Élections municipales espagnoles de 2015

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
Participation politique des résidents d'origine étrangère et/ou non-européenne en Espagne

Élections régionales catalanes de 2006
Élections municipales de 2011 - 2015
Partis d'une minorité allochtone - Partis d'allochtones - Partis musulmans
modifier

Les élections municipales espagnoles se sont déroulées le 24 mai 2015.

Traités bilatéraux sur le droit de vote réciproque des résidents étrangers

Liste officielle pour les élections municipales de 2015: Bolivie, Cap-Vert, Chili, Colombie, Corée du Sud, Equateur, Islande, Norvège, Nouvelle-Zélande, Paraguay, Pérou, Trinidad et Tobago[1].

Électeurs, candidats et élus d'origine non-européenne

Électeurs de nationalités non-européennes

Maires d'origine non-européenne

Les deux maires d'origine non-européenne, Abdeslam Lucena (ex-PA, ex-PP, maire depuis 2003) et Juan Antonio de la Morena (PP, maire depuis 2007), ont été réélus et un troisième maire, Guillem Balboa (de la coalition catalaniste majorquine de gauche radicale Mès), d'origine équato-guinéenne, entrera en fonction à mi-mandat en 2017 au terme d'un accord de coalition avec le PSOE.

Autres élus d'origine non-européenne

Dans plusieurs municipalités, les médias locaux ou du pays d'origine ont annoncé l'élection "du premier conseiller d'origine" X ou Y "de toute l'histoire de la commune de" Z.

Le Dominicain Héctor García Valenzuela, militant du Partido de la Liberación Dominicana (PLD) qui a participé activement aux campagnes électorales présidentielle et législatives dans la diaspora dominicaine et a cofondé l'Asociación de Dominicanos en Albacete, a été élu en 2015 à Albacete (Région de Castilla- La Mancha) où il figurait en quatrième position (sur 30 candidats) sur la liste d'union de la gauche radicale Ganemos Albacete[2], qui a obtenu 5 sièges sur 27, contre un seul en 2011 et en 2007[3]. Il était membre depuis cinq ans d'Izquierda Unida (IU, regroupement autour du Parti communiste), dont trois comme assistant de l'unique élue d'IU. Après son élection, il a remercié "les Dominicains, espagnols et personnes d'autres nationalités qui l'ont soutenu", ainsi que "le soutien du consulat dominicain de Valence, en particulier l'ex-consul Freddy García Peña qui a encouragé cette initiative progressiste". Le quotidien dominicain Diario libre le décrit comme "l'unique conseiller dominicain élu, jusqu'à maintenant, dans un conseil municipal en Espagne aux élections qui viennent d'avoir lieu", toutefois il faut rappeler qu'un autre élu dominicain, Héctor Julio Castillo Figueroa avait déjà été maire en 1979-1983 pour l'UCD (centre)[4].

En Galice, où la langue régionale est proche du portugais, une candidate capverdienne, Angélica Gómez Sánchez, "première élue d'origine capverdienne qui gouverne(ra) à Burela", devient adjointe au maire PSOE de la commune de Burela à l'immigration et à la coopération (un nouveau portefeuille créé spécialement pour elle). Le maire a déclaré qu'il "voulait qu'elle occupe une position dans la liste, mais à une place pour en sortir conseillère élue, pas pour faire du remplissage". Burela est le principal port de pêche de la côte galicienne, où vivent quelques 500 Capverdiens, ainsi que des Latino-Américains (surtout péruviens) et des Indonésiens, sur près de 10.000 habitants[5].

Rommy Arce, quant à elle, est devenue "la première conseillère péruvienne de l'histoire de la mairie de Madrid"[6].

Fátima Taleb, femme musulmane voilée de 39 ans d'origine marocaine, a été élue conseillère municipale sur la liste Guanyem Badalona (coalition d'extrême gauche incluant Podemos) à Badalona (province de Barcelone, Catalogne) où elle figurait en cinquième position et qui a obtenu 5 sièges. Elle a rejoint Guanyem Badalona après que, le lendemain de l'attentat de Charlie Hebdo, la mairie ait retiré son accord à la location d'une salle communale pour une fête caritative organisée par une association de femmes musulmanes[7].

Électeurs, candidats et élus originaires d'autres pays européens

Électeurs originaires d'autres pays européens

A Mojácar (province d'Almeria, en Andalousie), un parti local d'opposition, Unión Mojaquera, a initié une pétition pour qu'un bureau de vote soient installé dans une école située dans le quartier de la plage, principalement peuplé de Britanniques, et pas seulement sur les hauteurs et à 2,5 km de là, dans l'ancien village. Il a également reproché à la maire PP de ne pas parler ni comprendre la langue anglaise alors que celle-ci est parlée par 60% des résidents et de "ne leur avoir jamais montré le moindre respect comme le démontre le fait qu'en huit années de pouvoir elle n'a fait élire sur ses listes aucun conseiller d'origine britannique". L'UM est codirigée par Diego García, un Espagnol, et Lucas Mayo, un “britanomojaquero” installé dans la localité depuis 35 ans, et proclame que "nous ne faisons pas la différence entre anglophones et hispanophones parce que nous les comprenons tous"[8]. L'UM a perdu un siège lors de ces élections, passant de 19,8% (3 s./13) à 17,71% (2 s./13) et le PP en a gagné un supplémentaire, obtenant ainsi la majorité absolue (7)[9].

Élus originaires d'autres pays européens

Mario Blancke est devenu à l'issue de ces élections le deuxième maire (d'origine) belge d'Espagne, élu sur une liste de Ciudadanos (centre-droit) qui a formé une coalition avec le PSOE à Alcaucín (province de Malaga, en Andalousie). Il avait déjà été adjoint au maire au développement urbain (alors pour les Verts) en 2011-2015, alors qu'il est porte-parole du mouvement SOHA (Save Our Homes in Axarquia), un lobby fondé par des propriétaires, principalement étrangers, de maisons construites illégalement[10].

La première Belge à avoir été élue maire en Espagne fut Ann Gyles, de l'ERC (Gauche républicaine catalane), à Alfés (321 habitants en 2006), dans la province de Lerida, en Catalogne, en 2007-2011, après avoir été conseillère déléguée à la culture en 2003-2007[11] [12] [13].

En 2007 également, le Français Claude George Edgar Doppia, avait été élu maire de Rollán (388 habitants en 2014) dans la province de Salamanque, en région de Castille et Leon[11].

A Abanilla (province et région de Murcia), le conseiller Ronald David Densley, "unique élu étranger de la région", s'est vu attribuer le poste nouvellement créé de la "Concejalía de Atención a Extranjeros" (Département du service aux étrangers) qui fera de lui l'interlocuteur entre les quelques 500 Britanniques, belges et allemands, dont beaucoup vivent dans des villages éloignés du centre-ville, et la municipalité, repassée pour la première fois depuis 1987 au PSOE, qui y détient désormais la majorité absolue[14].

Sources

  1. Lista de países con acuerdos vigentes; en anglais; tract en anglais de la Région de Madrid
  2. "La asamblea de Ganemos Albacete ratifica la lista para las elecciones municipales", site de Ganemos Albacete, 8 avril 2015
  3. Elecciones municipales 2015 - Albacete, site d'El País
  4. "ESPAÑA: Eligen primer concejal de origen dominicano", Diario libre (Santo Domingo), 26 mai 2015
  5. M. Cuadrado, "Angélica Gómez, primera edila de origen caboverdiano que gobierna en Burela", La Voz de Galicia, 16 juin 2015
  6. Paul Monzón, "Rommy Arce, primera concejala peruana en la historia del Ayuntamiento de Madrid", Periodista Digital, 23 juin 2015
  7. Clara Gil de Olma, "“Vengo a desmontar mitos”", El País, 28 mai 2015
  8. "Unión Mojaquera organiza una recogida de firmas en apoyo a las mesas electorales de Mojácar Playa", Teleprensa, 22 février 2015 (traduction en anglais sur la même page)
  9. Résultats des élections, site d'El País
  10. Belga, "Mario Blancke, un Belge devient bourgmestre d'une petite commune espagnole", La Capitale, 16 Juin 2015
  11. 11,0 et 11,1 "España cuenta con dos alcaldes y 85 concejales extranjeros", Libertad Digital, 7 août 2009
  12. Pau Echauz, " Ann Gyles: "Los vecinos te reclaman siempre"", La Vanguardia, 11 octobre 2010
  13. Carlos García, "Una alcaldesa belga en el corazón de Cataluña", La Informacion, 14 mai 2011
  14. Jorge Garcia Badia, "El alcalde cobrará un sueldo anual de 36.124 euros brutos", La Verdad, 26 juin 2015

Liens externes

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils