOUHNA sont des candidats néerlandophones.

Parmi les 51 élus de 1998, seuls 11 se représentent, les autres boycottent ces élections ou ont jeté l'éponge (l'un d'eux, Cemal Cavdarli, est devenu député fédéral - socialiste flamand - en 2003 après avoir été membre de l'Exécutif Maloudjahmoune en 1999, un autre, Halis Kökten, siège au conseil communal de Saint-Josse suite aux élections communales de 2000).

Se représentent les élus suivants de 1998:

  • aucun des 6 d'Anvers (4 Marocains, 2 Turcs)
  • sur les 15 élus de Bruxelles et Brabants: Ibrahim BOUHNA (Brabant flamand), Benjelloul KISSI (Bruxelles), Mohamed BEN EL MOSTAFA (Brabant wallon), Ahmed BELHADJ (Bruxelles), Mohamed ALLAF (Bruxelles)
  • aucun des 2 élus (1 Marocain, 1 Turc) de Flandres occidentale et orientale
  • aucun des 3 élus (1 Marocain, 2 Turcs) du Hainaut
  • aucun des 2 élus (1 Marocain, 1 Turc) de Liège
  • aucun des 4 élus (1 Marocain, 3 Turcs) du Limbourg
  • aucun des 2 élus (1 Marocain, 1 Turc) de Namur-Luxembourg
  • 2 des 3 "autres" néerlandophones (Zulfikarali MUSSA et Ahmed Iqbal QUREISHI, d'origine pakistanaise)
  • 1 des 6 "autres" francophones (Hecham EZZAR)
  • les 4 convertis francophones, mais un d'entre eux a entretemps changé de sexe linguistique, comme mentionné plus haut, sont donc restés francophones Jacques-Karim GEIRNAERT, Michel HERBINEAUX et Luciano POLESE
  • aucun des 4 convertis néerlandophones de 1998 ne se représente

Il n'est pas sans intérêt de noter que parmi les candidats "autres" francophones figure Missoum GRINI, Belge d'origine algérienne, actuellement étudiant en droit à l'Université Catholique de Louvain, candidat en 1999 sur les listes du Parti Communautaire National ( http://www.pcn-ncp.com/ ): 5ème candidat effectif (107 voix) aux élections sénatoriales, 5ème effectif (177 voix) et 10ème suppléant (240 voix) aux élections européennes, tête de liste (6 voix) aux élections régionales à Charleroi. Chacun se fera une idée de ce qu'est le PCN en effectuant une recherche sur google, en gros c'est un parti qui se réclame de la tendance "nationale-bolchevique" (ou front "rouge-brun"), son maître à penser est Jean THIRIART (1922-1992), membre en 1940-45 de l'"Association pour un Grand Reich Allemand" et théoricien d'une osmose entre communisme et national-socialisme... Le PCN a appelé à voter pour le Vlaams Blok aux élections régionales et européennes de 2004.

Parmi les autres candidats aux affiliations politiques connues (il y en a d'autres, mais moins publiques), on trouve par ailleurs Abderrahim NMIYESSE (Marocain, Bruxelles), candidat CD&V (démocrates-chrétiens flamands) aux élections régionales bruxelloises de 2004, Mohamed Ben Salah NOURY (Marocain, Bruxelles), candidat FDF (communautaristes francophones) aux élections communales schaerbeekoises de 1994, ainsi qu'au moins deux candidats marocains bruxellois membres connus du Parti Socialiste bien que n'ayant encore jamais été candidats à des élections (Kamal ADINE et Mohammed ER-ROUKHOU), et un (ancien ?) membre d'Ecolo (ancien trésorier du groupe local de Saint-Josse), Abdellah BOUGHABA (Marocain, Bruxelles).

Deux au moins des candidats ont déjà mis en ligne un site internet, Mohammed ER-ROUKHOU ( http://www.erroukou.be , uniquement en français) et Coskün BEYAZGÜL ( http://www.coskunbeyazgul.be/ , uniquement en turc sauf deux textes en français, accessibles via la rubrique "makaleler" = articles). Coskun BEYAZGÜL est un des candidats présentés par la Fondation Religieuse Islamique Turque ("Diyanet"), institution de l'Etat turc dont la branche belge est présidée par l'attaché social de l'Ambassade de Turquie... Des affiches de ces candidats, manifestement réalisées sur le même modèle (économie d'échelle) et exclusivement rédigées en turc, ont déjà fleuri sur les vitrines de cafés dans le Türkbeekistan (quartiers turcs de Schaerbeek et Saint-Josse).

Circonscriptions, nombre d'électeurs inscrits et répartition théorique des sièges

Pierre-Yves Lambert, Suffrage Universel et Minorités.org, 1er mars 2005 (article archivé)

Anvers 8.998 - 9 sièges (15 candidats marocains, 8 turcs, dont 2 femmes)

Brabant flamand 1.610 - 1 siège (5 Marocains, 1 Turc)

Brabant wallon 828 - 1 siège (5 Marocains, 0 Turc)

Bruxelles 12.697 - 13 sièges (30 Marocains, dont 2 femmes, 9 Turcs)

Flandre occidentale (Bruges) 857 - 1 siège (2 Marocains, 1 Turc)

Flandre orientale (Gand) 6.988 - 7 sièges (5 Marocains, 6 Turcs)

Hainaut 6.216 - 6 sièges (9 Marocains, 5 Turcs)

Liège 6.633 - 6 sièges (12 Marocains, 5 Turcs, dont 1 femme)

Limbourg 13.735 - 14 sièges (1 Marocain, 6 Turcs, dont 1 femme)

Luxembourg 672 - 1 siège (1 Marocain, 2 Turcs, dont 1 femme)

Namur 687 - 1 siège (1 Marocain, 1 Turc)

Wallonie-Bruxelles 6.361 - 6 sièges (21 candidats "autres", dont 1 femme, 9 "convertis", dont 2 femmes)

Flandre-Bruxelles 2.184 - 2 sièges (13 candidats "autres", dont 1 femme, 1 "converti")

Total 68.466 - 68 sièges

Campagne et annexes

Résultats

Débat

Iconographie

Tracts et affiche de candidat.es(cliquer sur l'image pour agrandir)

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils