Élections législatives françaises de 2017 : Différence entre versions

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
(Député-e-s élu-e-s en 2017)
(LREM/autres)
Ligne 175 : Ligne 175 :
 
*[[Jean-François Mbaye]], d'origine sénégalaise
 
*[[Jean-François Mbaye]], d'origine sénégalaise
 
*[[Naïma Moutchou]], d'origine marocaine
 
*[[Naïma Moutchou]], d'origine marocaine
*[[Pierre-Alain Raphan]]
+
*[[Pierre-Alain Raphan]] (d'origine guadeloupéenne, d'après son patronyme?)
 
*[[Sira Sylla]], d'origine sénégalaise
 
*[[Sira Sylla]], d'origine sénégalaise
 
*[[Huguette Tiegna]], d'origine burkinabée
 
*[[Huguette Tiegna]], d'origine burkinabée

Version du 23 juin 2017 à 21:30

FRANCE
Élus d'origine non-européenne
Maires - Conseillers généraux - Parlementaires - Europarlementaires
Élections législatives de
2002 - 2007 - 2012 - 2017
Élections municipales de
1965 - 1995 - 2001 - 2008 - 2014
Listes autonomes - Partis musulmans - Partis ethniques
Profils des électeurs par origine nationale ou par religion
Candidat.e.s d'origine non-européenne du FN
Affiches électorales, tracts
Bibliographie
Modifier

En 2012, 17 candidats d'origine non-européenne[1] (14 PS et 3 UMP) avaient été élus sur 539 députés métropolitains, contre 8 en 2007 (6 PS et 2 UMP).

Deux députés sortants LR (ex-UMP) d'origine non-européenne sur trois, Pierre Lellouche (d'origine tunisienne, élu député en 1993, 1997, 2002, 2007 et 2012, membre du gouvernement en 2009-2012) et Jean-François Copé (d'origine algérienne, élu député en 2002, 2007 et 2012, membre du gouvernement en 2002-2007) ne se représentent pas en 2017. Elie Aboud, d'origine libanaise, est candidat.

Député-e-s sortant-e-s d'origine non-européenne candidat-e-s en 2017

Candidat-e-s d'origine non-européenne qualifié-e-s pour le second tour en 2017

voir (en construction) leurs notices individuelles

Député-e-s élu-e-s en 2017

Il semble y avoir au moins 29 député-e-s métropolitain-e-s d'origine non-européenne (dont au moins 7 d'origine marocaine, 10 originaires de pays d'Afrique subsaharienne ex-française - plus le Rwanda -, du Sénégal à Madagascar) dans cette Assemblée nationale élue en juin 2017, compte non tenu des élu-e-s qui ne siègeront pas pour cause de portefeuille ministériel. La répartition ci-dessous est provisoire, les notices biographiques sont en cours d'élaboration sur base des infos accessibles sur internet.

sources: entre autres site de La République en marche, Yabiladi[2], Agence Lusa[3]

LREM ex-PS

LREM/Modem

LREM/autres

France insoumise

PS


Notes et sources

  1. c'est-à-dire issus à la première ou à la deuxième génération d'au moins un parent "indigène" non-européen, quelle que soit la tradition religieuse de leurs familles, donc sans compter ceux issus de familles européennes établies dans l'empire colonial français
  2. Solène Paillard, "Législatives : Plusieurs Français d'origine marocaine font leur entrée à l'Assemblée nationale", Yabiladi, 19 juin 2017
  3. Lusa, "Lusodescendentes eleitos deputados em França", RTP, 18 juin 2017

Liens externes

  • Elections législatives des 11 et 18 juin 2017 - Liste des candidats du 1er tour (Ministère de l'Intérieur, liste officielle au 23 mai 2017)
  • Liste des candidats Europe écologie - Les Verts (EELV) (12 mars)
  • Liste des candidats de la France insoumise (FI)
  • Liste des candidats du Front de gauche / Parti communiste français (FG/PCF)
  • Liste des candidats du Front national (FN)
  • Liste des candidats de La République en marche (LREM) (12 mai 06h48 - 17 mai)
  • Liste des candidats Les Républicains (LR)
  • Liste des candidats du Mouvement démocrate (MODEM)
  • Liste des candidats du Parti socialiste (PS) (1er mars)
  • Liste des candidats de l'Union des démocrates et indépendants (UDI)
Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils