Élections communales de 2012 à Alost : Différence entre versions

De Suffrage Universel
Aller à : navigation, rechercher
(Articles connexes)
(2012)
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Belgique}}
 
{{Belgique}}
==2012==
 
 
A Alost, le SP.A avait annoncé dès la fin juin 2012 qu'il présentait en huitième place sur sa liste Fatmagül Bilge, une enseignante de religion musulmane de 26 ans, fille du président de la mosquée turque de la ville<ref>"[http://www.spa-aalst.be/node/285 sp.a Aalst heeft sterke stadslijst klaar]", communiqué du SP.A local, 30 juin 2012</ref>. Le 1er septembre, l'ancien ministre Bert Anciaux (SP.A, ex-Spirit, ex-Volksunie) écrivait encore sur son blog un billet très lyrique et positif à propos de cette candidate, concluant par un slogan simili-maoïste<ref>"Que fleurissent harmonieusement les cent fleurs, que rivalisent bruyamment les cent écoles.", [http://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_des_cent_fleurs Mao Zedong, 2 mai 1956]</ref> (faisant aussi allusion à la traduction de gül, qui signifie "rose" en turc): "Laissez éclore des milliers de Fatmagüls, afin que l'été se prolonge dans notre pays vespéral parfois étroit d'esprit"<ref>"Laat daarom duizenden Fatmagüls bloeien, zodat het blijvend zomert in dit soms naargeestige Avondland", in: Bert Anciaux, "Fatmagül Bilge. Yes!", ''[http://www.bertanciaux.be/ http://www.bertanciaux.be/]'', 1er septembre 2012</ref>.
 
A Alost, le SP.A avait annoncé dès la fin juin 2012 qu'il présentait en huitième place sur sa liste Fatmagül Bilge, une enseignante de religion musulmane de 26 ans, fille du président de la mosquée turque de la ville<ref>"[http://www.spa-aalst.be/node/285 sp.a Aalst heeft sterke stadslijst klaar]", communiqué du SP.A local, 30 juin 2012</ref>. Le 1er septembre, l'ancien ministre Bert Anciaux (SP.A, ex-Spirit, ex-Volksunie) écrivait encore sur son blog un billet très lyrique et positif à propos de cette candidate, concluant par un slogan simili-maoïste<ref>"Que fleurissent harmonieusement les cent fleurs, que rivalisent bruyamment les cent écoles.", [http://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_des_cent_fleurs Mao Zedong, 2 mai 1956]</ref> (faisant aussi allusion à la traduction de gül, qui signifie "rose" en turc): "Laissez éclore des milliers de Fatmagüls, afin que l'été se prolonge dans notre pays vespéral parfois étroit d'esprit"<ref>"Laat daarom duizenden Fatmagüls bloeien, zodat het blijvend zomert in dit soms naargeestige Avondland", in: Bert Anciaux, "Fatmagül Bilge. Yes!", ''[http://www.bertanciaux.be/ http://www.bertanciaux.be/]'', 1er septembre 2012</ref>.
  
Ligne 10 : Ligne 9 :
  
 
Sur Radio 1, le président de la section locale a ajouté mercredi 12 septembre qu' "il y a le foulard, et un certain nombre de propos sur la sharia et aussi des choses qu'elle a dites à propos de la théorie de l'évolution. Tout ça mis bout à bout, ça fait beaucoup. On ne connaît pas encore quelqu'un quand on l'approche. S'il s'avère après des entretiens que cette personne est moins apte qu'on le pensait, il faut trancher"<ref>Belga, "[http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=DMF20120912_007 SP.A Aalst weert 'te radicale' kandidate met hoofddoek]", ''Het Nieuwsblad'', 12 septembre 2012</ref>. Un dirigeant socialiste local a déclaré que "nous nous sommes battus pendant des décennies contre les symboles religieux, ça n'est pas possible"<ref>"[http://www.demorgen.be/dm/nl/3625/Verkiezingen-2012/article/detail/1499588/2012/09/12/Aalsterse-sp-a-haalt-kandidate-met-hoofddoek-van-lijst.dhtml Aalsterse sp.a haalt kandidate met hoofddoek van lijst]", ''De Morgen'', 12 septembre 2012</ref>.
 
Sur Radio 1, le président de la section locale a ajouté mercredi 12 septembre qu' "il y a le foulard, et un certain nombre de propos sur la sharia et aussi des choses qu'elle a dites à propos de la théorie de l'évolution. Tout ça mis bout à bout, ça fait beaucoup. On ne connaît pas encore quelqu'un quand on l'approche. S'il s'avère après des entretiens que cette personne est moins apte qu'on le pensait, il faut trancher"<ref>Belga, "[http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=DMF20120912_007 SP.A Aalst weert 'te radicale' kandidate met hoofddoek]", ''Het Nieuwsblad'', 12 septembre 2012</ref>. Un dirigeant socialiste local a déclaré que "nous nous sommes battus pendant des décennies contre les symboles religieux, ça n'est pas possible"<ref>"[http://www.demorgen.be/dm/nl/3625/Verkiezingen-2012/article/detail/1499588/2012/09/12/Aalsterse-sp-a-haalt-kandidate-met-hoofddoek-van-lijst.dhtml Aalsterse sp.a haalt kandidate met hoofddoek van lijst]", ''De Morgen'', 12 septembre 2012</ref>.
 +
 +
Après les élections, le sp.a local a conclu un accord de majorité avec la N-VA, l'Open VLD et le CD&V. Un an plus tard, en janvier 2014, la direction nationale du parti a demandé à la section locale de se retirer de cette coalition qui menait une politique très à droite, l'un des échevins N-VA étant un ancien parlementaire du Vlaams Blok, rédacteur de son programme sur l'immigration. Suite au refus de démissionner des échevins sp.a, la section a été dissoute le 13 janvier et les pro-coalition ont formé un nouveau parti local<ref>Leen De Smedt, "[https://web.archive.org/web/20200419213043/https://www.nieuwsblad.be/cnt/dmf20140120_00938274 SP.A Aalst scheurt na één jaar coalitie]", ''Het Nieuwsblad'', 21 janvier 2014</ref>.
  
 
==Sources==
 
==Sources==
Ligne 18 : Ligne 19 :
 
{{chantier}}
 
{{chantier}}
  
[[Catégorie:Élection belge|Communales Alost]]
+
[[Catégorie:Élections communales belges|Alost]]

Version actuelle datée du 19 avril 2020 à 23:40

Électrices et électeurs, candidat.e.s et élu.e.s d'origine étrangère ou binationales.aux en Belgique
en Région de Bruxelles-Capitale - en Flandre - en Wallonie
Tractothèque (photos d'affiches, tracts scannés etc.) - Bibliographie - Résultats officiels des élections
modifier

A Alost, le SP.A avait annoncé dès la fin juin 2012 qu'il présentait en huitième place sur sa liste Fatmagül Bilge, une enseignante de religion musulmane de 26 ans, fille du président de la mosquée turque de la ville[1]. Le 1er septembre, l'ancien ministre Bert Anciaux (SP.A, ex-Spirit, ex-Volksunie) écrivait encore sur son blog un billet très lyrique et positif à propos de cette candidate, concluant par un slogan simili-maoïste[2] (faisant aussi allusion à la traduction de gül, qui signifie "rose" en turc): "Laissez éclore des milliers de Fatmagüls, afin que l'été se prolonge dans notre pays vespéral parfois étroit d'esprit"[3].

La jeune femme ayant annoncé qu'elle ne comptait pas retirer son foulard si elle était élue au conseil communal, la section locale du SP.A a décidé le 11 septembre, à cinq jours de la clôture des listes, de ne plus la présenter comme candidate[4].

Le président du parti, Bruno Tobback, a déclaré au quotidien libéral Het Laatste Nieuws qu'il n'existe pas de directive du parti concernant le port du foulard, qu'il n'y en aura pas, et qu'"il y a 309 communes flamandes, chaque section du parti compose sa liste, il m'est impossible de m'en mêler à chaque fois et je ne le veux pas non plus, ne serait-ce que parce que je ne connais pas tout le contexte de chaque dossier individuel"[4].

La candidate, qui avait déjà fait imprimer ses affiches électorales, a déclaré que l'échevin de l'intégration, Dylan Casaer, et le président de la section locale, Dirk De Pauw, lui avaient dit qu'elle ferait mieux de retirer sa candidature, pace que ça n'aurait pas de sens d'insister. Elle aurait par ailleurs répondu trop vaguement à une question sur la sharia lors d'un débat électoral, mais elle estime avoir clarifié sa position à ce sujet, "mais ça ne suffisait manifestement pas, mon foulard était tout à coup devenu une affaire d'Etat"[4].

Sur Radio 1, le président de la section locale a ajouté mercredi 12 septembre qu' "il y a le foulard, et un certain nombre de propos sur la sharia et aussi des choses qu'elle a dites à propos de la théorie de l'évolution. Tout ça mis bout à bout, ça fait beaucoup. On ne connaît pas encore quelqu'un quand on l'approche. S'il s'avère après des entretiens que cette personne est moins apte qu'on le pensait, il faut trancher"[5]. Un dirigeant socialiste local a déclaré que "nous nous sommes battus pendant des décennies contre les symboles religieux, ça n'est pas possible"[6].

Après les élections, le sp.a local a conclu un accord de majorité avec la N-VA, l'Open VLD et le CD&V. Un an plus tard, en janvier 2014, la direction nationale du parti a demandé à la section locale de se retirer de cette coalition qui menait une politique très à droite, l'un des échevins N-VA étant un ancien parlementaire du Vlaams Blok, rédacteur de son programme sur l'immigration. Suite au refus de démissionner des échevins sp.a, la section a été dissoute le 13 janvier et les pro-coalition ont formé un nouveau parti local[7].

Sources

  1. "sp.a Aalst heeft sterke stadslijst klaar", communiqué du SP.A local, 30 juin 2012
  2. "Que fleurissent harmonieusement les cent fleurs, que rivalisent bruyamment les cent écoles.", Mao Zedong, 2 mai 1956
  3. "Laat daarom duizenden Fatmagüls bloeien, zodat het blijvend zomert in dit soms naargeestige Avondland", in: Bert Anciaux, "Fatmagül Bilge. Yes!", http://www.bertanciaux.be/, 1er septembre 2012
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 "Sp.a Aalst weert "te radicale" kandidate met hoofddoek", Het Laatste Nieuws, 12 septembre 2012
  5. Belga, "SP.A Aalst weert 'te radicale' kandidate met hoofddoek", Het Nieuwsblad, 12 septembre 2012
  6. "Aalsterse sp.a haalt kandidate met hoofddoek van lijst", De Morgen, 12 septembre 2012
  7. Leen De Smedt, "SP.A Aalst scheurt na één jaar coalitie", Het Nieuwsblad, 21 janvier 2014

Articles connexes

Attention: cet article est en cours de rédaction, il s'agit donc d'une ébauche et certains éléments peuvent donc être prochainement modifiés suite à la consultation de sources supplémentaires.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Navigation
Outils