Élections municipales italiennes de 2011

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
ITALIE
Parlementaires d'origine non-européenne
Élections municipales italiennes de 2011
Élections législatives italiennes de 2013
Modifier

Candidats maires

Selon le quotidien Il Giornale[1], aucun des six candidats maires naturalisés ou d'origine étrangère recensés début mai par l'Association nationale des communes italiennes avant les élections[2] n'a été élu, mais plusieurs ont obtenu des résultats très supérieurs aux prévisions:

Farida Mechahwar

Née le 4 novembre 1976 à Lodi (province homonyme, région de Lombardie) de parents égyptiens, diplômée en jurisprudence de l'Università degli Studi de Milan (elle a présenté en 2001 une thèse sur le droit successoral égyptien[3]), était candidate au mayorat à Campagnola Cremasca (province de Cremone, région de Lombardie, 693 habitants en 2009), où elle siégeait déjà depuis 2006 au conseil communal, élue sur une liste citoyenne[4]; il y avait trois listes en présence, la sienne (Lista Civica - Il Borgo di Campagnola) comportait dix candidats, dont quatre femmes, elle a obtenu 134 voix (28,69%, 2 sièges sur 9 pour la liste) dans une triangulaire où elle est arrivée en deuxième position[5][6]

Taimur (dit Tino) Dessuki

Né le 14 novembre 1960 au Caire (Egypte) de père égyptien et de mère italienne, cadre dirigeant de l'entreprise LSG Sky Chefs qui produit des plateaux-repas pour les compagnies aériennes, a quant à lui obtenu 602 voix (28,43%, 2 sièges sur 12) à Palazzo Pignano (3.888 habitants en 2009), également dans la province de Cremone, où il siégeait déjà dans l'opposition au conseil communal depuis 2008[7], après avoir été adjoint au maire socialiste dans les années 1980 à Pandino (province de Cremone, région de Lombardie, 6.161 habitants en 1981); la liste de centre-gauche In Comune con Noi qui le soutenait en 2011 était atypique, l'âge moyen des candidats y était assez bas, un tiers des candidats étaient des femmes et les divers villages de la commune y étaient bien représentés[5]

M'Barek (dit Stefano) El Fenne

Né le 22 juin 1964 à Safi (Maroc), ancien élève de l'école italienne de Casablanca[8], déjà 9ème candidat (non élu) en 2006 sur la liste de centre gauche Insieme per Luvinate, était cette fois-ci candidat maire avec l'appui de la liste Alternativa per Luvinate - Insieme si puo à Luvinate (1.334 habitants en 2010), dans la province de Varese, également en Lombardie; la liste de centre-gauche, soutenue par le sénateur du groupe Partito Democratico Paolo Rossi[9] a obtenu 119 voix (15,86%, 1 siège sur 9)[10]

Malak Mohamad Kamel

Médecin né le 19 juin 1955 à Katermaya (Liban), conseiller socialiste sortant élu sur la liste "Rosa al pugno" et membre de la direction provinciale du Partito dei Socialisti, se présentait avec l'appui de la liste civique "Insieme x cambiare" à Finale Emilia (15.962 habitants en 2009, municipalité de gauche), dans la province de Modène, en région d'Emilie-Romagne; il a obtenu 415 voix (4,58%), la liste a obtenu 351 voix (4,42%, aucun siège)[11]

Dmitrij Gabriellovic Palagi

Né à Vilnius (Lituanie) en décembre 1988, était le plus jeune de ces candidats, il a obtenu 354 voix (3,83%) avec le soutien de la liste Rifondazione comunista (313 voix, 3,68%, aucun siège) à Figline Valdarno (17.025 habitants en 2010), dans la province de Florence (région de Toscane)

Maria Filomena Campos

42 ans, née en Angola, était la seule candidate maire d'origine étrangère dans l'Italie du Sud, à Taurisano (12.675 habitants en 2010), en province de Lecce (région des Pouilles, au bout du talon de la "botte" de l'Italie); sa liste Rifondazione comunista - Altre, a obtenu 1.807 voix (28,46% et 5 sièges sur 16)

Sources

Tous les résultats électoraux proviennent du site officiel du Ministère de l'Intérieur italien, ils diffèrent en effet parfois des chiffres mentionnés dans les articles de presse.

  1. "La curiosità. La carica dei sei candidati sindaci stranieri", Il Giornale, 17 mai 2011
  2. "Amministrative 2011 - In gara sei candidati sindaci di origine straniera, tra loro due sono donne", Associazione Nazionale Comuni Italiani, 11 mai 2011
  3. Il diritto musulmano di famiglia con particolare riguardo ai Paesi Arabi del Nord Africa. Cenni di diritto successorio egiziano., Università degli Studi, Milan, 2001
  4. "Farida Mechahwar", sur le site Openpolis, une base de données sur les politiciens italiens
  5. 5,0 et 5,1 Silvia Tozzi, "Elezioni del 15 maggio: sette comuni al voto, due sindaci si ricandidano", La Cronaca di Cremona, 18 avril 2011
  6. "Composition du conseil communal", site officiel de Campagnola Cremasca
  7. "Taimur Dessuki", sur le site Openpolis
  8. Stefano El Fenne, sur le site de la liste
  9. Il senatore Paolo Rossi, sur le site de la liste
  10. "Tre pretendenti alla poltrona di Luvinate", Varese News, 9 mai 2011
  11. "Malak Mohamad Kamel", sur le site Openpolis
Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils